challenge slow routine quotidien

Ces derniers mois, tous les matins se ressemblent dans mon quotidien. Ca peut sembler chiant d'un point de vue extérieur. Mais ce n'est pas le cas, ça me va bien. C'est le principal. Pour cette sixième semaine du challenge slow, on va parler routine. Ces schémas habituels qu'on reproduit pour faire ce qui doit être fait. Je vais vous expliquer quels sont les intérêts de ces routines dans un quotidien slow. Je vais aussi vous montrer quelles sont les miennes. Cet "outil" vaut le coup qu'on s'y penche de près quand on cherche à avoir un rythme plus doux au quotidien.

Présentation du challenge slow

Cet été, je vous propose un challenge différent de ce que je propose sur le blog. L'idée est de vous aider à créer de nouvelles bases à votre quotidien pour qu'une fois à la rentrée vous puissiez vous appuyer dessus et vivre de manière plus slow. Vivre de manière slow ce n'est pas juste une question de temps qui passe moins vite, c'est un regard que l'on porte sur le monde, c'est aussi des habitudes différentes qui nous permettent de vivre plus en adéquation avec nos valeurs.

newsletter blog slow

Sommaire de ce 6ème volet du challenge slow


Le challenge slow de la semaine

Cette semaine, je vous invite à prendre un peu de recul sur votre quotidien. A vous demander quelles sont les routines que vous pouvez créer pour qu'à la rentrée (et tout au long de l'année) vous ayez un peu plus de temps et un peu moins de choses à penser.

Qu'est-ce qu'une routine slow? Pourquoi en mettre en place au quotidien?

Définition d'une routine slow

Avant de vous donner ma définition de la routine, j'ai été curieuse et je suis allée voir sa définition dans le Larousse:

1. Habitude mécanique, irréfléchie, et qui résulte d'une succession d'actions répétées sans cesse : Travail qui devient une routine.
2. Ensemble de ces actions, de ces gestes faits mécaniquement : La routine quotidienne.
3. Ensemble bien établi d'habitudes qui crée un état d'apathie, une absence d'innovation : Administration qui succombe sous la routine.

Il y a donc une idée particulièrement négative de la routine dans la 1ère et dans la 3ème. Il y a surtout une idée de répétition et de mécanisme dans les habitudes. Ca c'était pour la définition qu'on trouve partout. Voyons ce qu'on peut en faire!
Quoiqu'il arrive, notre quotidien est fait d'actions qui se répètent: se brosser les dents, manger, faire le trajet jusqu'au travail... On peur se laisser bouffer par nos routines, les laisser nous miner le moral: "Putain, ma vie est chiante, je fais toujours la même chose!". On peut refuser les routines et accepter un certain chaos dans son quotidien. Ce chaos est un luxe que tout le monde ne peut pas d'offrir. Et puis, on peut travailler ce quotidien routinier pour qu'il soit à notre avantage.

Pourquoi mettre en place une routine / des routines?

Le premier avantage que je vois de se créer des routines quotidiennes c'est un gain de temps. Il y a des actions quotidiennes qui ne cassent pas 3 pattes à un canard et qui peuvent être fait de manière mécanique. On les assemble pour faire en sorte d'optimiser le temps qu'on passe à les faire, un peu comme une chaine de production dans une usine. C'est ce que je faisais pour le ménage quand je vivais encore en France, j'avais ma routine du dimanche soir. Elle était mécanique. Je n'avais pas besoin de réfléchir à ce que j'avais à faire, dans quel ordre faire le ménage. Et je n'y passais plus une demie-journée.
Le deuxième avantage de la routine c'est de savoir quoi faire. Je ne dois pas être la seule à me sentir dépassée face à un mont de choses à faire. On se sait pas par où commencer. Maintenant j'ai beaucoup moins ce sentiment d'être dépassée et d'être démotivée par la quantité de choses à faire. Les routines m'apprennent à décomposer le tout pour y chercher la simplicité. Des pas de bébés pour avancer doucement mais sûrement.
Enfin, le dernier avantage est de ne plus se laisser bouffer par le quotidien. Sans parler de tout contrôler, ici, il est question de reprendre les rennes d'un quotidien trop plein. Pendant les vacances normalement on a plus de temps pour se poser des questions et prendre du recul. C'est peut-être le bon moment pour vous pour vous demander ce qui doit être fait au quotidien et ce qui peut passer à la trappe. C'est peut-être le moment aussi de vous ré-approprier le temps de votre vie.

Quelques exemples de routines à mettre en place

Je vais vous parler de certaines de mes routines après. Ici, je ne vais pas vous donner de schémas types parce que c'est votre quotidien, je ne peux pas deviner ce qui serait la meilleure organisation pour vous, la meilleure routine. En revanche, les routines peuvent être dans différents pans de votre quotidien. Voilà quelques pistes à explorer:

  • pour le ménage
  • pour le réveil de toute la famille
  • pour le travail
  • pour le sport
  • les routines beauté

Comment mettre en place une routine?

