conseil bien etre confort logement etudiant améliorer lumiere literie rangement gain de place

[Bien chez soi] Améliorer le confort d’un logement étudiant

En ce moment, dans les médias, il est souvent question des étudiants... En France, cela fera bientôt un an qu'ils sont chez eux à étudier au lieu d'être à la fac. Perso, mes années étudiantes sont loin derrière moi, j'en garde de très bons souvenirs (et au final peu de souvenirs des cours à proprement parlé). Mais mon petit frère est étudiant... Lui, il a la chance d'être chez sa mère, d'avoir une maison et un jardin. Il sort peu mais n'est pas bloqué dans un 9m2. Dans ma dernière newsletter, j'avais écrit mes inquiétudes à propos du mal être chez soi des étudiants. Et depuis, je n'ai pas cessé d'y penser. J'écris sur la déco depuis des lustres (depuis la fin de mes études en fait!) et je parle souvent aussi de petits espaces, de petits budgets, de petites idées à mettre en oeuvre pour un quotidien à l'intérieur qui soit plus agréable. Il y a un parallèle aussi entre le quotidien étudiant et mon quotidien nomade. Moi aussi je vis uniquement dans des chambres plus ou moins grandes, plus ou moins confortables. Et comme les étudiants, je bosse de nombreuses heures sur mon ordi dans ces fameuses chambres. Je vais donc essayer de lister des idées pour créer un espace plus agréable et plus confortable pour les étudiants.


En savoir plus & accéder à Patreon


01 • Améliorer le confort d'un 9m2

Flo (mon conjoint) en L3 et en Master était dans un logement CROUS à Lille. Il avait 9m2. Enfin, c'était la superficie sur papier. Ca ressemblait à un débarras avec une fenêtre, un radiateur qui marchait à fond les ballons, une armoire bien trop grosse, un lit pas hyper confortable, un bureau, une "salle de bain" avec un unique lavabo qui bouffait ¼ de l'espace. La douche et la cuisine étaient sur le pallier. Je vous passe les détails sur la propreté des espaces communs... Niveau déco, les murs étaient bleuâtres dans une sorte de crépi, les meubles étaient en bois moche. Et il valait mieux avoir des ampoules de rechange parce que faire appel au concierge relevait du parcours du combattant. Bref! Comment améliorer le confort dans une toute petite chambre étudiante?

01 • 1 • Profiter un maximum de la lumière naturelle

Le problème quand on suit les cours de chez soi, c'est qu'on ne sort pas et donc la lumière naturelle ressemble un peu à un mythe, surtout en plein hiver. Elle est pourtant nécessaire à notre bien-être et elle favorise un bon moral. Alors, comment faire? La première chose est d'ouvrir en grand vos rideaux dès le réveil. Si vous avez un vis-à-vis, il y a certains moments de la journée où vous pouvez faire avec. Quand vous êtes en train de lire ou bosser sur l'ordinateur, ce n'est pas très grave si votre voisin peut voir votre chambre. En laissant les rideaux ouverts, vous aurez aussi la possibilité de profiter du paysage extérieur. Avec un peu de chance, la vue n'est pas désagréable. Faute de sortir, regarder régulièrement par la fenêtre peut faire du bien. Si votre chambre étudiante est vraiment sombre, il est peut-être possible de mettre un miroir pour refléter la lumière dans la chambre. Pas besoin d'un grand miroir au mur. Il peut-être posé sur une étagère. (Eviter de le poser au sol, c'est pas comme si vous aviez de la place au sol à perdre...)

01 • 2 • Optimiser l'armoire bien trop encombrante

Dans le cas de la chambre de Flo par exemple, l'armoire était un vrai problème. Elle était démesurément grande par rapport à la taille de la chambre. Il aurait fallu la mettre dans un coin histoire qu'elle ne dérange pas plus que nécessaire. Les angles sont souvent des espaces qu'on n'utilise pas pour conserver le sentiment d'espace mais dans un petit logement étudiant, vous n'avez pas ce luxe.
Une fois que vous lui avez trouvé LA place parfaite, on va s'intéresser à l'intérieur. Faites le tri et débarrassez-vous de ce qui n'est pas utile. Je reviendrai sur le sujet plus bas. En bas et en haut de l'armoire, on met ce qui ne sert pas souvent. Comme vous avez un petit logement, je pars du principe où l'armoire est le seul rangement à votre disposition et elle vous servira à ranger tout, fringues ou pas. Il faut donc une étagère réservée aux vêtements qui se plient, une étagère réservée à ce qui est alimentaire, une étagère pour les cours. Les deux premières doivent être à votre hauteur. Si possible, utilisez des bacs hermétiques pour tout ce qui est alimentaire. Ce serait dommage d'avoir toute votre penderie qui pue l'oignon ou vos pâtes qui sentent la lessive.

