Ca faisait un bail que je ne vous avais pas écrit à propos de notre mode de vie… Plusieurs mois. On a fait un bref retour en France. Pour le moment, je ne suis pas hyper motivée pour revenir à ce propos. Donc je passe les 3 mois dans le nord de la France pour vous faire découvrir un nouveau pays dans notre périple: Le Sri Lanka. On avait prévu d’y aller en octobre, au final, on a retardé un peu notre séjour là-bas. Et il est temps pour moi de vous faire découvrir cette île au large de l’Inde. On commence avec Pitiwella et Galle au sud de l’île.

Le voyage entre Colombo et Galle

Je vais consacrer bientôt un article sur Colombo, la capitale du Sri Lanka. On a passé 3 jours à Colombo en arrivant – le temps de passer chez le dentiste pour moi. Et ensuite, on a pris la route pour le sud. En réalité, on a pris le train plus que la route. Et on ne regrette définitivement pas. Selon les conseils du manager de l’hôtel où nous séjournions à Colombo, on n’a pas pris le train à Colombo Fort (la gare principale de Colombo) mais à la gare juste avant. On a quitté l’hôtel à 5 heures du matin, un tour en tuctuc by night et hop on prend le train.
Le train au Sri Lanka ce n’est pas la grande classe comme en France. Mais on s’en fiche. On avait moins de 3 heures à faire et honnêtement on a fait bien pire en transports en commun. Ce qui est cool dans un premier temps, c’est le prix. On en a eu pour un peu moins d’1,50€ / personne pour faire le trajet. Ce qui est vraiment archi cool c’est le paysage. En partant très tôt le matin, on a pu voir le jour se lever sur la mer. Faut savoir qu’au Sri Lanka, la ligne de train et la route suivent la côte. Il y a donc une grande partie de la route qui se fait à côté de l’océan. Pendant le trajet, on peut voir les maisons de pêcheurs et la végétation luxuriante. On se rend compte aussi que les gens ne sont pas tous riches. Certaines baraques font quand même penser à des bidonvilles. Mais tout ça à un charme assez suranné.

train sri lanka voyage sud asie

voyage sud sri lanka visite tourisme

Pitiwella, petit village où il n’y a rien à faire

Comme on voyage en faisant attention à notre budget, on a décidé dans un premier temps de s’excentrer et partir de Galle pour aller à Pitiwella, à une dizaine de bornes. Pour vous donner une idée, c’est une route avec beaucoup de circulation, des baraques et des hébergements touristiques des deux côtés et vite fait une plage. Dis comme ça, ça ne vend pas des paillettes. En revanche, on avait un super Home Stay qui nous a donné envie de rester plus longtemps que ce que nous avions réservé. Les premiers jours à Pitiwella se sont fait dans le brouillard pour moi parce que j’étais malade. (Les médocs pour mes dents m’ont rendu malade un truc de fou!) Flo en a profité pour se balader, essentiellement pour trouver de quoi manger. La balade n’est pas des plus agréable à cause de la circulation. Les bus et camions roulent comme des fous. C’est au final assez pollué. Ce qui était cool c’est qu’on avait une cuisine à dispo dans notre hébergement. On a pu se faire à manger. Et fait dire que quand nous y étions, à proximité, il n’y avait que le Reggae Bar qui proposait des repas à prix prohibitifs. On y est allé pour boire un coup. Un autre soir, on y a mangé, mais ce n’était pas le genre d’endroit qui aurait pu devenir notre cantine.

sri lanka paysage pitiwella

pitiwella galle promenade sri lanka nature

Galle, au sud du Sri Lanka

Après avoir passé une semaine à Pitiwella, j’ai eu besoin / envie de retrouver un minimum de civilisation et ne pas avoir besoin de me taper 15 bornes à pied pour trouver un ATM. On a donc pris un tuctuc vers Galle. C’est une ville sympa où il y a pas mal de touristes. On a trouvé une guesthouse sympa au calme. On était à 20 minutes à pied de la plage, idem pour le centre ville. C’est vraiment dommage que les véhicules soient aussi polluants parce que les promenades sont assez sympa à faire.
La plage de Galle est atypique. Elle est composée de 2 parties. Un côté est pour les touristes: bar, cours de surf à gogo, transat, touristes qui brulent sous le soleil… Et de l’autre côté, c’est un peu glauque: déchets, maisons qui tombent en ruine, bateaux de pêche, évacuations d’eaux usées sauvages… Que ce soit d’un côté ou de l’autre, on a pris plaisir à se balader. Ce sont deux ambiances différentes. Et la vue est quand même assez idyllique.
Le centre ville de Galle est un centre ville asiatique. Un tas de magasins locaux pour les locaux. Il n’est pas très grand. On a pas mal galéré pour trouver des lieux où manger. On aime manger local et le fried rice (riz frit) très peu pour nous. Question bouffe, j’y reviendrai dans un article à propos du Sri Lanka en général, mais pour vous donner une idée, trouver un bon restau local, ça a été un chouïa compliqué au Sri Lanka. Bref, le centre ville est composé de quelques rues.

galle paysage urbain sri lanka sud

singe sri lanka nature voyage

Le Fort de Galle

On a aussi fait nos touristes en allant découvrir le Fort de Galle qui est une petite partie de la ville et qui montre le passé colonial du coin. Son niveau architecture, on est sur quelque chose de différent. Ca nous a fait rapidement pensé à Goa ou encore au quartier français de Pondy. C’est un peu plus calme que la ville classique. C’est aussi bourré de touristes avec des restaux à touristes, des magasins pour les touristes. Bref, une demie-journée c’était sympa. C’est une promenade agréable. La vue est magnifique sur l’océan. On n’a pas visité les lieux religieux. Il y a une mosquée, des églises. Mais on ne se sentait pas motivé. Il y a aussi le phare à la pointe du fort.  Dans le Fort de Galle j’ai pu faire un câlin à un python. Il n’y a pas de photo parce que ça m’arrache le cul de payer pour faire une photo. Et puis, ça me fait juste triper de faire un câlin à un serpent. Ce n’était pas mon premier serpent et j’aime beaucoup de contact avec la bestiole.

fort de galle voyage sri lanka

visite fort galle sri lanka

Voilà pour aujourd’hui. Je pense consacré encore deux autres articles sur le Sri Lanka, pas plus. J’ai aussi oublié de précisé que Galle ne se prononce pas Galle ou Gaile mais plus Goal ou un truc du genre. Bref on a passé 2 semaines dans le coin et je ne sais toujours pas le prononcé! On s’est aussi fait plaisir les 2 dernières nuits avec un hôtel avec piscine… Juste le kiff avec la chaleur qui était au rendez-vous!

Si vous souhaitez plus de photos de notre quotidien rendez-vous sur Instagram et dans la newsletter du blog 

plage de galle sur sri lanka

plage nature galle tourisme sri lanka

sri lanka plage sud galle

tuctuc sri lanka decouverte voyage