recit journal de voyage ecriture associé au dessin illustration photo genre littéraire

Jusqu'à présent, je me suis surtout intéressée à la partie esthétique du journal de voyage. Mais tenir un journal ne consiste pas nécessairement à dessiner ou compiler des images souvenirs. Il est aussi question de l'écrit. Mettre des mots, choisir ces derniers pour créer un carnet de voyage qui représente vraiment votre voyage.

Ecrire ou ne pas écrire dans son journal de voyage - telle est la question

Perso, j'ai toujours écrit et beaucoup. Ce n'est pas anodin si je tiens un blog depuis plus de 10 ans! Et dans mon journal de voyage, j'écris beaucoup aussi. L'écriture a sensiblement plus de place que les visuels. Et l'écriture me permet de garder en mémoire - c'est pour cela que j'ai commencé (tardivement certes) à tenir un journal de voyage. Je me suis rendue compte qu'au fil des années, qu'au fil des visas, les souvenirs se mélangeaient et parfois manquaient de précisions. C'est un phénomène naturel. Et c'est pour cela que j'écris. Pour garder en mémoire.

J'ai pu remarquer cependant qu'il y avait beaucoup de monde qui préférait le dessin voire les collages pour garder une trace des voyages. Pourquoi pas? Perso, je sais que ça me prend moins de temps de noter quelque chose que de le dessiner. Et comme je ne voyage pas seulement 2 semaines dans l'année, c'est un point important. Je ne visite pas comme une touriste les lieux à voir absolument. Mon voyage se situe ailleurs - parfois dans les rencontres, très souvent dans le quotidien. C'est déjà différent à dessiner. Et si je suis honnête, même si je sais dessiner un peu, mes compétences ne sont pas suffisantes. Si vous ne savez pas (bien) dessiner, découvrez des idées pour illustrer votre travel book sans dessin.

Je comprends aussi que certain(e)s soient moins à l'aise avec l'écriture ou juste avec l'usage de la langue. (Avant de partir j'étais prof et j'ai eu l'occasion de bosser avec de jeunes adultes qui ne savaient pas lire couramment pour certains). Les mots peuvent alors être un complément pour les dessins. On ne garde que l'essentiel. Les dates, les lieux. Eventuellement un ressenti.

Je ne vous dirai pas qu'il faille (ou pas) absolument écrire dans votre travel book. Ce n'est pas mon genre. Je vous invite surtout à trouver une forme avec laquelle vous êtes suffisamment à l'aise pour prendre du plaisir.

Comment écrire et faire le récit de ses voyages?

Dans mon carnet de voyage, j'écris en quantité. Je ne priorise pas les souvenirs. J'écris parfois 1 fois toutes les 2 semaines, faute de temps pour m'y mettre sérieusement plus régulièrement. (C'est le cas en ce moment et ça m'énerve un peu, j'aime écrire mes souvenirs et ce qu'il s'est passé dans mon quotidien). Bref, mis à part dans la quantité de détails, je ne donne pas la priorité dans mes souvenirs. J'écris plus comme un journal intime. Au pire, la seule personne qui lira mon journal de voyage quand il sera terminé sera mon frangin à qui je l'enverrai. Je n'ai pas le désir (du moins pour le moment) de me faire publier ou quoi que ce soit. J'aime aussi l'authenticité. Je la recherche. Et par conséquent, j'essaie tant bien que mal de ne pas céder à l'auto-fiction, au fait de romancer mon histoire. Au final, j'ai plus un style de carnet de route que de carnet de voyage. Avec mon mode de vie nomade, ça se tient plutôt bien.