01 • 3 • Se créer un espace bureau / repas

Bosser depuis son lit, ce n'est pas l'extase surtout sur le long terme. Croyez moi, je sais de quoi je parle. En ce moment, j'alterne entre mon lit et le sol du balcon mais j'ai tout de même mal aux genoux à force de rester allongée plusieurs heures par jour avec l'ordi sur les jambes. Même quand on a peu de place, il me semble nécessaire de se créer un espace où l'on peut travailler / manger hors du lit. Même si vous n'avez pas la place pour installer une petite table et une chaise, il est toujours possible de détourner des objets pour avoir un espace assis qui ne soit pas encombrant.

1 / 2 / 3

02 • Améliorer le confort d'un 15 / 20m2

Pendant mes études, j'avais un studio en location chez des particuliers. J'avais du bol. J'avais une "grande" pièce, une cuisine, une salle de bain, un petit extérieur au rez-de-chaussée d'une maison dans un quartier tranquille. J'en suis partie quand Flo et moi avons décidé de vivre ensemble et parce qu'il y avait un problème d'humidité dans les murs. Mis à part ce détail, c'était un logement très agréable pour une personne seule. Dans ma grande pièce, il y avait un canapé lit, une commode, une étagère et une table pliante. Plus tard, avec la première prime de mon boulot étudiant, j'ai acheté un lit en mezzanine pour avoir plus de place mais surtout pour ne plus avoir le sentiment de bosser dans mon lit. J'étais en Master recherches, je n'avais pas beaucoup d'heures de cours mais beaucoup de temps de recherches et donc une bonne partie de ce temps, je le passais chez moi à bosser.

02 • 1 • Le lit mezzanine & le canapé convertible

Au début de mon bail dans mon studio étudiant, j'avais un BZ. C'était celui de ma grand-mère, le matelas n'était pas de très bonne qualité vu qu'il était à mémoire de forme, celle de ma grand mère. Il y avait un creux au milieu... Il était pratique mais vraiment pas confortable! Comme je viens de l'écrire, dès que j'en ai eu un peu plus les moyens, j'ai gardé le BZ en guise de canapé et j'ai acheté un lit en mezzanine 2 places. Ca me permettait de créer un espace salon et d'avoir un vrai lit que je n'étais pas obligée de faire et de plier tous les jours.
Le canapé convertible est pratique. (Si vous voulez, j'ai fait une sélection de canapés convertibles à moins de 500€ et il y a des modèles peu encombrants). Un canapé convertible vous permet de ne pas être encombré(e) par la taille d'un lit. Il vous permet de créer une ambiance salon, ce qui n'est pas négligeable quand on passe 24h/24 dans son appartement. Le lit mezzanine est lui aussi pratique puisqu'il n'encombre pas la surface au sol. Vous pouvez créer un autre espace au sol comme un salon ou un bureau. La superposition des fonctions vous fait gagner de la place et fait oublier le côté sommeil.

02 • 2 • La table pliante

La mienne était de la récup' - pas dans le sens je l'ai faite moi même, dans le sens je ne l'ai pas achetée. Elle n'était ni jolie, ni moche. Elle était blanche et bois avec un compartiment au centre pour ranger les chaises. Il y avait aussi des roulettes pour la déplacer et donc pliée elle allait trouver sa place dans un coin pour ne pas me déranger. La plupart du temps, elle n'était pliée qu'à moitié et me servait à manger et bosser.

02 • 3 • La fauteuil papillon

Initialement, le fauteuil papillon est un objet design. Actuellement, c'est un modèle qui est repris par tous les vendeurs de meubles et donc pas forcément très cher. Ce qui est intéressant avec ce type de fauteuil c'est que 1/ visuellement, il n'est pas très encombrant 2/ il se plie et se fait oublier quand on en n'a pas besoin 3/ il peut être très déco!

