Dimanche dernier, je vous invitais à vous déconnecter une journée. J’aime le dimanche parce qu’en général c’est le seul jour où on arrive vraiment à rompre avec le traintrain quotidien et c’est cette rupture qui nous permet de nous ressourcer complètement. On peut bien entendu dormir toute la journée, en revanche, à la fin de la journée, le sentiment d’accomplissement n’est pas là. On pourrait même culpabiliser de n’avoir rien fait. Vivre de manière slow, ce n’est pas ne rien faire. C’est faire d’une manière différente, avec un rythme qui vous correspond plus. Et c’est pourquoi en ce dimanche de décembre, je vous invite à aller faire un tour en extérieur (après avoir lu cet article, hein!)

la newsletter minimaliste

Quels bénéfices vous apportera une balade en nature?

Pour moi une balade en nature a de nombreux bénéfices. Il y a quelques années, j’aurais dit la même chose mais avec moins d’enthousiasme. Entre temps on a vécu en Inde… La sur-urbanisation, la sur-circulation, la pollution nous ont donné l’envie d’être proches de la nature, vraiment! La dernière fois qu’on a quitté l’Inde, on s’est retrouvé à Kanchanaburi, une petite ville de Thaïlande avec la rivière Kwaï, les montagnes, la végétation… Vous n’imaginez pas à quel point cela a été ressourçant.
Je sais que vos paysages sont différents des miens. En revanche, en Europe et en France, il y a de très jolis coins à découvrir, et, ils ne sont pas nécessairement très loin de chez vous! Cette promenade vous permettra de vous reconnecter à ce qui est essentiel. Pendant la période des fêtes où on a en tête la liste de cadeaux, la déco de table, le repas à préparer, la hantise de se retrouver à côté du cousin bizarre du conjoint…. bref, pendant cette période, il est nécessaire de faire une pause et se recentrer sur ce qui importe vraiment. Et la nature est très efficace pour cela. Elle peut nous faire relativiser beaucoup de choses quand on sait la regarder, quand on prend le temps de la regarder.
Autre bénéfice: prendre un bon bol d’air frais. On est en fin d’année, le chauffage marche dans la maison, dans la voiture, dans les magasins, au bureau, à l’école des enfants et j’en passe. Pourtant, il n’y a rien de mauvais – au contraire – à prendre un bon bol d’air frais. Il suffit de se couvrir comme il faut pour ne pas attraper froid. Généralement quand je vais faire un tour en hiver de cette manière j’ai l’impression de respirer à nouveau à plein poumons. Ca fait un bien fou! Renouveler l’air vicié en restant à l’intérieur!

slow lifestyle nature hiver promenade
Photo prise l’an passé quand on est rentré en France – Promenade au platier d’Oye avec avec la mère et la grand-mère de Flo

Profiter de la nature de manière slow

Certains vont me dire que tous les dimanches matins, ils vont faire un footing et donc ils profitent de la nature. C’est vrai. En revanche courir pendant 30 minutes ou une heure, ça n’a rien de slow. A moins que vous ne courriez comme un labrador, où là, ça vous permettrait éventuellement d’avoir un point de vue différent, celui du chien. (Ca vous permettrait aussi d’avoir l’air con, ce qui peut être une expérience particulière…) Bref, courir n’a rien de slow, même si, il parait que ça a des bénéfices. (Pour moi courir est synonyme de douleur et même de danger…)
Profiter de la nature de manière slow peut prendre différentes formes: une balade avec les enfants, une cueillette de champignons avec les copains, un tour en vélo (mais pas pour faire la course, hein! juste pour le plaisir de pédaler (là aussi, il y a certaines personnes qui y prennent du plaisir il parait)). Même si vous êtes comme moi, c’est à dire u(e) piètre photographe, prendre des photos de la nature peut être une activité slow si vous n’oubliez pas d’apprécier avec vos yeux ce qui vous entoure. Une balade en moto aussi si vous oubliez la course et que vous profitez juste du paysage qui défile devant vous. (Vu mon expérience de la moto et des motards que je connais, je n’ai pas besoin de développer plus pour qu’ils voient de quoi je parle!)
Perso, j’aime autant mais de manière différente me promener seule ou avec Flo. Je ne vais pas regarder les choses qui m’entourent de la même manière. Seule, je vais parfois me poser plusieurs minutes face à un paysage. C’est probablement à Luang Prabang où j’ai fait le plus de promenades seule. Je pouvais me poser plusieurs dizaines de minutes au même endroit juste à regarder la Namkan rencontrer le Mekong, les montagnes, les bateaux qui remontaient le courant… Juste à y repenser, alors qu’on a quitté le Laos depuis plus d’un an, ça me fait beaucoup de bien.

