luang prabang nam khan riviere

Nos aventures en Asie continuent même si je n’ai rien écrit à ce propos depuis deux semaines. Je n’avais pas d’inspiration, pas l’envie non plus. J’ai bien des articles en brouillon, mais je ne les ai pas finalisés. Je préfère ne rien écrire que de poster de la merde… Je pense que vous comprendrez!

luang prabang nam khan riviere

De Chiang Mai à Luang Prabang

Après 2 mois passés dans la jolie ville de Chiang Mai, on est de retour à Luang Prabang au Laos. Si on n’avait pas eu à changer de pays, je pense qu’on serait encore en Thaïlande, mais bon, c’est le jeu quand on est nomade en Asie. On doit composer avec les visas et les pays limitrophes. On a donc dit au revoir à Jo, notre ami canadien français, avec qui on a passé un bon mois et de très bons moments. On a dit au revoir au restau qui nous sert de cantine, avec la serveuse adorable. On a fait le plein de saloperies à manger et on s’est fait un petit 20 heures de trajet presque les doigts dans le nez. (Je ne sais pas pourquoi, j’ai eu la nausée, alors que d’habitude, je n’en souffre pas). Passer la frontière entre la Thaïlande et le Laos, c’est devenu une habitude, donc c’est sans stress qu'on est passé de l’autre côté - du côté obscur comme j’ai l’habitude de le dire. Ca nous fait rire, parce que les touristes qui prennent le bus avec nous comprennent assez vite qu’on a l’habitude donc nous suivent sans chercher midi à quatorze heure. De retour à Luang Prabang, Momo est venu nous chercher avec sa Momomobile - un ancien tuctuc. Et on a retrouvé nos bonnes vieilles habitudes ici. On ne vit définitivement pas la même chose que les touristes et ça nous va bien.
La famille de Flo nous a envoyé un colis. Le premier en plus d’un an et demi en Asie. C’est mieux que les cadeaux de Noël, même si on savait pertinemment ce qu’on allait y trouver. On a donc reçu un tas de choses qui nous manquaient cruellement ici en Asie: du fromage, du saucisson, des biscuits bretons à base de beurre et des sous-vêtements. Ca fait une semaine que je célèbre le fait d’avoir de nouvelles culottes! (J’en cherche depuis la Malaisie et je n’en trouve pas à ma taille. Pas que je sois grosse, c’est juste que mon cul n’est pas du tout le même que celui des asiatiques. J’ai des hanches!) Bref une bonne raclette avec 35°C, ça fait du bien.

temple bouddhiste moines chiang mai
Temple et cérémonie bouddhistes à Chiang Mai
petite rue luang prabang laos peninsule
Une petite rue de Luang Prabang dimanche passé

Compte Nickel, fils de putes

Le mois passé, je vous expliquais mes déboires avec Compte Nickel qui a fermé mon compte et qui fait le mort. A ce jour, je n’ai que des pseudos nouvelles d’eux qui se résument à: « votre compte est fermé » et l’argent que j’avais dessus, je ne l’ai toujours pas récupéré. Ils se foutent royalement de ma gueule. Honnêtement, je ne vous conseille vraiment pas cette banque qui prend ses clients pour des cons, y’a pas d’autres mots.
Donc forcément, depuis plus d’un mois, c’est la meeerrrrddddeee! Merci qui? Merci Compte Nickel!

chaton laos luang prabang temple
Même Châââton prie au temple pour que Compte Nickel me rende l'argent qui se trouvait sur mon compte...

Une vie nomade remplie de rencontres

Depuis le début de l’année, depuis que je vous explique notre vie ici en Asie, vous avez pu remarqué que régulièrement nous faisions des rencontres. Je suis particulièrement asociale, mais malgré tout on croise des gens vraiment sympas, d’horizons divers. On a eu l’occasion la semaine passée de partager un barbecue avec un président d’association, soixante-huitard, que Flo avait étudié quand il était en formation d’éduc’ spécial. Un monsieur avec un parcours inspirant et très riche. J’ai aussi fait la connaissance de Perrine, une volontaire de cette association qui vient de rentrer en France. Elle avait pris contact avec moi à notre dernier visa, mais nous n’avions pas eu le temps de nous rencontrer. Et depuis ce dernier visa, elle avait emménagé chez les copains, donc on a eu amplement le temps de faire connaissance.

petit chat qui squatte
Pendant qu'on était en Thaïlande, le chat et le chien ont eu leurs petits... Donc on se fait squatter sans arrêt par les bêtes. Les chatons sont trop mignons!

Bon on va être honnête, le Laos c’est aussi le pays où vit mon frère, Momo et Laulau… Donc c’est la bonne occasion pour passer de bons moments presque comme quand on était en France. (Et ils expliquent pourquoi je continue à venir ici, alors que ce n’est pas du tout un pays que j’apprécie.)
Dans les prochaines semaines, je pourrais aussi vous faire découvrir un petit village du Laos. A l’heure où j’écris cet article, Flo et Momo sont partis depuis 2 nuits à un peu plus de 2 heures de Luang Prabang dans un village sans eau et sans électricité. Ils ont l’air d’aller bien et d’apprécier leur vie locale. J’espère qu’ils feront pas mal de photos pour que je puisse vous en parler. Dans l’idéal ce devrait être Flo qui rédige le billet mais je ne compte pas trop dessus…
Voilà, voilà, le résumé de notre mois de mars entre la Thaïlande et le Laos. Le mois prochain, je devrais encore avoir des choses à vous raconter, notamment la fête de Pii Mai si on la célèbre au Laos ou Songkrat en Thaïlande. C’est ni plus ni moins que le nouvel an bouddhiste, une très grosse fête sur 3 jours officiellement.

flo et momo au laos
Les barbus avant de partir au village
hibiscus blanc fleur asiatique luang prabang
Petit clin d'oeil à Elise, la maman de Flo 😉

rose asiatique laos thailande

pub