1 / 2 / 3

03 • Colocation et confort collectif

Parfois, notre quotidien ressemble à de la colocation, c'est le cas par exemple quand on est à Kuala Lumpur. On a notre chambre mais il y a aussi des espaces communs à disposition. Je bosse la plupart du temps à côté de la réception. Il y a aussi un extérieur (un rooftop) et une cuisine. L'ambiance est assez collocation avec les gens qui comme nous restent des plombes et reviennent régulièrement. On se connait tous. On se fout la paix la plupart du temps. On se dit bonjour, on échange deux ou trois mots au quotidien. Mais de temps en temps, il va y avoir quelqu'un qui va au choix faire à manger pour tout le monde / vouloir boire un coup / avoir acheté trop et donc partagé des fruits ou des pancakes... Ici, il est question de prendre soin des espaces communs.

03 • 1 • Installer un espace de co-working dans la colloc'


Si vous avez une grande cuisine ou un grand salon, rien de vous empêche de travailler tous ensemble quelques demies journées dans la semaine. Même si vous avez tous un casque sur les oreilles, vous aurez au moins la présence des uns et des autres pour vous motiver à poursuivre. Le plus gros soucis que vous allez rencontrer, c'est celui d'avoir suffisamment de prises pour que tout le monde puisse brancher son ordinateur. Ce n'est pas l'idéal mais une ou deux multi-prises peuvent faire l'affaire.

03 • 2 • S'approprier les espaces de vie


Généralement dans une colloc' c'est un peu plus facile de mettre une touche de déco parce 1/ c'est plus grand 2/ le proprio doit bien se douter qu'il y a plus de vie que dans un simple appart. Selon la dynamique des différentes personnes qui vivent avec vous, vous pouvez créer un espace de vie assez agréable. Le tout est de trouver l'équilibre pour que chacun s'y retrouve. Misez sur des assises agréables, conviviales et confortables. Un matelas au sol est plus efficace qu'un canapé design. Vous pouvez aussi ajouter des photos sur les murs, des plantes sur une étagère ou un meuble... Vu que vous passez le plus clair de votre temps à l'intérieur autant le rendre agréable!

03 • 3 • Ritualiser les repas pour rythmer le quotidien

(et que la cuisine ne transforme pas en Beyrouth!)
La bouffe c'est sacré... La cuisine est donc importante et quand on est nombreux à l'utiliser, ça peut vite devenir le souk. N'hésitez pas à faire un planning de qui cuisine / fait les courses / la vaisselle si vous partagez les repas tous ensemble. Si ce n'est pas le cas et que chacun mange dans son coin, établissez des règles ensemble. Et en ce moment, je pense qu'il peut être bon de partager de temps en temps des repas ensemble. Vous avez la chance de vivre avec d'autres étudiants, ce serait con de s'isoler. Et même si niveau moral, tout va bien de votre côté, ce n'est peut-être pas le cas pour tous vos collocs. Les moments de cuisine et de repas sont une bonne manière d'évaluer l'ambiance générale sans empiéter sur vos temps de cours. Dans tous les cas, pour que l'ambiance soit au beau fixe dans une collocation, ne mangez pas la bouffe qui n'est pas à vous et nettoyez après sans attendre. C'est le minimum syndical.

1 / 2

04 • Vivre à deux dans une chambre étudiant

Certains étudiants ont fait le choix de partager leur chambre ou studio à deux. C'est assez logique surtout dans les grandes villes où les loyers des appartements étudiants sont élevés. Mais vivre en couple n'est pas une sinécure en temps normal et en ce moment, c'est d'autant plus délicat.