slow lifestyle platier doye
Toujours l’hiver passé… Un bon bol d’air!

Quelques idées de sorties en nature pour l’hiver

Il y a quelques semaines, l’une de mes bonnes amies a posté des photos de sa fille à la plage, dans le nord de la Belgique. Aller à la plage en fin d’année quand il fait moche peut sembler une idée saugrenue. Pourtant, quand je suis rentrée en France l’hiver passé, allez à la plage et marcher jusque la mer était l’une de mes activité préférée. Oui, il faut être bien couvert. Oui, on ne profite pas de la même manière qu’en été. Mais voir la mer se déchainer avec le vent est un spectacle dont je ne me lasse pas. (La mer du Nord me manque même si j’ai la chance d’avoir l’océan indien régulièrement sous les yeux…) J’aime aussi l’air surchargé de sel…
La mer n’est pas la seule sortie possible. On peut imaginer une sortie en forêt ou dans un bois. Une bonne paire de bottes pour tout le monde, un manteau qui ne craint pas l’humidité et le tour est joué. Même si les feuilles sont tombées depuis longtemps, c’est une balade inspirante. On regarde les arbres. On doit faire attention où l’on pose les pieds parce que le relief de la forêt est différent de celui du goudron de la ville. On peut aussi d’amuser à ramasser des branches, des pommes de pin pour la déco de la maison.
La promenade à la campagne est aussi une manière de se reconnecter à la nature. On se balade dans les champs, on va voir les vaches, les chevaux. On rencontre les habitants et avec un peu de bol on tombe sur une boutique locale qui nous fera découvrir de vrais produits locaux, un fromage de chèvre hors du commun, un pain de campagne (un vrai!), une petite liqueur qui réchauffe comme il faut… C’est chouette de se fournir dans les AMAP et autres boutiques bio, c’est pratique la semaine quand on bosse. Allez directement à la rencontre des producteurs, c’est quand même plus sympa. Même pour les enfants puisque parfois les producteurs ouvrent les coulisses aux enfants pour leur expliquer comment on fabrique, comment on s’occupe des animaux…

slow lifestyle promenade nature
Promenade seule l’an passé à Grand Fort quand on était en France… Du vent! J’adore le vent et ça m’avait manqué. L’air salé, les embruns aussi…

Quelques idées de sorties slow dans le Nord Pas de Calais

Si tu ne le savais pas, avant de quitter la France, je vivais dans le Nord. J’aime cette région pour différentes raisons. Je sais que certains ne partagent pas mon avis. Peu importe! (Dans ma tête, le peu importe prend la forme d’un j-m-en-bas-les-couilles…) Il y a de très jolis coins à voir et à (re)découvrir si vous habitez dans le coin, voilà ce qui me passe par la tête:

  • Le cap blanc nez, le cap gris nez
  • Le platier d’Oye (balade faite quand j’étais en France l’hiver passé!)
  • La baie de somme
  • Le mont des Cats (et on en profite pour ramener du fromage! héhé!)
  • La côte belge (différente de la côte d’Opale à mon sens!) (et on en profite pour boire une bière!)
  • Les remparts de Gravelines


Découvrez d’autres articles pour un quotidien plus slow:

calendrier avent slow promenade nature profiter