voyage avion covid experience

Depuis le début 2020, notre quotidien nomade a été perturbé avec le Coronavirus. J’ai eu l’occasion de vous en parler à plusieurs reprises ces derniers mois. Et les évènements ont fait qu’on a du changer de pays pendant cette crise sanitaire.
Pour rappel, nous sommes restés plus de 6 mois en Thaïlande, entre mars et septembre. Le gouvernement Thaïlandais avaient prolongé gracieusement les visas. Comme ils ont annoncé la prolongation "2 jours" après la fin des visas et que Flo et moi évitons d’être en overstay, nous avions déjà quitté le pays quand ils ont annoncé l’énième prolongation. Ça nous a gonflé mais on tâche de voir le verre à moitié plein, cela nous permet de découvrir un autre pays.
Là n’est pas la question dans cet article, je voulais faire un point sur comment s’est passé notre voyage entre la Thaïlande et la Turquie, avec plusieurs escales en période de Covid-19. Si vous imaginez repartir en voyage et prendre l'avion, voilà comment ça s'est passé pour nous en septembre 2020.

La gestion du Covid-19 dans différents aéroports

Habituellement les aéroports grouillent de monde, il y a toujours un brouhaha singulier. Pas là. Peu de monde dans les aéroports de Bangkok et Helsinki. Une atmosphère assez bizarre au final.

La Thaïlande - un vrai protocole Covid-19 à l’aéroport 

On est allé 2 fois à l’aéroport, une fois par tram et un fois en voiture. A chaque entrée dans l’aéroport, notre température a été contrôlée avec une caméra thermique. Une pastille de couleur nous a été donnée pour qu’on la mette sur notre t-shirt. Il y avait du gel hydro-alocoolique partout. L’embarquement a été plus long que d’habitude. Je ne sais pas si c’était parce qu’il y avait moins de comptoirs.
A l’immigration, si vous avez déjà été en Thaïlande, vous savez qu’on doit scanner ses empreintes. Là, ce n’était plus le cas. C’était assez rapide malgré le fait qu’il y avait peu de bureaux d’ouverts. En même temps, il n’y avait pas une foule de dingue. 
Evidemment, tout le monde porte un masque. C’est la Thaïlande, le masque c’est normal. (Il n’y a pas la question du non-masque comme en France) Et dans la zone internationale, tous les commerces étaient fermés. 

Helsinki - tranquille, tranquille 

Notre 1ère escale était à Helsinki en Finlande. 16h d’escale quand même. 
On a eu une très bonne impression de cet aéroport, mais pas forcément pour le Covid. Notre température n’a pas été controlée. Tout était fermé ou presque surtout dans le terminal international. Dans le terminal européen, il y avait plus de restaurants ouverts. Ca nous a fait bloquer de voir que le personnel de l’aéroport ne portait pas nécessairement de masque. (Ce n’est pas un frein pour nous, on se dit qu’ils doivent être testé régulièrement!) Il n’y avait personne dans l’aéroport, ils donc été facile de trouver un espace où dormir facilement sans être collés les uns sur les autres.

Juste pour le plaisir et rien à voir avec le virus: l'aéroport d'Helsinki est vraiment top. Il sent le sapin pas dans le sens "ça sent le sapin / le cercueil". Ca sent réellement le sapin. C'est HYPER clean. Celui de Francfort ne peut pas se vanter d'être un dixième aussi propre. Les employés de l'aéroport sont aimables et détendus (s'ils pouvaient apprendre ça aux allemands, ça ne serait pas un mal!). Il y a une très bonne connexion web, j'ai pu appeler ma tante sans soucis. Et il est possible de dormir sur les banquettes, il n'y a pas de bras de fauteuils partout. C'est l'un des meilleurs aéroports que l'on ait visités ces dernières années.

Francfort - bonjour déprime et racisme 

Deuxième escale, l’Allemagne et plus précisément à Francfort. Un autre délire qu’on a pas aimé du tout. Aucun contrôle de température. On entre et on sort comme dans un moulin vu que l’aéroport est non fumeur, il faut sortir pour s’en griller une. Tout le monde a un masque certes mais notre jeu était quand même de regarder les gens et remarquer que le nez était en dehors du masque. 

Et puis, il y a eu l’épisode du café. On prend un café à emporter - tous les commerces de l’aéroport étaient ouverts. On se pose pour boire notre café. Et on retire notre masque. Plus pratique pour boire, n’est-ce pas? Et là, il y a deux flics qui viennent nous voir. Pas le flic sympa d’Asie, non le gros con de flic européen. (En Thaïlande ou en Finlande, on n’a pas vu de flics dans les aéroports…) Il était vindicatif avant même d’arriver. Et cela s’explique fortement par la barbe de mon homme. Flo est barbu, il est français et il a comme moi été élevé dans une culture qui a un gros fond catholique.(On a été baptisés, on a fait nos communions et tout ça!) (Je trouve ça dingue d'avoir à préciser ça!) Mais il a une barbe. Ca a été expéditif, je n’ai pas laissé le temps au flic de trop nous casser les couilles. On buvait notre café c’est tout. Il est parti en faisant la gueule. Bizarrement, il n’a rien dit à la grosse blonde allemande qui était en face et qui ne portait pas son masque… Autre remarque raciste à l’immigration - contrôle de passeport, rien à voir avec le masque. Moi je passe crème. Flo se mange une remarque indirecte. Bravo Francfort!

