challenge slow meditation quotidien

Nous voilà à la fin de ce premier mois dédié au challenge où je vous invite à profiter de l'été pour adopter un quotidien plus slow. Et cette semaine, je vais oser te parler de méditation, même si je ne suis pas une experte du tout en la matière. Justement, c'est ce qui est génial avec la méditation, c'est qu'il n'y a pas besoin d'un bac +5 pour se lancer. Après, je peux comprendre que tout le monde ne soit pas intéressé par cette pratique. (Pendant longtemps, je l'ai refusée en bloc...) Du coup, ceux qui ne se sentent pas concerné par la méditation, je vous invite à lire les autres articles slow - qu'ils fassent partie du challenge ou pas - vous y trouverez probablement des idées pour que votre quotidien soit plus slow. Pour celles et ceux qui n'ont pas fuit en courant, aujourd'hui, on va donc s'intéresser à la méditation et on va voir comme cela peut-être intéressant au quotidien pour penser et vivre de manière plus slow. Ne vous attendez pas à avoir un énième article sur la méditation avec des trucs intenables à faire au quotidien, des grands préceptes religieux ou philosophiques. Vous verrez, j'ai une pratique de la méditation assez singulière.

newsletter blog slow

A propos du challenge "un été pour un quotidien plus slow"

Depuis le début du mois, une fois par semaine, je vous propose une thématique en relation avec le mouvement slow. Le but? Vous donner des pistes pour que vous puissiez créer un quotidien plus en adéquation avec vos valeurs er reprendre possession de votre temps au quotidien avant la reprise de l'école et du travail. C'est un processus qui est plus ou moins long, plus ou moins facile. Tout le monde n'a pas les  mêmes attentes et donc ce challenge est en libre service, vous prenez ce qui vous est utile. Ici, je ne vous propose pas de solutions miracles, juste de poser les fondations d'un quotidien dans lequel vous vous sentirez mieux.

Au sommaire de cet article:


5ème semaine du challenge - S'essayer à la méditation pour un quotidien plus slow

Je n'ai pas d'exercices à vous donner cette fois. Je vous invite juste à essayer de méditer pour avoir du temps de qualité au quotidien et voir le monde sous différentes facettes.

Quelle relation entre la méditation et le mouvement slow?

A mon sens la relation va dans 2 sens.
La méditation est une activité slow par essence. Il faut prendre le temps de méditer et il faut prendre le temps avant de voir les résultats arriver. La méditation est l'occupation d'une vie. Et dans l'autre sens, être dans une démarche slow c'est aussi s'ouvrir sur un monde différent, qui n'est pas livré avec un mode d'emploi et qui va à contre-courant. Du coup, la méditation permet de mieux voir les possibilités d'un monde slow. Etre slow, c'est une autre manière de concevoir le monde qui nous entoure et la relation que l'on entretient avec.

Méditation, bouddhisme, hindouisme et les Stacy

Il y a un truc que j'ai appris en vivant depuis plusieurs années en Asie, c'est que l'image de la méditation, du bouddhisme et de l'hindouisme que nous avons, nous les blancs / européens / occidentaux, c'est souvent une image idéalisée de la pratique méditative. Evidemment, si tu veux, tu peux payer une somme astronomique pour faire tes 15 jours de yoga en Inde, comme toutes les Stacy qui posent en legging brillant et pas 2 ronds éco-responsables sur Instagram. Nous ce qu'on a vu c'est des prêtres hindous qui pour la plupart entretiennent le système de castes de manière négative. On a vu aussi des moins bouddhistes avec des Nike aux pieds et des appareils photos hors de prix. Mais l'image que je préfère garder c'est celle du moine bouddhiste qui a la clope au bec et qui prend la navette-bateau pour aller sur l'autre rive de la rivière. Je suis sérieuse, cette image représente ce qu'est le bouddhisme au quotidien dans les pays bouddhistes. Et cette image apprend l'acceptation dans bien des mesures.
Ma pratique de la méditation n'est pas spécialement religieuse. Il m'arrive de me poser et de penser à la religion, pas une, les religions. Ces derniers temps je suis même plus ouverte au catholicisme, c'est pas rien! En revanche, je n'honore pas un dieu ou une divinité particulière quand je médite. J'ai une démarche plus terre à terre. (Je suis ici. Comment faire en sorte que ce soit le plus agréable et facile le temps que je suis ici...) Certaines mythologies religieuses sont hyper intéressantes à méditer mais ce n'est vraiment pas l'une de mes préoccupations quotidiennes.