Ce n'est pas tout de vanter les intérêts des routines pour un quotidien slow, l'idée de ce challenge est de vous donner des pistes concrètes pour que votre quotidien passe à la vitesse inférieure avant la reprise du travail. On va donc voir comment il est possible de mettre en place des routines au quotidien.

Comment? Identifier ce qui peut être routinier

Qu'est-ce qui dans votre quotidien se répète sans cesse? Ramasser les chaussettes de votre conjoint, ranger les jouets des enfants, faire la vaisselle, préparer les repas, aller au sport tous les jeudis soirs, faire la sieste un après-midi de semaine, boire un café le lundi matin avec votre collègue, répondre à vos mails... Il y a des actions qui se produisent de manière régulière et qu'on peut en quelque sorte automatiser pour que ce soit plus fluide au quotidien mais surtout pour ne plus perdre de temps à vous demander: qu'est-ce j'ai à faire? qu'est-ce qu'il me reste à faire? qu'est-ce j'ai oublié de faire? N'hésitez pas à noter toutes ces petites actions, cela vous permettra d'avoir une vue d'ensemble et éventuellement regrouper les activités entre elles. Perso, je sais qu'écrire me permet d'avancer dans ma suite d'idées et d'y voir plus clair.
Une fois que vous avez identifier toutes ces petites actions et que vous avez essayé de les regrouper, il faut trouver le bon moment pour intégrer cette routine au quotidien. Certain(e)s préféreront ranger le soir pour avoir l'esprit tranquille au réveil, d'autres choisiront de ranger le matin parce que le soir ils / elles sont trop claqué(e)s pour ranger et parce que le mode automatique au réveil correspond bien avec le rangement où il n'est pas nécessaire de réfléchir et d'être au taquet. Perso, le matin, je suis en forme et j'aime travailler.

Comment? Accepter de ne pas trouver LA routine parfaite du premier coup

Essayer, se rendre compte que ça ne marche pas, recommencer... C'est ce qu'il risque d'arriver. N'abandonnez pas si vous ne trouvez pas le rythme et la routine parfaite du premier coup. Je pense que c'est impossible. Il faut faire différents tests pour savoir ce qui fonctionne le mieux dans votre emploi du temps.

Comment? Avoir conscience qu'une routine a une date d'expiration

Même s'il serait génial qu'on puisse mettre en place une routine et ne plus y penser, ça ne marche pas tout à fait comme ça. Autant le savoir dès le départ, une routine a une date d'expiration mais elle n'est pas notée sur l'emballage. Pour x ou y raison, à un moment, la routine ne vous conviendra plus. Il faudra comprendre pourquoi, ce qui a changé dans votre quotidien et faire en sorte de retrouver un rythme et des routines qui vous conviennent.

Comment? Tracker les résultats pour s'encourager

Si vous vous intéressez un peu à l'organisation du quotidien, vous connaissez peut-être le bullet journal, ce cahier qu'on tient pour organiser de A à Z sont quotidien. En France, j'en tenais un. Maintenant j'ai un cahier de boulot. C'est beaucoup moins déco mais plus fonctionnel. Bref, on s'en fout, là n'est pas la question. Souvent dans le bullet journal, il y a des trackers. Il y a du positif comme du négatifs à ces trackers.
Commençons par le négatif: Parfois on se met une pression de dingue juste pour remplir ces trackers. Et au final, on leur donne un peu trop d'importance. Dans l'idéal, ces trackers ne doivent pas être une charge en plus au quotidien.
Le positif maintenant: J'aime les trackers parce que j'aime me voir avancer et progresser. En un clin d'oeil je vois ma progression. J'aime aussi cocher ce qui a été fait, surtout quand je fais plein de petites actions de merde au boulot. Il y a des matinées où je fais un tas de petites choses. J'ai le sentiment de n'avoir rien fait alors que c'est faux. Le tracker me permet de prendre du recul. Et on peut tracker tout et n'importe quoi! Perso, je m'en sers pour le boulot. Mais souvent je vois des filles qui tiennent un bullet journal avec des trackers pour leur consommation d'eau, pour le sport ou des points bien-être santé... C'est une manière de voir où on en est et si on atteint nos objectifs. Ca marche aussi avec le rangement de la maison, la vaisselle, le linge et tout ça. Colorier la case (pour moi c'est un coup de fluo) permet de passer à autre chose et de se féliciter un court instant de l'effort qui a été réalisé. (Je suis une grande fan de l'auto-congratulation quotidienne! Je suis ma première supportrice...)

1 / 2 / 3 / 4

Mes propres routines slow

En France, j'avais une routine ménage le dimanche soir. Je faisais tout le ménage le dimanche soir parce qu'il n'y avait rien à la télé et parce que j'aimais l'idée de commencer la semaine dans un appartement nickel. J'ai quitté la France depuis bientôt 4 ans, mon mode de vie est très différent maintenant. J'ai beaucoup moins de ménage à faire. (Et même si on vit en guesthouse, on fait généralement le ménage nous même parce qu'on reste longtemps et on n'est pas très à l'aise avec l'idée que quelqu'un d'autre le fasse pour nous. En revanche, on n'a qu'une chambre à nettoyer. Ca va vite!) Vous verrez aussi dans la suite que mon quotidien n'a rien de Healthy et je le vis trèèèèès bien!

