calendrier avent slow faire un bilan positif

J'aime bien cet article parce qu'il arrive le 20 décembre alors que mon bilan, limite, je le pense depuis la fin octobre. Là c'est la fin de l'année, donc au niveau timing, ça se prête bien au bilan. Perso, j'en fais régulièrement tout au long de l'année. Je ne pourrais pas vraiment vous donner le rythme. Tout dépend des projets que je mets en place. Mais peu importe, aujourd'hui, je vous propose de prendre un temps (ou plus) pour dresser votre bilan. je vais vous expliquer comment faire un bilan qui ait du sens. Et puis, on va parler de la pression parfois très inutile liée au bilan!

la newsletter minimaliste

Pourquoi faire des bilans régulièrement?

J'aime faire des bilans. Je ne fais pas que ça heureusement! En revanche, pour moi faire le bilan me permet de sortir la tête de ce que je suis en train de faire et prendre du recul. Parfois c'est juste un coup d'oeil  à mon carnet de travail, je vois le stabilo sur les différentes tâches à accomplir et je me rends compte que 1/ j'ai atteins les objectifs que je m'étais fixés 2/ j'ai bien bossé. (L'autosatisfaction, je kiffe et c'est nécessaire dans mon boulot...) Parfois, je vois que je n'avance pas comme je l'aimerais. Et là, le bilan me permet d'essayer de comprendre pourquoi ça ne marche pas. Et j'avoue que je n'ai pas nécessairement les réponses à chaque fois. Ca arrive, ce n'est pas grave!
Voilà quelques raisons qui devraient vous donner envie de faire un bilan de temps à autre, pas uniquement en fin d'année:

  • Garder l'équilibre entre ce qu'on fait et nos valeurs par exemple
  • Ajuster ce qui ne va pas
  • Avoir conscience de nos efforts
  • Avoir conscience de nos forces (et ne pas voir que nos faiblesses / ce qui ne va pas)
  • Arrêter d'avoir la tête dans le guidon
  • Regarder ce qu'on a parcouru avec objectivité

Comment faire un bilan qui ait du sens?

Dans notre société, notamment dans le milieu professionnel, on nous incite très souvent à faire des bilans. Mais la plupart du temps, ils n'ont pas de sens. C'est très con! Un bon bilan c'est un bilan qui signifie quelque chose pour vous. C'est pourquoi j'ai abordé le pourquoi avant de parler de sens. Je fais un bilan par exemple en octobre à chaque fois. C'est un bilan perso puisqu'on est arrivé en octobre en Asie il y a plus de 3 ans. Cette date anniversaire me permet de voir si mes choix de vie correspondent toujours avec mes attentes. On évolue, faire le bilan permet de voir si ce que l'on fait à encore du sens. (Je te rassure, jusqu'à présent, les bilans étaient essentiellement positifs). Et ça me permet aussi de voir que malgré les difficultés que l'on a pu rencontrées, l'ensemble de l'année est harmonieux. (On ne peut pas vivre que du positif, on ne vit pas chez les bisounours ou dans une série américaine!)
Parfois le bilan n'arrive pas à une date anniversaire ou à une date précise. C'est juste que quelque chose s'est achevé et qu'il est bon de prendre du recul. Ca arrive quand je monte des projets. Je fais même des bilans avant de me mettre à l'action juste pour évaluer si je suis dans les clous ou pas. Est-ce que je suis toujours en adéquation avec mes valeurs? Est-ce que je vais répondre aux attentes de mes lecteurs / clients? Est-ce que dans le futur je continue de travailler de cette manière ou il y a des ajustements à faire? Même si j'aime les moments d'autokiffe, ils ne font pas tout à fait avancer le travail. Ils boostent pour le moment, mais le recul est important pour adapter sa productivité. Etre productif ne veut pas forcément dire pouvoir en faire plus. Ca peut aussi dire en faire autant mais en moins de temps.
Pour moi, un bilan qui a du sens c'est un bilan qui me permet de faire le point à la fois sur le perso et le pro. Les deux sont liés pour moi. Un bilan qui a du sens me permet aussi d'être dans mes valeurs.

La pression liée au bilan

Souvent le bilan est associé à l'obligation de résultats. (Héhé, bienvenue dans le monde capitaliste!). Et quand on sait qu'on ne va pas avoir les résultats attendus, on n'a pas envie de se mettre à faire un bilan. Bah oui, qui a envie de donner le bâton pour se faire battre? Quand on a toujours eu l'habitude de faire passer le résultat avant le reste, c'est difficile de s'en libérer. Mais ça vaut le coup. Le résultat est une donnée parmi d'autres mais c'est une pression inutile. Le résultat n'est pas forcément le plus important, qu'il soit bon ou mauvais. Dans tous les cas, le résultat est là, c'est passé. Vous ne pouvez pas le changer, donc à quoi bon déprimer à ce propos? Le résultat comme les actions qui ont mené à ce résultat sont à regarder si possible avec une certaine neutralité. Qu'est-ce qui fonctionne? Qu'est-ce qui vous a semblé difficile? Qu'est-ce qui est à réajuster pour les prochaines fois?
Si ce que je viens d'écrire vous semble impossible, changez de point de vue. Comment vous parleriez à un enfant qui vient de recevoir son bulletin de notes? La plupart d'entre vous, je suppose, que vous essayeriez de comprendre pourquoi les notes ne sont pas terribles, où sont les problèmes rencontrés, etc. Bah faites la même chose avec vous. Parlez à votre enfant intérieur. Généralement, on est plus facilement bienveillant avec les enfants, moins avec les adultes, et ça ne me semble pas normal... Soyez bienveillant avec vous même!