04 • 1 • Opter pour des lits superposés & gagner de la place

Vivre à 2 dans un petit espace aussi une thématique qui m'inspire vu que je ne vis pas seule et donc quand je suis dans la chambre en train de bosser, il y a aussi mon conjoint. Et que notre quotidien nomade nous a montré qu'il y avait autre chose que l'incontournable et très contournable lit deux personnes hyper encombrant. J'en ai parlé plus haut il y a l'option canapé lit, l'option lit mezzanine. Mais ce ne sont pas les seules possibilités. Vous pouvez aussi choisir des lits une personne superposés. Visuellement, c'est plus imposant qu'un lit deux places en revanche ça va sacrément vous faire gagner de la place au sol. C'est le premier avantage aux lits superposés. L'autre avantage auquel je n'aurais sûrement pas songé il y a encore quelques mois, c'est que chacun a son propre lit et donc chacun est tranquille pour bosser ses cours depuis son lit. Ca vous permet de ne pas être toujours l'un avec l'autre et ne pas avoir le sentiment d'être H24 avec l'autre. Il est là certes, mais vous ne voyez pas. C'est une solution intéressante pour que l'autre ne vous tape plus trop sur le système.

04 • 2 • Des rangements sous le lit

Qui dit vivre à 2 ne veut pas dire avoir le double d'affaires à ranger. Il y en a plus mais normalement pas le double vu qu'il y a des objets que vous allez partager comme tout ce qui est relatif à la cuisine ou encore l'imprimante. Si vous vivez à 2 dans une chambre de bonne ou encore dans un petit studio, il faudra utiliser les moindres recoins non visibles pour créer du rangement. Et le premier endroit auquel vous devez penser, c'est le dessous du lit. Dans des grandes boites, vous pouvez ranger: le linge de lit, le linge de salle de bain, les vêtements qui ne sont pas de saison, les bouquins du premier semestre, etc. L'idée ici est de désencombrer un maximum l'espace qui vous sert au quotidien pour ne pas avoir le sentiment d'étouffer.

1 / 2 / 3 / 4

05 • Personnaliser la décoration d'un logement étudiant sans perdre sa caution

La majorité des étudiants sont locataires et ne peuvent pas faire ce qu'ils veulent dans leur espace de vie, ça pourrait leur couter leur caution voire plus à la sortie. Il y a néanmoins des manières de personnaliser la décoration et de vous approprier votre espace qui ne nécessitent pas de faire des trous dans les murs et dire adieu à votre précieuse caution. Vous verrez il y a des solutions déco qui ne vous coûteront pas votre mois de bourse!

05 • 1 • Changer les rideaux

Si vous avez déjà des rideaux dans votre chambre mais qu'ils sont moches, décrochez-les, pliez-les correctement, mettez-les dans une boite ou dans un grand sac et enfin oubliez ce sac dans le fond de votre armoire. Vous les ressortirez à la fin de votre bail quand vous partirez. Si vous avez quelqu'un dans votre entourage qui sait coudre comme votre tante ou votre grand-mère, c'est le moment de lui demander un coup de main. Vous choisissez un beau tissus, vous prenez les mesures des anciens rideaux, vous n'oubliez pas de doubler les rideaux si vous n'avez pas de volets pour la nuit. Et vous faites votre plus joli sourire sur Zoom pour que votre tatie vous confectionne de nouveaux rideaux! Il y a aussi des rideaux dans le commerce qui apporteront au moins une touche de couleur à votre intérieur.

05 • 2 • Le masking tape et la pâte à fixe

Le scotch classique arrache le papier peint quand on le retire et parfois même la peinture. Il y a fort à parier que votre bailleur n'ait pas choisi une peinture de grande qualité, on ne va pas tenter le diable! Pour mettre des posters et affiches sur vos murs et / ou votre mobilier, vous avez deux options. La pâte à fixe discrète ou le masking tape plus coloré et plus sympa. Ce dernier contrairement au scotch classique ne laisse pas de traces et se décolle hyper facilement. Vous pouvez même créer des décors uniquement avec du masking tape pour personnaliser vos murs. (Je vous conseille les kits DIY de Milie O que je trouve très sympa et qui sont fabriqués dans le nord de la France)

05 • 3 • Dessiner sur les vitres avec des Posca

Pour celles et ceux qui ne connaissent pas les Posca ce sont des feutres de gouache. De la peinture qui d'applique hyper facilement et qui peut se nettoyer quand vous quitterez votre logement. J'avais fait ça dans mon tout dernier appartement avant de quitter la France. L'intérêt de peindre les fenêtres est pluriel. Cela va apporter de la couleur dans une chambre un peu fadasse. Vous allez aussi pouvoir montrer un peu plus votre personnalité sans mettre des cadres partout. Et si vous voulez vous passer de rideaux, peindre une partie de la fenêtre vous cachera des regards indiscrets. Ce qui est intéressant aussi, c'est que même si vous ne savez pas dessiner, c'est à votre portée. Il suffit d'utiliser un modèle que vous collerez à l'extérieur de la fenêtre et de le reproduire. Si vous avez un ou une pote qui dessine, c'est l'occasion aussi de lui demander un coup de main!