challenge slow quotidien meditation facile

Source

Méditation = différents angles

Je ne lis que très rarement des articles sur le web à propos de la méditation. Souvent c'est le même baratin et je n'apprends jamais grand chose. Pour préparer cet article, j'ai donné de ma personne et je suis allée lire des articles sur la méditation. Et ça commence bien, souvent, je ne suis pas d'accord avec eux. Quand je lis: " c’est ainsi que vous essayez d’atteindre un état de bien-être complet." Ouuuuuuais alors non. Si tu cherches cet état de bien-être complet au début tu vas surtout trouver de la frustration et de la négativité. Limite, le bien-être c'est la cerise sur le gâteau. C'est bien un truc d'occidentaux d'attendre le bien-être tout de suite et de mettre la charrue avant les boeufs. En faisant ça, tu vas te faire écraser par la charrue ET les boeufs. Le bien-être ne va pas te tomber dessus comme un état de grâce délivré par le divin un matin pluvieux d'automne. Non, tu auras juste un rhume! Le côté Nirvana, état d'éveil, ce sont des états que je n'aspire pas à atteindre. Je les mets d'ailleurs dans le volet religion. Le bien-être et la méditation c'est un peu comme le massage thaïlandais: Il ne fait pas forcément du bien quand on se fait masser et ce n'est qu'après quelques jours qu'on en ressent les bienfaits.
La méditation me permet de prendre le temps de voir les choses sous différents angles. Prenons un exemple: un cactus. (C'est ce que j'ai sous les yeux quand j'écris cet article!) Un cactus, ça pique. Un cactus est adapté aux zones chaudes et arides. Un cactus peut parfois faire des fleurs. Un cactus quand on oublie de l'arroser, il rétrécit (expérience personnelle!). Un cactus peut grandir quand on le met dans un pot plus grand, est-ce que ce point pourrait être similaire aux humains? Est-ce que l'humain n'a pas besoin d'espace pour pouvoir s'épanouir pleinement? Qu'est-ce qui limite l'espace dont on aurait besoin pour grandir? Est-ce qu'on ne se limite pas nous-même sans forcément s'en rendre compte? Comment avoir conscience de ce qui nous limite et comment apprendre à vivre avec? Comment le cactus s'adapte dans un pot qui est trop petit / trop grand? Bon, j'arrête là, je pense que vous voyez comment la méditation sur tout et n'importe quoi au final peut permettre de voir les choses sous différents angles. J'aurais pu juste voir le cactus et me dire: "fais gaffe de ne pas te piquer". Mais non... Et tout peut-être sujet à cette démarche.
Prenons rapidement un autre exemple: vous vous sentez surmené(e). Ca m'arrive encore et voilà ce qui se passe dans mon esprit quand je médite à ce propos: comment je me sens psychologiquement? physiquement? est-ce que j'ai du mal à respirer? comment je peux améliorer ma respiration? comment je me sens après avoir modifié ma respiration? qu'est-ce qui fait en sorte que je suis surmenée? qu'est-ce qui a de l'importance et qu'est-ce que je peux laisser de côté? que va-t-il se passer si je ne fais pas tout ce que j'ai à faire? est-ce que la terre va s'arrêter de tourner? comment j'imagine ma vie sans cet état de surmenage et sans cette pression intense? etc.

Voir le monde de manière différente (et éventuellement mieux le comprendre)

Je suis en parfaite dissonance avec le monde. C'est magique. J'ai appris à donner le change dans la plupart des situations donc on pense juste que je suis un peu bizarre. Mais en vrai, je n'ai pas le sentiment de pouvoir faire comme tout le monde. C'est usant. J'ai passé des années à tâcher de faire ce qu'on attendait de moi. Ca s'est soldé par des anti-dépresseurs et un changement de vie radical. La méditation me permet d'apprendre à accepter cette dissonance. Je suis un larsen et je le vis plutôt bien. Un peu comme le bruit du minitel.
En ce moment, j'essaye d'être en harmonie avec ce monde - le mien et celui des autres. J'essaye d'être moins en colère, j'essaye d'en avoir plus "rien à foutre" autrement dit je cherche à être consciente des choses sans qu'elles ne m'atteignent outre mesure. Pourquoi je fais ça? Parce que le monde est composé d'un tas de types de gens qui ne pensent pas tous comme moi et au moins ça me permet de vivre un peu plus facilement avec les gens qui m'entourent.

