vivre dehors comme en asie idee deco

La mousson est lààààà, la mousson est làààààà! Depuis quelques jours, elle est arrivée et c'est une bonne chose à nos yeux. J'ai déjà eu l'occasion de vous parler de ce phénomène qu'on ne connait pas en vivant en France. Et j'aurais l'occasion de vous en reparler dans mon prochain journal nomade. En attendant, n'allez pas croire qu'avec la pluie, on a investi l'intérieur. Bien au contraire. Pour ce nouveau rendez-vous du DECOllectif, on a décidé de vous parler d'extérieur et je me suis dit que la vie dehors en Asie pouvait vous donner quelques idées à dupliquer chez vous pour profiter au maximum de votre balcon, de votre terrasse ou encore de votre jardin. C'est parti!

newsletter deco gratuite

Vivre dehors en Asie, un art de vivre au quotidien

Il faut savoir que tous les asiatiques ne vivent pas en extérieur comme on le fait. Il y a un culte de la blancheur qui est présent à plus ou moins grande échelle dans tous les pays dans lesquels nous avons vécu. Il y a aussi une tolérance à la chaleur qui entre en compte. Quand on a l'habitude d'avoir le cul posé sous la clim', la chaleur extérieure peut être problématique. Pour ma part, j'ai amélioré ma résistance à la chaleur ces dernières années. Et même si je la supporte mieux, il arrive que je fasse preuve de reddition et que j'aille me planquer à l'intérieur. Généralement c'est aux heures les plus chaudes de la journée quand le soleil tape fort. Les asiats font la même chose d'ailleurs. Juste avant la mousson c'est l'été (du coup, en décalage avec l'été en Europe), les températures montent facilement au dessus de la barre des 40° à l'ombre. C'est de l'inconscience d'aller se promener sous ce cagnard!

La vie dehors en Inde

L'Inde, notre pays de coeur. Ce fut notre première rencontre avec l'Asie il y a plus de 3 ans. On a vécu à deux endroits en Inde plus que d'autres. Il y a Varanasi au nord et Pondicherry au sud. Et globalement, on vit peu à l'extérieur quand on est dans ces deux villes. L'hyper-urbanisation indienne n'est pas un mythe. A Varanasi, pour profiter de l'extérieur, on va s'assoir / se balader / boire un chai sur la rive du Gange. A Pondicherry, quand il fait moins chaud, on monte sur le rooftop. Le rooftop c'est le toit mais il est plat et il fait office de terrasse. Il y a aussi des rooftop à Varanasi, c'est vraiment typique de l'Inde. En revanche, à Varanasi, il faut partager l'espace extérieur avec les singes. (Non, les singes ne sont pas mignons, ils sont sauvages!) Ailleurs en Inde, l'endroit où on a préféré vivre et vivre dehors, c'était dans le Kerala. La région est verdoyante et les bleds que l'on a visités étaient un peu moins urbanisés du coup c'était bien plus agréable d'être en extérieur. Mention spéciale pour Kumily, une petite ville entre le Kerala et le Tamil Nadu. On vivait sur le rooftop qui donnait sur la bordure de jungle. J'ai connu bien pire pour bosser!

vivre dehors inde
En Inde, pour profiter de l'extérieur, c'est sur le toit! A gauche, c'était à Kumily en bordure de jungle / A droite, c'est le rooftop à Pondy

Vivre dehors au Sri Lanka

Nous ne sommes pas restés très longtemps au Sri Lanka, juste un petit mois. Idem pour le Népal et l'Indonésie. Au Sri Lanka, on a eu plusieurs types d'hébergements. Je n'ai pas besoin de demander à Flo quel est celui qu'il a préféré, c'était un home-stay à Pitiwella (dans le sud de l'île). Il n'y avait pas un jardin énorme. Il y avait suffisamment de place pour vivre en extérieur sans craindre de prendre un coup de soleil. A Colombo, on a passé quelques jours dans un quartier excentré de la capitale et il avait un jardin. Malgré les moustiques (composante de notre vie en générale en Asie), c'était super agréable de vivre dehors en regardant la végétation et les oiseaux.

vivre dehors sri lanka
Sri Lanka et Pitiwella. A gauche: petit déj' en extérieur / A droite: Flo qui squatte l'intérieur - extérieur

