Il y a quelques semaines, je vous proposais le même type d’article pour l’Inde. Le but étant de vous donner quelques infos, comme des fiches pour préparer votre voyage. Cette fois-ci c’est à propos de la Malaisie, pays dans lequel nous avons vécu (pour le moment) pendant 3 mois.

kuala lumpur voyage malaisie conseils

1 – Visas et autres formalités pour la Malaisie

Nous sommes arrivés en Malaisie, à Kuala Lumpur en avion. A l’aéroport, nous avons donc fait la queue (très longue…) pour avoir un tampon valide 3 mois et gratuit. Ca c’est très cool! Comme d’hab, il faut un passeport valide au moins 6 mois après votre séjour. Bref, rien de bien compliqué là dedans. On avait lu qu’il fallait un billet de sortie avant d’avoir le fameux tampon. En fait non. On a donc acheté en ligne des billets de bus pour rien.
La monnaie en Malaisie est le Ringitt. Il y a plusieurs choses à savoir à ce propos. La première c’est qu’il ne fait pas accepter les billets qui sont abimés, vous risquerez de ne pas pouvoir payer avec. La seconde c’est de surtout bien compter quand on voit rend de la monnaie. Il est arrivé plusieurs fois qu’il manque quelques billets, comme par hasard. Bref, soyez vigilant!
La langue officielle est le Malais. C’est sympa, parce qu’elle utilise le même alphabet que nous. Vous entendrez aussi parler chinois et tamil puisque ce sont deux communautés importantes en Malaisie. Et l’anglais est très souvent parlé. Ce qui facilite beaucoup les échanges.
Niveau religion, on avait un peu peur. C’était notre premier pays musulman. Et nos peurs étaient complètement infondées. Le pays et les gens sont carrément ouverts. Certaines femmes sont magnifiques et coquettes: elles assortissent leur voile avec leur tenue. Et certaines s’assortissent entre copines. On est loin de la burka noire, très loin même! Vous pouvez bien entendu visiter les mosquées, les temples hindous et chinois, sans problème. J’en reparle dans la dernière partie de l’article. Perso, j’adorais aller aux toilettes le soir sur le rooftop à Penang et écouter les différents appels à la prière qui résonnaient dans toute la ville.

malaisie voyage architecture melaka

2 – Climat, repas et boissons

Le climat en Malaisie est un climat équatorial. Autrement dit, il pleut assez souvent. De bonnes grosses pluies comme on en voit en Asie. On a eu aussi pas mal d’orages. Malgré les trombes d’eau, la vie ne s’arrête pas pour autant. Et ils ont aussi des efficaces réseaux d’assainissement en ville ce qui permet d’évacuer la pluie en quelques heures. Sinon, il fait beau et chaud le reste du temps.
Pour la bouffe, c’est très varié. J’ai déjà consacré un article à propos de ce qu’on a pu manger en Malaisie. On trouve de tout sauf du porc à moins d’aller manger chinois. (Bref, oublie les oeufs au bacon le matin…) La plupart des guesthouses proposent le petit-déjeuner ou au moins les boissons chaudes à volonté. Souvent c’est un thermos dans lequel il y a de l’eau chaude et des sachets de thé et de café.
Pour les boissons, il y a le the tarik, un thé avec du lait concentré. Il peut être bu froid comme chaud. On en a bu des litres et souvent ce n’est pas très cher. Je bois aussi beaucoup de limon ice, un jus de citron avec de l’eau et des glaçons. Vous pouvez facilement boire ce type de boissons, même s’il y a de l’eau qui n’est pas en bouteille. A chaque fois, l’eau sort de la bouilloire et est versée sur les glaçons pour être refroidie. Les glaçons ne sont pas fait par les restaurateurs mais pas des entreprises spécialisées. Tout le monde, même le gars sur le trottoir, se fait livrer des glaçons. En 3 mois, je n’ai jamais eu de problèmes intestinaux à cause de la flotte.

malaisie voyage preparation

3 – Us et coutumes en Malaisie

Pour la visite des lieux sacrés: mosquées et temples, habillez vous correctement. Pas de short, pas de débardeurs. A la mosquée nationale de Kuala Lumpur, ils prêtent des tenues et des voiles. Nickel. Je tiens à préciser aussi qu’une fois à l’intérieur, on évite de retirer le voile… Ca semble con comme recommandation, mais on a vu des filles retirer le voile dans la mosquée. Perso, j’ai trouvé que c’était un très grand manque de respect.
Il faut aussi savoir, si vous comptez emprunter un bus, qu’il fait un froid polaire dans les bus. Je n’exagère pas du tout. Il caille comme jamais. La clim est toujours à fond les ballons. Bref, il faut au moins prévoir un sweat. Perso, c’est sweat, pantalon, chaussettes et plaid en polaire. On a fait les malins pour faire Kuala / Melaka, pendant 2 heures passées. J’étais frigorifiée.
Au niveau médical, je pense qu’il y a ce qu’il faut. On en n’a pas eu vraiment besoin. Le seul truc un peu con, c’était ma pilule. Je n’ai pas trouvé l’équivalent de ma pilule en Malaisie. Il n’y avait que de grosses pilules bien nocives. J’ai donc arrêté de la prendre et me suis mise à prier Shiva pour ne pas tomber enceinte. Pour les tampons, je n’en ai pas trouvé en super marché, ni dans des petits shops. Il y en a peut-être en pharmacie, mais je ne suis vraiment pas certaine. Bref, mesdames, si vous partez en vacances en Malaisie, prévoyez votre stock de tampons!

comment preparer son voyage en malaisie
Trouver des clopes et de l’alcool est assez simple en Malaisie. On avait entendu dire que c’était compliqué et pourtant on n’a rencontré aucun problème pour ça. Les clopes locales sont très largement fumables et coûtent généralement entre 4 et 6 ringitts. Pour la bière, il y a souvent des offres sur la bière importée. La Tiger Beer, bière locale est plus chère. On avait parlé avec une française qui venait des îles Tioman et pour l’alcool visiblement c’est plus compliqué d’en acheter si vous êtes muslims ou si vous en avez l’apparence. (Un peu comme Flo qui a une barbe énorme).
Normalement pour bosser il vous faut un visa de travail. Mais on a pu facilement faire du workaway quand on était à Melaka. (Plus d’infos ici et ici)

orchidee nature malaisie voyage decouverte

J’espère que cette fiche vous aura été utile pour préparer votre voyage en Malaisie. N’hésitez pas à découvrir tous les articles consacrés à ce pays.