Il y a deux ans, c’était Émilie, qui était en stage avec moi qui écrivait à propos du salon Amenago. L’année passée, je n’y étais pas allée faute de temps, faute d’envie aussi. Cette année, j’y suis allée et je vous explique / montre ce qui a de chouette dans cette nouvelle édition.

Amenago et moi, c’est particulier. Je n’y vais pas tous les ans, parce que ce n’est pas forcément utile. A mes précédentes visites, j’avais reproché l’omniprésence des cuisinistes. Cette année, il y en a peut-être moins ou alors ils sont plus regroupés. C’est mieux. Il y a aussi trop de vendeurs de jacuzzis aussi à mon goût, mais passons… Je vais me focaliser sur le positif. J’étais invitée sur le salon par deux agences de RP. Je m’étais dit que j’allais faire deux articles, mais je n’ai pas matière pour ça. En revanche, il y a des choses que j’ai appréciées.

On commence par un atelier sur lequel j’étais invitée. Il était question de fabriquer un luminaire en carton. Bon, on n’a malheureusement pas fabriqué un luminaire, on a pu discuter sur la fabrication des meubles en cartons, sur l’intérêt de créer à partir de carton. Cet “atelier” était animé par un représentant de MH Déco que j’avais pu rencontré déjà il y a quelques semaines sur le salon de l’Habitat à Dunkerque. C’était sympa de pouvoir discuter de manière simple et agréable. On est reparties avec le patron pour créer la lampe. Peut-être qu’un weekend, j’aurais le temps de la réaliser (c’est pas gagné!)
Sur ce stand, j’ai pu rencontrer une autre blogueuse: Olivia de Girlyle, une vendéenne qui est arrivée il y a un an sur Lille et qui a eu envie de créer un blog pour combattre les idées reçues que le reste de le France a sur le Nord. Je vous invite à visiter son blog qui est aussi pétillant qu’elle.

atelier amenago 2014

Ensuite j’ai fait le tour du salon. J’ai esquivé deux ou trois vendeurs de cuisine, un vendeur de pompe à chaleur qui m’a fait la même blague qu’il y a deux ans… Je me suis arrêtée sur deux stands de cuisine. Le 1er, c’était Oksab, un cuisiniste qui a commencé en ligne et qui a ouvert il y a quelques mois un showroom près de Lille. C’était un petit stand, mais les rangements pratiques m’ont plu. Je suis aussi passée par le stand de Lille Cuisine. Je me suis arrêtée parce qu’il avait une cuisine de présentation qui valait vraiment le coup d’œil. En revanche, l’entretien avec les deux commerciaux était un peu d’une autre dimension…

oskab amenago lille 2014

cuisine lille amenago

Côté déco, j’étais heureuse de passer devant le stand de Boligna. C’est une enseigne belge de mobilier contemporain. Un vrai régal pour les yeux. Entre les formes, les couleurs et les matières, ce petit stand avait de quoi séduire.
J’ai aussi aimé le stand de la boutique de Visite Déco, qui était lui aussi complétement dans l’air du temps. Tout n’était pas à mon goût mais dans l’ensemble c’était plaisant.
Je termine avec la matériothèque, qui avait vraiment de la gueule et qui laisse place à l’imagination…

boligna amenago 2014

visite deco boutique amenago

amenago materiotheque

Clairement, l’organisation du salon tend à se dissocier de l’image de “foire expo”, ça commence à se sentir et c’est plus agréable. Le côté apprentissage et découverte est un peu plus représenté. Par mon boulot, je sais que l’échange et les demandes de conseils sont très importants. Les clients ne sont plus uniquement dans la dynamique ventes et demandent un peu plus. Et Amenago commence à se positionner sur ce créneau aussi enrichissant pour les exposants que pour les visiteurs.