05 • 4 • Se faire plaisir avec le linge de lit

En temps normal, une chambre étudiante est faite pour dormir et bosser les cours le soir. Par conséquent, le lit a une importance de taille dans cette petite pièce qu'est votre logement. Autant l'utiliser pour décorer. Vous choisissez deux parures de lit qui vous plaisent et le tour est joué. Il y a un choix de fou que ce soit au niveau du budget, des couleurs, des motifs. Vous pouvez aussi juste changer la housse de couette et les taies d'oreiller. Eviter d'avoir 50 coussins mignons qui vont prendre de la place plus qu'autre chose. Un ou deux coussins en plus, oui, mais pas plus. Les coussins rendront votre quotidien plus confortables s'ils ne vous encombrent pas.

1 / 2 / 3 / 4 / 5

06 • Le minimalisme pour les étudiants

Mon "bureau" tient dans un tote bag. On y trouve: mon ordi et son chargeur, la pochette d'ordi, une trousse avec quelques crayons et des post-its, deux cahiers (un de brouillon et un autre plus propre) et des feuilles de brouillons volantes. Voilà, c'est tout. C'est un peu la même chose quant à mes vêtements. En tout et pour tout, mes affaires tiennent dans un sac à dos qui fait moins de 10kg. Pourquoi je vous explique tout cela? Parce qu'avoir moins d'affaires c'est avoir plus de place. Dans un petit logement, normalement, faire le tri de ce qui est essentiel ou pas ne vous prendra pas des heures. En une demie-journée, c'est fait. Voilà ce que vous pouvez faire de ce qui ne vous sert plus:

  1. Faire un colis et renvoyer ce qui ne sert pas chez vos parents
  2. Désencombrer et donner aux associations locales (ou jeter si c'est en mauvais état).
  3. Vendre des fringues sur les sites d'occasion oui mais il ne faut pas que ça traine de trop... Le but est quand même d'avoir rapidement plus de place chez soi. Au pire, stockez ce qui est en attente d'être vendu sous le lit par exemple.

Dans l'idéal, vous n'avez pas besoin de grand chose. Côté cuisine / repas: 2 bols, 2 assiettes, 2 verres et 2 sets de couverts + une poêle, une casserole, une passoire. Côté lit / sommeil: 2 parures de lit voire une seule si vous allez au lavomatic et que vous utilisez le sèche-linge. Côté bureau, essayez un maximum d'emprunter des livres à la BU + 2 gros classeurs par semestre avec des intercalaires histoire d'archiver vos cours.

1 / 2 / 3

07 • Des habitudes à prendre ou à changer

Je l'écrivais en intro, je suis nomade et depuis plus de 4 ans, je bosse essentiellement depuis ma chambre. Selon les pays et les villes où je me trouve, j'ai un hébergement qui est plus ou moins confortable. Et il m'a fallu du temps avant de trouver de bonnes habitudes de boulot par rapport à mon nouveau mode de vie. Peut-être que mon expérience de vivre dans une petite chambre pourra vous aider au quotidien...

  • Ranger régulièrement pour y voir clair

Globalement quand je sens que je suis moins productive c'est que j'ai besoin de changer d'air. Je n'ai pas forcément l'opportunité d'aller me promener (même si je n'ai jamais été confinée réellement en étant à l'étranger). Avant d'aller faire un tour, j'essaye généralement de ranger ce qui m'entoure. Je suis assez bordélique et même si je n'ai pas grand chose à ranger, ça fait du bien de tout ordonner et de faire place nette. C'est comme si le bazar environnant encombrait aussi mon esprit. Plus de bazar = plus de productivité = plus de tranquillité d'esprit.