Avoir du temps de qualité pour soi

J'ai déjà eu l'occasion d'en parler dans d'autres articles du challenge slow, on a souvent du temps mais il n'est pas de bonne qualité. L'exemple le plus flagrant c'est le temps passé sur les réseaux sociaux ou à regarder une série - pas un épisode mais une saison entière d'un coup. Je pense me reposer mais au final ce n'est pas vraiment le cas. Je ne dis pas qu'il faille arrêter complètement ce types d'activités. Je sais très bien que parfois ça fait du bien de s'abrutir et ne penser à rien d'autres que ce qu'on a sous les yeux.
En revanche, après 5 minutes à méditer, je me sens bien mieux qu'après 4h devant une série. Je crois vraiment qu'à notre époque avoir du temps de qualité est un luxe qu'on oublie trop facilement. Le bon temps, celui qui vous ressource et qui vous fait du bien est rare. La méditation permet, à mon sens, d'avoir des instants qualitatifs au quotidien, même quand le quotidien est déjà trop rempli. (Petite pensée à l'une de mes meilleures amies...)

challenge slow quotidien mediter simplement

Source

Trouver des réponses

Vous avez déjà eu l'impression d'être bloqué(e) dans une situation de merde? Bah la méditation permet de débloquer cette situation compliquée voire irrémédiable. Alors, ça va prendre du temps, autant que ça soit clair. Mais ça débloque les choses, ça crée une porte dans une impasse, une échelle pour passer au dessus d'un mur. C'est un peu comme si tu essayais de sortir d'un blockhaus en creusant le béton à la petite cuillère. Mais ça marche.

Différentes manières de méditer

Il existe différentes manières de méditer, il n'est pas juste question de se mettre en posture du lotus et d'attendre que l'éveil arrive. Il n'y a qu'une partie que j'ai testé:

  • la marche méditative
  • le tambours chamanique
  • la pleine conscience
  • la méditation guidée
  • les mantras et yantras
  • les techniques de respiration

Concrètement, ça marche comment chez moi?

Quand?

Quand je fume une clope et que je suis seule, quand je marche. Ca c'est au quotidien, sans raison particulière. Et puis il y a les moments où ça ne va pas pour X ou Y raisons. Je sens que j'ai besoin de relâcher la pression du coup je vais méditer ailleurs et voir si j'y suis. Bon, je ne suis pas parfaite hein! Du coup, j'attends toujours un peu que la pression ait le temps de monter comme il faut et que je sois à la limite de l'explosion. (C'est un truc que je dois changer un jour ou l'autre!)

Où?

Je n'ai pas de lieux spécifiques pour méditer au quotidien. Je prends ce qui s'offre à moi. A Kuala, je regarde le carrelage du rooftop ou je vais me promener en ville. (Et Kuala est une ville très urbanisée...) En Inde, si je suis à Varanasi, il y bien entendu le Gange et mes promenades dans la vieille ville qui m'emmènent dans un autre espace temps. A Pondy, je regarde l'horizon depuis le rooftop. Et là, je suis en Thaïlande dans une jolie petite ville hyper calme. Je regarde la nature qui est devant mes yeux. Le palmier et le bananier de la voisine ou la plante aux fleurs rouges qui attire les oiseaux. Je vais aussi me promener de temps en temps près de la rivière et je regarde la vie aux abords / sur la rivière.

Comment?