Néanmoins, le récit de voyage est un genre littéraire à part entière au même titre que le roman ou le théâtre. Le récit de voyage peut prendre différentes formes:

  • le carnet de route (dont je viens de vous parler) avec peu de recul sur ce qui se passe au quotidien, des notes plus ou moins développées;
  • la chronique qui retrace de manière chronologique les évènements de votre voyage. "Tel jour, nous avons vu les cascades, le lendemain nous sommes allés au musée...";
  • si la chronique est tenue chaque jour, on est sur l'idée de journal à proprement parlé;
  • plus concis, le récit de voyage peut être fait sous forme de rapport avec des listes et des notes;
  • le récit de voyage peut prendre l'apparence d'un essai - on voyage pour vérifier une théorie. Si j'avais voulu donner ce style à mon journal de voyage, il m'aurait fallu une thèse, une idée à observer (ex: en quoi les touristes en Asie du Sud Est sont pour la plupart des connards?)
  • la forme épistolaire (qu'en général j'affectionne beaucoup) est aussi une manière de garder une trace de ses voyages. On peut très bien écrire des lettres à soi-même ou pourquoi pas créer un journal de voyage à partir de cartes postales;
  • on connait aussi le style grand reportage, le récit prend alors des formes moins personnelles, plus descriptives.

J'ai beau tenir un journal de voyage, je n'en lis pas ou du moins pas volontairement. Si j'ai un récit de voyage qui traine dans une guesthouse, je vais éventuellement le lire mais je ne vais pas me jeter dessus. Au pire, je vais regarder quelques émissions de temps en temps sur Youtube (J'irai dormir chez vous, Fourchettes & sac à dos...) mais c'est assez rare. Je ne lis pas de blog voyage à moins de chercher une info en particulier. Je ne regarde jamais les Youtubeurs voyage qui me tapent sur le système. J'ai la chance de voyager, je n'ai pas besoin de le faire par procuration. Et globalement le style descriptif ne me plait pas. Il ne m'est jamais venu à l'esprit de décrire les rives du Mekong même si je passe devant régulièrement et que je prends le temps à chaque fois de m'arrêter et de les observer.

Le fond et la forme du carnet de voyage

Si on quitte le genre littéraire du récit de voyage pour revenir à sa forme contemporaine et individuelle, on peut s'intéresser à la relation entre le fond (le récit, les mots) et la formes (les illustrations). Comme je l'écrivais plus haut, dans mon carnet de voyage, il y a beaucoup d'écrits et moins d'illustrations. Je laisse de temps en temps des pages vierges à décorer parce que cette partie créative me plait. Je manque juste de temps ou je ne prends pas toujours le temps nécessaire.

Il y a quelque chose que j'aime dans les inspirations que je vois sur Internet, c'est quand le texte suit l'image ou le dessin. On ne noircit pas des pages et des pages. Le texte vient en annotation de l'image parfois. Je trouve que visuellement c'est très sympa. Cela rythme différemment le récit (et l'écriture). Et dans mon journal, j'essaie de temps en temps d'y penser. J'aime aussi quand quelque chose, une phrase ou un souvenir, est encadré. Je ne le fais pas du tout. Je n'y pense pas. Mais j'aime comme ça rythme le texte et met en évidence une chose donnée. Les carnets bien ordonnés me font rêver. Le miens est plus chaotique dirons-nous. Je sais que je n'ai ni la patience, ni le courage de tenir quelque chose de très rigoureux dans la forme.

Recevez mon carnet de voyage chez vous tous les mois

Vous avez envie de voyager? Vous êtes curieux(se) de notre quotidien en Asie? Je vous propose de recevoir chaque mois mon journal de voyage par la poste. Une lettre qui apportera un peu de gaité entre deux factures dans votre boîte aux lettres!
Pour recevoir mon journal, il suffit de vous connectez sur Patreon et soutenir le blog (la formule n°3). La valeur de cette formule correspond essentiellement aux frais d'impression et d'envoi depuis l'étranger.

Quelques fournitures pour commencer votre travel book & bullet journal


Soutenez mon travail sur Patreon et découvrez du contenu déco, slow et nomade inédit.
Retrouvez le blog sur les réseaux sociaux: Twitter, Facebook, Pinterest, Instagram et même Youtube


recit journal de voyage ecriture associé au dessin illustration photo genre littéraire
kaylareads.tumblr.com

Comments are closed.