Mon bilan pro 2019

Je ne vais pas développer outre mesure mon bilan ici parce que l'article sera trop longs et je ne suis pas sûre que cela vous intéresse tant que ça... En revanche, je vais tâcher de vous montrer comment je fonctionne et peut-être que cela vous aidera à faire votre propre bilan 😉

Point archi positif - J'ai remis du sens dans ce que je faisais

Pendant plusieurs années, j'avais perdu le sens du blog et de mon boulot. Ca collait aussi avec une dynamique perso qui n'avait plus de sens. 'Pour rappel avant de quitter la France, je n'allais vraiment pas bien!). Il y a un peu plus d'un an, j'ai mis en marche une nouvelle dynamique qui me correspond bien mieux. Maintenant je sais pourquoi et comment je veux écrire / travailler. J'ai pris des risques, j'ai aussi pris des décisions. Même si elles sont parfois décalées avec le monde dans lequel je travaille, au moins, je suis droite dans mes pompes. Et du coup, je prends beaucoup plus de plaisir à écrire sur le blog.

Point positif - Je prends des risques et je sors de ma zone de confort

Cette année j'ai mis en place différentes choses dont une chaine Youtube qui est différente de ce blog. J'avais besoin de pouvoir m'exprimer sur d'autres thématiques que celles du blog. C'est une jeune chaine Youtube donc il n'y a rien de professionnel, je ne vous donne pas rendez-vous toutes les semaines et tout ça. J'étais flippée (et je le suis encore) des commentaires de merde. Cette peur était un frein et puis je l'ai envoyée au diable. On verra bien quand j'aurais mon premier commentaire de merde. En attendant, j'apprends, je fais de nouvelles choses. Et c'est super sympa.
Autre exemple: je prends le risque d'en avoir rien à péter d'Instagram. Pendant longtemps, je me suis demandée comment faire accroitre ce réseau social, comment trouver ma place et tout ça... J'ai essayé plusieurs choses. Et au final, je me suis rendue compte que je ne prenais pas des masses de plaisir à faire tout ça. J'ai décidé de ne pas me prendre la tête. Si j'ai quelque chose à dire dessus, je le dis. Si ce n'est pas le cas, je m'en bas les ovaires. Et quand je vois la direction que prend ce réseau social, je me rends compte qu'il ne colle pas vraiment à mes valeurs. Du coup, la pression liée à IG est de zéro chez moi. Je m'en bas les ovaires. Et un jour j'espère qu'il y aura un réseau social qui correspondra à ce que j'attends vraiment. (Julie utopiste!)

Points à travailler - les fails de l'année 2019

Comme je l'ai écris plus haut, je ne vis pas dans le monde des bisounours ou dans un téléfilm de Noël, donc mon bilan n'est pas que positif. Je ne vois pas ça comme un échec. C'est juste un raté. J'avais deux projets (un pro et un semi-pro) que j'ai complètement laissés de côté cette année. Le projet semi-pro est encore en réflexion dans ma tête et il le sera peut-être encore en 2020. Le projet pro était la mise à jour d'une formation en ligne qui a sérieusement besoin d'être mise à jour. (Ouais j'ai une formation de déco en ligne depuis des années, même si au final, j'en parle pas ici!). Et cette année, la mise à jour n'est toujours pas en ligne. Ca fait 2 ans que je me dis qu'il faut que je m'y colle. Cette année, j'ai compris ce qui ne marchait pas. Donc la mise à jour s'est transformée et ce sera beaucoup plus de boulot que prévu mais pour créer un contenu qui correspond plus à mes attentes comme aux vôtres. Je ne développe pas plus, j'aurais l'occasion de le faire en temps voulu.

Mes objectifs 2020

Je ne suis pas convaincue qu'il faille tout organiser au poil de cul près pour être efficace et pour avoir des résultats. Perso, j'aime me laisser du temps et l'opportunité d'avoir des imprévus. Donc voilà les principaux objectifs que je me fixe pour l'année qui arrive d'ici quelques jours;

  • Finir le premier volet de la formation dont je parlais plus haut
  • Continuer à créer du contenu qui correspond à mes valeurs (contenu de qualité et pas du contenu pour vous vendre tout et n'importe quoi)
  • Oeuvrer pour créer un espace sur Internet meilleur (Ca il faudrait un article pour que je puisse développer comme il se doit le point)
  • Sortir de ma zone de confort toujours un peu plus un pas après l'autre parce que c'est assez sympa de faire de nouvelles choses
  • Faire en sorte de garder un peu d'avance dans mon travail (comme je l'ai fait en cette fin d'année. j'ai trouvé ça hyper confortable!)

Voilà, j'ai bien conscience que mes objectifs sont un peu flous et je me laisse cette nouvelle année pour les approfondir. J'espère que cet article vous aura aider à faire votre propre bilan - un bilan plus bienveillant 😉


Vous souhaitez d'autres articles slow pour le quotidien?

calendrier avent slow faire un bilan positif