Vivre en extérieur au Népal

On a peu visité le Népal. Katmandou n'est pas une ville où on vit en extérieur. C'est une ville poussiéreuse. En revanche, à Pokhara on a bien kiffé. On avait une espèce de balcon jouxtant notre piaule qui donnait sur un jardin. On aimait aussi aller boire un café et regarder le lac et les montagnes. Mais revenons à la guesthouse... Il y avait un jardin et il faut savoir que les plantes de canabis au Népal, ça pousse comme des pissenlits. Le petit lapin blanc des propriétaires ne mangeait que les pousses de canabis qui se trouvaient dans l'herbe.

vivre dehors nepal
Le jardin de la guesthouse à Pokhara

En Malaisie, entre intérieur et extérieur

La Malaisie est le pays où l'on vit le moins en extérieur. Ce n'est pas du tout le même type d'urbanisation qu'en Inde mais c'est bétonné partout. On vit essentiellement à Kuala Lumpur et dans la guesthouse où l'on vit, il y a un extérieur / intérieur. C'est un peu comme un balcon sauf qu'il est plus ou moins protégé par des tôles. (Le trucs c'est que les tôles sont en mauvais état du coup quand il flotte - et il flotte souvent - ça se transforme en piscine!). Il n'y a pas suffisamment de wifi pour que j'y travaille du coup je passe moins de temps dans cette partie extérieure. J'y vais juste pour boire mon café, fumer une clope, boire l'apéro...

vivre dehors plantes tropicales en asie
Elles datent un peu ces photos... Plutôt que vous montrer Kuala, je vous montre Georgetown. J'avoue ne pas avoir beaucoup de photos de KL au prorata du temps qu'on y passe. 

En Indonésie, vivre avec une vue directe sur la nature

En début d'année, on a découvert une toute petite partie de l'Indonésie. Bon, j'ai été malade une partie du temps (j'ai un doute mais je pense avec un peu de recul que j'ai eu le coronavirus!). Quand j'étais suffisamment en forme, je passais ma vie dehors. On avait un petit balcon aménagé avec une table et un micro canapé. On avait une vue sur le lac et le cratère du volcan. Quoi de mieux pour travailler?
(Et il n'y a pas de photos vu que j'ai passé pas mal de temps à être clouée au fond du lit...)

Vivre en extérieur au Laos

Au Laos, c'est particulier. On a vécu en guesthouse et on a vécu aussi chez les copains. D'abord chez Momo et Laulau puis chez Jérem et Marion. Et on vivait dehors. On passait énormément de temps en extérieur. On rentrait uniquement quand c'était invivable. Mon kiff était de me réveiller très tôt et de me mettre à travailler sur la terrasse quand tout le monde dort encore.

vivre dehors laos
Luang Prabang, chez les copains. J'en parle dans la suite de l'article. A droite, c'est la fameuse estrade en bambou / A gauche, je bosse sur LA table en béton... Et le tout en extérieur!

Quotidien en extérieur en Thaïlande

Enfin, la Thaïlande c'est le pays où je me trouve actuellement. A chaque fois, je me dis qu'il faut que j'ouvre mon passeport pour compter le nombre de visas / de fois où l'on est venu dans ce pays. On a passé beaucoup de temps à Chiang Mai dans le nord et à Kanchanaburi (où je me trouve actuellement) dans le centre du pays, pas si loin de la Birmanie. A Chiang Mai, on a trouvé la guesthouse ultime avec un jardin verdoyant. On y est entouré de plantes, d'arbres et d'animaux. Il faudrait vraiment être difficile pour ne pas aimer vivre en extérieur dans un tel cadre. A Kanchanaburi c'est différent. La nature, on la voit chez les voisins ou en regardant à droite du côté de la rivière. On est dans une maison assez typique: pas tout à fait fermée, pas tout à fait ouverte.

