Le froid et la grisaille sont de retour. Vous avez probablement déjà allumé le chauffage. (Je sais que dans le Nord de la France c’est déjà le cas depuis un bon mois…) et qui dit chauffage dit monoxyde de carbone. Un gaz inodore, incolore qui est potentiellement dangereux pour vous et votre famille. Et comme globalement sur le blog je vous parle de la maison en long, en large et en travers, je me suis dit que ça ne pouvait pas faire de mal de faire une piqure de rappel à ce sujet.

newsletter deco gratuite

C’est quoi le monoxyde de carbone? Pourquoi est-il dangereux?

Le monosyde de carbone est un gaz. On le retrouve dans la maison quand on allume le chauffage. Ce gaz est le résultat d’une mauvaise combustion. A partir du moment où vous utilisez des appareils à combustion, il y a un risque de monoxyde de carbone. Mais on entend quoi par appareil à combustion?

  • chaudières (tous les types de chaudières, peu importe le combustible)
  • chauffe-eau et chauffe-bain
  • cheminées, poêles (à bois, à fioul, à pelés)
  • appareils extérieurs: barbecue, plancha, brasero…
  • moteurs à combustion (celui de la voiture, du scooter dans le garage)
  • groupes électrogènes
  • cuisinières (à bois, à charbon, à fioul…)
  • chauffages d’appoint

C’est quand la combustion est incomplète dans l’un de vos appareils que vous risquez d’être exposé au monoxyde de carbone. Dans un premier temps, il y a intoxication (plus de 3500 personnes intoxiquées en 2016-2017) et cette intoxication peut entrainer la mort (une centaine de cas). Je n’aime pas trop l’attitude alarmiste et le monoxyde de carbone n’est pas une fatalité. Il existe des gestes simples pour éviter l’intoxication.


Comment éviter une intoxication au monoxyde de carbone l’hiver?

Attention aux chauffages d’appoint pour éviter l’empoisonnement au monoxyde de carbone

La première chose à laquelle il faut veiller, ce sont les chauffages d’appoint, ceux qu’on est censé utilisé quelques heures par jours pour réchauffer une pièce. Ce sont des appareils qui ne sont pas conçus pour fonctionner toute la journée ou toute la nuit. Si on les utilise d’une mauvaise manière, il y a un risque plus élevé de mauvaise combustion et par conséquent ils risquent de créer du monoxyde de carbone. Comme ce gaz ne sent rien, vous ne serez pas alerté de sa présence. Vous avez le temps de l’inhaler avant d’être intoxiqué.

Penser à entretenir vos systèmes de chauffage

Si on vous dit que tous les ans il est impératif de ramoner la cheminée, ce n’est pas juste pour vous gonfler. Une bonne évacuation des fumées permet entre autre une bonne combustion et donc éviter le monoxyde de carbone. Comme il est question de votre sécurité et de celle des personnes qui partagent votre logement, ne faites pas l’impasse sur l’expertise d’un professionnel qualifié pour vérifier vos systèmes de chauffage. Vous pouvez appeler un plombier-chauffagiste ou encore un ramoneur. Votre assurance devrait aussi avoir le contact de certains professionnels.

Quelques gestes quotidien pour éviter d’être intoxiqué

En plus d’une attention particulière aux systèmes de chauffage dans la maison, il y a quelques gestes simples à adopter au quotidien:

  • Aérer vos pièces au moins 10 minutes tous les jours
  • Ne calfeutrez pas les aérations des pièces et des fenêtres (j’ai déjà eu l’occasion de vous en parler et je mets le lien en bas de cet article)
  • N’utilisez pas les chauffages d’appoint en continu
  • N’utilisez pas un groupe électrogène à l’intérieur (cette affirmation ne manquera pas de me faire rire la prochaine fois que j’irai en Inde!)
  • N’utilisez pas de brasero ou de barbecue à l’intérieur (même dans le garage)
  • Equipez votre logement de détecteurs de monoxyde de carbone

Les détecteurs de monoxyde de carbone pour la maison

Il existe des détecteurs de monoxyde de carbone, pour les choisir, il est nécessaire de vérifier la norme NF EN 50291 sur l’emballage (norme européenne). Une fois que vous avez choisi votre modèle de détecteur, il faut savoir aussi où le placer dans la maison! Il doit y avoir un détecteur de monoxyde de carbone dans toutes les pièces où il y a un appareil à risque. Dans le salon où il y a la cheminée, dans la salle de bain où se trouve le chauffe-eau, dans la cuisine avec la gazinière. Bref, vous comprenez la logique, je pense. Le détecteur doit être installé au mur, à 3 mètres de l’appareil et loin d’une aération.
Attention, ne confondez pas détecteur de fumées et détecteur de monoxyde de carbone. Ce ne sont pas les mêmes. Le détecteur de fumée est obligatoire dans les logements. Le détecteur de monoxyde de carbone ne l’est pas. Donc ce n’est pas parce que vous avez installé un détecteur il y a quelques années dans votre logement qu’il vous avertira si il y a du monoxyde de carbone dans l’air.
Pour vous aider, j’ai trouvé 4 modèles avec la norme européenne adéquate.

detecteur monoxyde carbone
Détecteur de monoxyde de carbone – Castorama
detecteur monoxyde carbone maison
Détecteur de monoxyde de carbone – Castorama
monoxyde carbone detecteur maison
Détecteur de monoxyde de carbone – Castorama
monoxyde de carbone detecteur
Détecteur monoxyde de carbone – Castorama

Photo à la une; Unsplash


Découvrez plus d’articles pratiques pour la maison