Je ne suis pas du genre à me poser dans une position inconfortable comme la position du lotus, elle me donne vite mal aux fesses et je ne me promène pas avec un petit coussin. Je ne ferme pas les yeux. Ils restent ouverts mais il arrive qu'ils soient dans le vague. La plupart du temps, j'ai besoin d'être seule ou du moins ne pas être dérangée. Je sais faire le vide assez facilement et ne pas me soucier de ce qui m'entoure quand c'est nécessaire. (Des années à bosser mes cours puis bosser des dossiers dans des cafés!) Au quotidien, j'ai la chance d'avoir pas mal de moments où je suis seule, Flo et moi ne vivons pas collés l'un sur l'autre. Donc dès que je fais une pause et que je fume une clope, je médite. Je médite aussi en marchant. C'est une autre forme de méditation où je vais tâcher d'être un peu plus consciente de ce qui m'entoure. J'ai la chance de vivre dans des pays odorants et je prends plaisir à sentir quand je vais me promener, même si parfois ça sent la pollution ou quand ça ne sent pas la rose. Ca fait partie du package.

challenge slow quotidien meditation pourquoi faire

Source

Sur quoi?

Je crois que je médite sur 2 types de sujets différents. D'une part, il y a les sujets récurrents que je méditerai probablement toute ma vie. Et il y a, d'un autre côté, les petits trucs qui passent par là. Dans la première catégorie, il y a: la mort (je t'assure, ce n'est pas lugubre!), le rapport au temps, le plaisir et l'idéal, la relation aux autres et au monde... En ce moment, j'ai la chance de pouvoir accorder une grande place à la nature dans mes méditations et c'est une source vraiment chouette de méditation.

Quels bénéfices?

Dans les moments "de crise" la méditation m'aide à relâcher la pression. Ca me fait vraiment l'impression que je suis une bouteille de Pepsi qui a été trop secouée et qui a besoin de relâcher la pression. La méditation ouvre la bouteille. Ca va, ces moments arrivent peu depuis que je suis en Asie mais depuis pas loin de 4 ans, j'ai beaucoup plus de temps pour méditer au quotidien et ce quotidien est quand même vachement moins pénible à vivre. Sinon, globalement:

  • j'arrive plus facilement à mettre des mots sur ce que je ressens et maintenant je les exprime à haute voix
  • j'ai fait le deuil de certaines relations
  • j'ai des moments de génie - c'est juste quand j'ai une idée lumineuse quand je bosse, en général, ce n'est pas soudain du tout, c'est le résultat de médiations régulières.
  • je tâche d'être un meilleur humain mais j'ai encore du boulot
  • je commence à comprendre ce qui est vraiment important et là aussi il y encore du boulot!
  • j'assume plus facilement le fait de ne pas être très connectée à mes semblables et au monde (je vis sur une autre planète depuis que je suis gamine...)
  • j'arrive à lâcher-prise alors que je pensais que c'était impossible - mais je suis honnête, il y a encore beaucoup de choses pour lesquelles je dois apprendre à prendre du recul puis ) lâcher-prise.
  • les instants de grâce - quand j'ai l'impression d'être à ma place. C'est rare mais qu'est-ce que c'est bon!

Quelques articles pour aller plus loin

La place de la méditation dans le futur sur le site Slow World
La marche méditative expliquée par Marianne Desson, instructrice qualifiée de méditation de pleine conscience
Et pour le moment ce sera tout, je l'ai écrit plus haut, je n'adhère pas souvent avec les articles récents liés à la méditation.

C'est la fin de cet article dédié à la méditation pour un quotidien plus slow. Je l'ai voulu différent de ce que vous pouvez trouver sur le web en général, plus personnel. J'espère qu'il vous aidera à essayer cette pratique qui est bénéfique dans différentes facettes du quotidien.


Retrouvez le blog sur les réseaux sociaux: Twitter, Facebook, Pinterest et même Youtube


Retrouvez ici plus d'articles autour du challenge pour un quotidien plus slow:

challenge slow meditation quotidien

3 commentaires

  1. Ton article est très intéressant C’est génial la méditation, je médite 10 mins chaque matin et je trouve que ça me permet de me sentir mieux, d’avoir plus de l’énergie, de la pensée positive et notamment, de la concentration dans mon travail, dans ma vie quotidienne

    1. Author

      Merci pour ton retour Giang. Méditer le matin, c’est un peu comme prendre un grand verre de jus d’orange. C’est bon sur le coup et les bienfaits se ressentent tout au long de la journée. 😉 Je suis allée voir vite fait ton blog, il est super sympa! Je prendrai dans les jours à venir le temps de le lire plus en détail, les thématiques que tu traites me parlent bien 😉
      A très vite!


Comments are closed.