vivre dehors thailande
Kanchanaburi en Thaïlande. Photos récentes puisqu'elles datent d'il y a quelques jours... Elles sont prises dans "l'espace fumeur" entre intérieur et extérieur. La première, je me demande si je vais me faire noyer la tronche en sortant, la seconde je suis en pyjama et je suis probablement en train d'écouter de la musique... 
LES RENDEZ-VOUS DECOllectif 
DECOllectif est un rendez-vous tous les 2 mois plus ou moins entre blogueuses passionnées de déco. On a déjà eu l'occasion de vous expliquer ce qu'on trouvait moche en déco ou encore la ou les tendances qu'on aimerait lancer. Cette fois, vu que les beaux jours sont arrivés, on a souhaité partager avec vous nos idées autour du jardin et de l'extérieur. 
Pour découvrir les autres articles du DECOllectif autour de cette nouvelle thématique, rendez-vous chez: 
⇒ Gaëlle du blog A part ça 
⇒ Véronique du blog Bérénice Big 
⇒ Laure du blog A tous les étages 
⇒ Clémence du blog Turbulences déco 
⇒ Caroline du blog Atelier des Tilleuls 

Les bonnes idées pour vivre en extérieur piquées en Asie

Maintenant que je vous ai fait voyager un peu avec moi, voyons un peu quels sont les aménagements spécifiques de l'extérieur qui nous permettent de vivre une grande majorité du temps dehors. Par exemple, les chaises en plastique qu'on utilise - nous les français - en extérieur, en Inde elles sont à l'intérieur. Comme des meubles classiques.

Construire et aménager pour vivre en extérieur en toute saison

La construction de l'habitation en Asie est sensiblement différente de celle que l'on connait en France ou en Europe. Je l'ai évoqué rapidement en vous parlant du rooftop en Inde, un toit plat qui permet d'avoir une terrasse au dessus de la maison. Dans le sud-est de l'Asie, les constructions sont différentes. En Malaisie, il y a de nombreuses Shop-House, des maisons chinoises très longues avec un puit de lumière et une ouverture au centre de la maison. Parfois, un mini-jardin ou un bassin à poissons sont aménagés en dessous. Au Laos et en Thaïlande, c'est encore différent. La notion de propriété privée est différente et il m'a fallu du temps pour accepter d'avoir les voisins qui entrent sans permission dans le jardin. (C'est très dérangeant pour la française que je suis...) En Thaïlande, que ce soit à Chiang Mai ou à Kanchanaburi, on vit dans des maisons typiques et il n'y a pas de portes d'entrée. Il y a un portail en guise de séparation entre la rue et la maison. Mais il n'y a pas nécessairement une porte avec une entrée dans la maison. Difficile du coup de faire une vraie différence entre l'intérieur et extérieur comme c'est la norme en France.
Autre particularité des constructions en Asie du sud-est, c'est qu'il y a des espaces extérieurs protégés soit par une avancée dans la continuité de la maison, soit par des tôles. On ne vit pas dehors et sous le soleil. On vit dehors et protégés des rayons du soleil. A Kuala Lumpur, ce sont des tôles transparentes. A Chiang Mai et anciennement chez Jérem et Marion, c'était des tôles classiques montées sur une structure métallique en complément de la maison. Et là, à Kanchanaburi, l'extérieur est "à l'intérieur". Les espaces de vie sont décloisonnés. Ils sont protégés mais pas par 4 murs. Cette particularité de construction permet aussi de vivre en extérieur pendant la mousson. Cette semaine par exemple, la pluie est de la partie dans notre quotidien. Il ne pleut pas toute la journée mais on est dehors quand même quand il flotte (parce qu'en plus notre coin est super beau quand il pleut) et on n'est pas noyé pour autant.

vivre dehors organisation maison thailande
C'est la maison dans laquelle on vit actuellement. A gauche, c'est l'espace salle à manger / A droite c'est la partie centrale entre les 2 maisons qui composent la guesthouse. Tout est ouvert sur l'extérieur. (Sur la photo à gauche, la porte à gauche est la porte de notre chambre!)
vivre dehors thailande chiang mai
Là, c'est le jardin de la guesthouse à Chiang Mai... Vous pouvez voir où je bosse et passe l'essentiel de mes journées et la vue que j'en ai! Vous pouvez aussi voir une partie du préau en tôle qui protège de la pluie ou de la chute de fruits.  (Et vu le bruit que font les fruits en tombant, je suis heureuse qu'ils ne me tombent pas sur le coin du bec!) 