  • La table de nuit

Je n'ai pas toujours une table de nuit selon l'endroit où je me trouve et si j'en ai une, elle est mon bureau. On y trouve mes cahiers et mon ordi. On y trouve aussi un tas de petites choses et une plaquette de médicaments que je dois avaler tous les jours. Comme la table de chevet est à proximité directe de ma tête, il est impératif qu'elle soit rangée régulièrement. Si possible tous les soirs. Un peu comme le point précédent, cela me permet de dormir avec l'esprit désencombré.

  • Faire son lit

Faire son lit tous les jours est indispensable dans mon quotidien. Parfois, je le fais 4 ou 5 fois. Ca consiste essentiellement à plier la couette en 2 au bout du lit. C'est néanmoins plus agréable que d'avoir une couette en boule. Et ça prend à peu près 2 secondes à faire.

  • L'importance de la nature dans mon quotidien

C'est quelque chose que j'ai découvert sur moi en vivant dans de très grosses agglomérations (pour rappel j'ai vécu en Inde et en ce moment je suis au Caire pour quelques mois): j'aime la ville parce que c'est pratique mais pour mon équilibre, j'ai besoin de nature. Elle peut prendre différentes formes et parfois il suffit de plantes vertes pour que le quotidien soit bien plus agréable.

  • Les espaces communs

Si vous vivez en appartement dans un immeuble ou même dans une maison, prenez soi aussi des espaces communs. Balayez devant votre porte, ne laissez pas les poubelles trainer, etc. Ce sont des petits gestes qui vous permettront d'avoir de bonnes relations de voisinage la plupart du temps et en ces temps particuliers avoir de bons voisins peut être vraiment cool même si ce n'est qu'un bonjour de temps à autre quand vous vous croisez dans les escaliers. Quand je vivais en France, je me suis toujours entendu avec mes voisins et je sais que c'est assez rare. Pourtant en ce moment, ça me semble nécessaire de redonner de la place à l'humain!

  • Ne pas fumer à l'intérieur

Je ne vais pas vous juger parce que vous fumer, je suis moi-même fumeuse. En revanche, je vous conseille d'aller fumer dehors ou au moins à la fenêtre. Je n'en ai pas parlé ici mais la qualité de l'air dans votre logement - même s'il est petit - est importante. Aérez et ne fumez pas à l'intérieur.

  • Pas de vaisselle sale qui traine

Perso, je n'ai aucun soucis à manger dans mon lit. Mon conjoint déteste ça. Quand on a un tout petit logement parfois on n'a pas vraiment le choix. Quoiqu'il arrive, faites votre vaisselle régulièrement. Ne vous laissez pas envahir avec de la vaisselle sale. Vous n'avez pas ce luxe.

  • Les routines qui rythment les semaines

Je termine avec l'idée de routines. Je suis très routinière. On peut croire que c'est mal mais au contraire, ça me permet de tenir le cap. Je suis à l'étranger, on ne vit qu'à 2, je travaille en freelance. Je passe de nombreuses heures à bosser et si je n'ai pas mes routines, ça part en steak. J'ai des routines de rangement sur la semaine et chaque soir. J'ai des routines de travail tous les jours. Elles me permettent de gagner du temps mais aussi encadrer ces journées qui se ressemblent toutes.

1 / 2 / 3 / 4 / 5


Devenez mécène du blog


Soutenez mon travail sur le blog et accédez à des contreparties exclusives:

  • Plusieurs centaines d'articles déco, lifestyle & voyage réservés aux abonné•e•s
  • Toutes les entrées de mon side project - mon dictionnaire nomade
  • Une publicité limitée sur les articles Patreon

Cet article contient des liens affiliés.
Article mis à jour en août 2023.

2 commentaires

  1. Cet article me rappelle tant de souvenirs. J’étais en cité U, il fallait aménager pour ne pas déprimer. J’avais accroché des posters (oui, ça fait vieux ce mot mais ça commence faire un bail). Le linge de lit et les rideaux changent tout de suite l’ambiance dans 9m2.
    Merci pour cet article.

    1. Author

      J’ai la chance de ne pas avoir été en cité U mais chez un privé dans un joli petit quartier et j’avais un 20 / 25 m2. Flo n’avait pas la même chance et sa chambre aurait pu être sacrément dure à vivre s’il n’avait pas fait quelques efforts. (Le bleu des murs était si triste…) Je suis contente que cet article fut l’occasion de te remémorer de bons souvenirs 😉 Merci à toi pour ton commentaire!

Comments are closed.