Je lisais un article il y a quelques jours à propos de la démarche colibri (celle où chacun fait sa part). L’auteur expliquait qu’elle appréciait la démarche slow parce que justement cette attitude se calque sur notre manière d’être, la notre et pas celle que quelqu’un a décidé pour nous. Et de fil en aiguille, parce qu’on se rend compte que changer n’est pas si difficile, on a envie d’en faire plus. Perso, moi je bloque… Pourquoi en faire plus dans une démarche slow qui prône le moins mais mieux? En réalité, je vois la logique, je n’ai juste pas trouvé en quoi je pouvais et surtout je voulais en faire plus. J’ai donc un mode de vie et de travail qui est slow. Je suis minimaliste aussi par mes choix de vie. En revanche, il y a un tas de choses que je ne suis pas. Et je le vis assez bien! Dans cet article, je t’explique que je ne suis pas beaucoup de choses et à la fin je reviens sur le pourquoi j’ai fait de tels choix et ce que cela m’apporte.

Read More