Le confort extérieur n'est pas imaginé de la même manière en Asie

Quand je vous parle d'aménagement de jardin sur le blog, j'évoque souvent le confort. Le gros coussin sur le bain de soleil c'est l'exemple parfait du confort occidental. Ici, c'est carrément différent. Cramer sous le soleil pendant les vacances ce n'est pas un concept asiatique. Mais pas du tout. C'est un "privilège" de blanc, ça! En revanche, on a deux ou trois trucs en Asie qu'on affectionne beaucoup, même si c'est différent et semble moins confortable.
Le premier aménagement extérieur, probablement notre préféré, c'est une sorte d'estrade en bambou. On avait ça chez Jérem et Marion à Luang Prabang. L'estrade était positionnée sous le toit en tôle. Et ça permet de ne pas squatter à même le sol. Faut savoir qu'ici être au sol, ça peut être dangereux. Scorpions, scolopendres, chenilles urticantes sont communs. Mais il y a aussi les petites salopes de fourmis qui te bouffent comme pour rire. Elles sont partout et même les petites font mal. Et on faisait tout sur cette estrade: on buvait l'apéro (évidemment), on mangeait et parfois on cuisinait. Je bossais avec mon café. Et plus étonnant, il y a eu des cessions coiffeur où tout Marion coupait les cheveux des garçons qui étaient assis sur l'estrade. C'était un aménagement qui avait la même fonctionnalité qu'un espace de vie à l'intérieur.
Autre aménagement extérieur typique en Asie du sud-est: la table en béton. Elle n'est pas hyper pratique parce qu'elle est petite. Même moi avec mon mètre soixante-cinq, je suis un peu trop grande. En revanche, ce qui est bien avec cette table c'est 1/ elle ne craint pas les tâches 2/ elle ne bouge pas 3/ les bancs font partie du lot. On a passé beaucoup de temps autour de cette table quand on était chez Momo et Laulau par exemple. Ce qui a de drôle avec cette table c'est qu'on la trouve partout. Même si les gens n'ont pas de jardin, ils la mettent devant la maison (qui sert parfois de magasin). C'est comme ça qu'au Laos, Flo a déjà bu une bière avec Momo en devanture de magasin / maison.
Niveau mobilier, vous l'aurez compris, c'est pas tout à fait la même chose qu'en France. Il y a néanmoins un accessoire de jardin qu'on a rarement mais qu'on aime beaucoup, c'est le hamac. C'est rare d'avoir un hamac sous la main. Il n'y a qu'au Laos je crois qu'on a vu des locaux se servir de hamac. Et c'est quand même un super kiffe de regarder la nature posé dans un hamac.

vivre dehors hamac
Il a l'air à plaindre là, n'est-ce pas? La photo a été prise au nord du Laos à Muang Ngoi
vivre dehors vegetation tropicale
Chiang Mai avec Flo qui fait du "yoga" en face de moi et à l'arrière on a une maison des esprits avec dessus un écureuil... (On est en pleine ville mais ça n'empêche pas les écureuils de venir!)
vivre dehors laos papasan
C'est pas un hamac, mais un papasan. Après un dur réveillon de nouvel an, mon frangin dort dans le jardin. Antoine a vécu 2 ans au Laos, à Luang Prabang. On est allé le rejoindre plusieurs fois. 

La lumière extérieure, un élément indispensable en Asie

Autre aménagement extérieur qui compose notre quotidien, c'est la lumière. Faut savoir qu'en Asie, on n'a pas le même phénomène qu'en Europe avec des journées plus ou moins longues selon les saisons. Toute l'année, il fait nuit plus ou moins à la même heure et c'est tôt. Allez, au plus tard à 19h30, il fait nuit selon le pays. Du coup, la lumière extérieure sert toute l'année. Il y a aussi au Laos par exemple un manque d'éclairage public. On allume l'extérieur de la maison pour éclairer la rue et accessoirement pour dissuader les voleurs (s'il y a de la lumière la nuit dehors c'est qu'il y a quelqu'un à la maison! CQFD) La lumière sert aussi à savoir où on met les pieds. Ca évite de marcher à pied nus (parce qu'on n'est pas chaussé à l'intérieur) sur un cafard, un crapaud ou encore un scorpion. J'ai pris l'habitude d'allumer la lumière avant de rentrer dans la cuisine ou les toilettes en pleine nuit à cause de ces animaux sur lesquels je n'ai pas envie de marcher. Dans les espaces extérieurs, la lumière est automatiquement allumée sauf dans un cas particulier: après qu'il pleuve, on est envahi par les éphémères, des petits insectes qui ne piquent pas mais qui sont hyper nombreux et attirés par la lumière. Ils volent quelques minutes et meurent sur le sol au grand plaisir des geckos qui en font un festin.