Ma routine quotidienne du réveil

Je me réveille sans réveil, j'ai cette chance. Je préfère me réveiller tôt, du coup, j'essaye de me coucher aux alentours de minuit. Au réveil, la première chose que je fais c'est de mettre mes lunettes - tant qu'à faire autant y voir clair! J'avale mon lévotyrox et je pars fumer une clope. (J'avais dit que mon mode de vie n'était pas healthy du tout.) Je regarde les oiseaux, les nuages... Bref, je médite le temps de ma clope. Je pars aux toilettes. Je reviens dans la chambre et je fais mon lit. Flo et moi avons chacun notre lit en ce moment. Et je pars sous la douche.

Ma routine quotidienne du travail

Ma routine de travail suit immédiatement la routine réveil. Je sors de la douche, je me fringue, je ressors de la chambre et je vais me mettre à bosser dans un des espaces communs de la guesthouse. Je me fais un café, je fume une clope, je regarde Twitter et Facebook et je réponds à mes messages à ce moment là, messages pro et perso. Et je me mets à écrire. C'est entrecoupé de café et de clopes. Quand ma concentration commence à vaciller, je vais faire un tour sur Facebook mais ça me gonfle vite du coup, je suis heureuse de me remettre à bosser. Je travaille la plupart du temps de 8h à 14h de cette manière. Parfois, je vais plus tôt dans la chambre pour me brancher et surtout profiter de la clim. J'essaye d'écrire au moins 2000 mots / jour. Après, en général, j'arrête de bosser parce que la concentration est à zéro. Et je fais ça généralement 7/7 jours.
En ce moment, comme je suis dans une période productive, je bosse aussi parfois le soir ou l'après-midi, mais je ne finalise pas mes articles. Ma concentration n'est pas à 100%. J'ai aussi des routines de travail à la semaine et au mois. Je ne vais pas tout développer, je ne suis pas certaine que ce soit très intéressant. Pour le boulot, comme je le disais, j'ai des trackers. Un coup de stabilo pour savoir ce qui a été fait, ce qui me reste à faire. Ca me permet de m'auto-féliciter un instant et surtout de voir en un coup d'oeil ce qui est à faire et ce qui n'a plus besoin d'être fait.

Ma routine voyage

Comme je suis nomade, on a aussi des routines voyages. En ce moment, la situation est très particulière vu qu'à l'heure où je rédige cet article, nous sommes bloqués en Thaïlande depuis plusieurs mois. (Ca nous va bien, on ne s'en plaint pas!) La routine voyage dépend partiellement du pays où on se trouve et du pays où on va. Il y a un certain confort à quitter un pays que l'on connait pour un pays que l'on connait aussi. Quand on arrive en Thaïlande par exemple, la seule chose qu'on fait c'est de réserver la première nuit sur notre lieu de destination. On sait que pour le transport, on verra sur place. Quand on arrive en Malaisie, on envoie un message à Natalie pour qu'elle nous réserve notre chambre. Le trajet, c'est pareil, on ne réserve rien. La veille généralement on achète suffisamment de clopes pour être tranquilles pour le trajet et le jour d'arrivée. C'est pratique surtout quand on ne connait pas la ville où l'on va et qu'on ne sait pas où acheter le minimum syndical (de l'eau, de la bouffe, des clopes). Sachant qu'en voyageant, il y a aussi le facteur fatigue à l'arrivée avec lequel il faut composer.
Pour le gros sac de voyage, il se fait en 3 temps. 1/ la lessive pour avoir l'ensemble de nos fringues propres en arrivant 2/ le gros du rangement la veille 3/ le rangement final parce qu'il y a toujours des choses qui doivent être rangées à la dernière minute, comme la trousse de toilette. Le sac cabine qui nous suit partout quand on se déplace est prêt la veille du départ. Il y a toujours la même chose dans le sac et il est rangé de manière pratique: un pull au dessus, l'ordi dans un tote bag si on prend un avion. (On nous demande de le sortir aux contrôles de sécurité. Le tote bag permet de tout sortir et de tout ranger d'un coup.)

Voilà, j'espère que cet article vous aura donné des pistes pour ré-inventer votre quotidien et pour créer des routines, des mécanismes qui vous faciliteront la vie. On se retrouve la semaine prochaine avec un autre challenge pour vous aider à créer un quotidien moins mais mieux.


Retrouvez le blog sur les réseaux sociaux: Twitter, Facebook, Pinterest et même Youtube


Vous cherchez plus d'idées pour un quotidien plus slow?

challenge slow routine quotidien

Comments are closed.