Revenons au Covid. Malgré les sièges banalisés dans les espaces d’embarquement, on a eu le sentiment d’être les uns sur les autres. Ca grouillait de monde comme probablement en temps normal. 

Aéroport d’Istanbul - comme si de rien n’était 

On n’a rien remarqué de spécial pour lutter contre le Covid à l’aéroport d’Istanbul. Ca grouillait de monde. Il y avait bien un marquage pour la file à l’immigration mais comme dans les autres aéroports, ça n’est pas vraiment respecté. Après, honnêtement, on venait de faire 40h et quelques de trajet et d'escales, les détails m'ont peut-être échappés.

Aéroport d'Helsinki: En 16h, on a eu le temps de glander sévère. Et la Finlande, c'est le pays des Moomin!!!! (Faut savoir que je suis une fan du dessin animé et que sur mon ordi, j'ai un autocollant Moomin) Par conséquent, ce fut l'occasion de faire des photos souvenirs!

La gestion sanitaire dans les avions

On a pris 3 avions avec 2 compagnies différentes. Bangkok - Helsinki et Helsinki - Francfort avec Finnair puis Francfort - Istanbul avec Turkish Airlines. 

Finnair - réglo niveau Covid

Port du masque obligatoire pendant tout le vol. Les hôtesses ont du batailler avec certains passagers qui ne voulaient pas le mettre correctement. Honnêtement, avec la clim de l’avion, porter le masque pendant 12 heures ce n’est pas impossible. Ce n’est pas plus désagréable qu’autre chose. 

On a eu des lingettes pour nettoyer les abords de notre places. Ca nous on s’en bats les steaks. Et visiblement, il y avait moins de passages des hôtesses. On a remarqué peu de changements par rapport aux autres vols longs courriers qu’on avait fait les années précédentes. Après, ce sont les gens le problème. Ils ne savent pas rester à leur place. Perso, je suis allée une fois aux toilettes pendant le 1er vol. Entre temps, je n’ai eu aucune raison de me lever.
Dans le second vol avec Finnair, l’avion n’était vraiment pas plein. La plupart des passagers avaient 2 sièges pour une personne. 

On a eu 3 repas en tout. Le premier était un repas classique avec plateau et tout ça. Les 2 autres étaient bien plus sommaires. 

Turkish Airlines - réglo aussi au niveau sanitaire

On a eu un contrôle de température juste avant d’entrer dans l’avion. On a eu un lot de lingettes désinfectantes et un masque à usage unique. Là aussi le problème ce sont les gens qui ne savent pas rester en place. On a eu un repas, sommaire, qui était emballé dans un sac craft. Pratique et efficace.

Les descentes d’avion « organisées » - la blague

Une descente d’avion, c’est toujours le bordel. C’est un fait. Tout le monde veut se casser en même temps; Tout le monde en a marre d'être assis même sur des vols de 2 ou 3 heures. A chaque vol, on nous a dit que la sortie de l'avion allait se faire dans un ordre bien spécifique. Et la logique se tient. Néanmoins, mis à part à la fin du 1er vol où ça a été presque respecté, les 2 autres, la consigne est tombé dans l'oreille de sourds. Est-ce mesquin de se demander si les consignes ont été faites par des gens qui n'ont jamais voyagé en avion? Peu importe le fait est que cette consigne partait probablement d'un bon sentiment mais qu'elle n'a pas été respectée.

L'aéroport d'Helsinki en début de soirée - ambiance vide et bizarre + Julie qui se les caille et qui est bien contente d'avoir piqué le plaid sur le 1er vol...

Pour conclure, il n'y avait pas de quoi s'inquiéter (d'ailleurs, on ne la pas fait) et les mesures sont assez respectées. J'ai été étonnée par Francfort, mais pas en bien. Je pensais qu'en Allemagne la rigueur aurait été plus présente... A mes yeux, c'est définitivement le mauvais élève des différents aéroports visités. Si vous envisagez d'aller en Thaïlande, vous pouvez y aller les yeux fermés.


Retrouvez le blog sur les réseaux sociaux: Twitter, Facebook, Pinterest, Instagram et même Youtube

2 commentaires

  1. Coucou ! Moi aussi j’ai voyagé un peu ces derniers mois et c’était vraiment très étrange … Sur le ferry, certains passagers se tassaient dans l’ascenseur, ne portaient pas leur masque … Pas de vérification ou de test à l’arrivée en France. Par contre, dans l’avion, il y avait bien des espaces entre chaque passager, c’était limite agréable de voyage sans se sentir pressés. On est même partis et arrivés en avance ! Je suis un peu triste de lire que vous ayez dû rentrer plus tôt et surtout choquée de voir autant de racisme en Allemagne :O

    1. Author

      Hello! Merci beaucoup pour ton retour. Je trouve ça chouette de savoir comment ça se passe ailleurs pour les autres voyageurs. Je te rassure, on n’est pas vraiment rentrés, on est juste plus proches de l’Europe vu qu’on est en Turquie 😉 Notre vol le plus long (entre Bangkok et Helsinki) et celui pour arriver en Turquie, on était entassé dans l’avion. Mais comme on n’est pas du genre à psychoter, ça n’a pas trop gâcher nos vols.
      Pour l’accueil en Allemagne en en parlant sur Twitter, j’ai cru comprendre que c’était la spécialité de Francfort… Enfin bref, normalement, on ne devrait pas y remettre les pieds de si tôt ^^

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Veuillez remplir le captcha *