Les spécificités extérieures en Asie

Les plantes en extérieur en Asie

La végétation fait partie de notre quotidien notamment quand on est dans le sud-est. En Inde, c'est différent. On a remarqué qu'il y avait des arbres plantés par les habitants dans une rue par exemple. Sur les rooftop, il y a aussi des plantes. Mais globalement, les plantes ont moins de place au quotidien en Inde qu'en Asie du sud-est. (Ironie du sort quand on sait que l'Inde est le berceau de l'ayurvéda!)
Dans le sud-est avoir un jardin comme on l'entend en France c'est assez rare. Les gens bétonnent le jardin. Herbe = bestioles pour faire simple. Les plantes sont donc présentes mais en pot. Il n'y a rien de choquant à avoir un manguier en pot. C'est super esthétique je trouve parce que les plantes et les pots sont regroupés. Ca fait un joyeux bordel verdoyant.

vivre dehors plantes exterieure thailande
Image prise en centre ville de Kanchanaburi (Thaïlande), il y a quelques semaines
vivre dehors plantes malaisie
Des plantes en pot en Malaisie (Georgetown) et les façades des shop house chinoises

Les maisons des esprits en Thaïlande et au Laos

Même si en Thaïlande et au Laos, la religion officielle est le bouddhisme, il y a une part d'animisme qui se mêle au quotidien. Evidemment, la barrière de la langue est un frein immense pour comprendre les tenants et les aboutissants de l'animisme. En revanche, il y a un truc qui est visible de tous et quasiment dans tous les foyers: c'est la maison des esprits. Elle prend la forme d'un petit temple sur pied dans un coin du jardin. A l'intérieur, il y a des statuettes qui représentent les membres de la famille qui sont décédés. Et régulièrement, des offrandes sont faites sur ce petit temple. J'aime bien, je trouve que c'est moins con que d'aller au cimetière une fois dans l'année pour la Toussaint. C'est une manière différente du moins d'entretenir la mémoire des anciens et de leur rendre hommage. Il y a en a de toutes les tailles et même dans des endroits un peu incongrus comme le parking du Mac Do par exemple...

vivre dehors maison des esprits thailande
Maison des esprits dans une rue de Bangkok
vivre dehors maisons des esprits laos thailande
A Luang Prabang, le petit chat de Momo et Laulau squatte la maison des esprits. A droite, la photo a été prise à Chiang Mai dans la rue
vivre dehors laos maison des esprits
Au Laos, à Luang Prabang. A gauche, c'est le Mékong que vous voyez. 

Et en bonus: La cabane au fond du jardin version asiatique

Et pour terminer cet article à propos de la vie en extérieur en Asie, je vous propose la version cabane pour adulte. Nickel pour boire l'apéro qui pleuve ou qu'il y ait un grand soleil...

vivre dehors protection soleil
Photo prise au Laos à proximité de Tad Keo une cascade magnifique

Découvrez d'autres articles déco

vivre dehors comme en asie idee deco

6 commentaires

  1. Merci Julie de cet article qui fait voyager, ça m’a rappelé de beaux souvenirs asiatiques. Je trouve l’idée très originale et je me suis envolée doucement vers l’ailleurs… ça fait un bien fou. Merci !

    1. Author

      Je suis heureuse de t’avoir fait voyager un peu avec moi et que s’eut été l’occasion de te remémorer de bons souvenirs 😉 Comme pour ton article… J’ai adoré découvrir un petit bout de ta Corse 😉
      Je t’embrasse

  2. C’est fou comme les populations arrivent à s’adapter aux éléments et à vivre en harmonie avec eux finalement… Toutes ces idées sont tellement chouettes ! 🙂

    1. Author

      Merci pour ton passage ici Cécile. S’il y a bien un truc que j’ai vite appris en Asie, c’est qu’ici les habitants sont bien plus en harmonie avec leur environnement et qu’ils ont un capacité d’adaptation bien plus grande que la nôtre. La vie dehors est juste un exemple facile parmi tant d’autres… Je suis contente que les idées de l’article te plaisent 😉
      A très bientôt, belle journée



Comments are closed.