Si vous me suivez régulièrement, vous savez que j’affectionne beaucoup la ville dans laquelle je vis. Enfin, la ville dans laquelle j’ai vécu près de 10 ans, puisque maintenant je vis juste à côté de Dunkerque. Même si nous sommes dans le Nord et qu’il existe de nombreuses idées reçues sur cette région, vivre sur le littoral c’est vraiment chouette! On a la Belgique à 15 minutes, la plage, un tas de brasseries où l’on mange bien et il arrive même qu’on ait du beau temps. Quand on m’a proposé de faire une journée blogueuses à Dunkerque, j’ai tout de suite accepté. Pour moi, c’était une manière de découvrir ma ville différemment… Comme on a vu pas mal de choses, je dois scinder ma journée et on commence par la visite de la Halle aux sucres.

Visite de la Halle aux sucres

Notre journée a commencé par la Halle aux sucres. C’est un ancien entrepôt qui servait à stocker le sucre avant d’être chargé en bateau. Pendant de nombreuses années, ce bâtiment ne servait plus. Il est situé sur le port parmi d’autres hangars et il faisait partie d’un paysage qu’on voyait sans pour autant s’y intéresser.
Mais c’était avant… Maintenant la Halle aux sucres c’est un espace vraiment particulier que j’ai aimé découvrir pour plusieurs raisons. D’abord, il faut parler de son esthétique. Quand on arrive aux abord du bâtiment, on voit la grande façade rouge qui est un peu surannée. Quand on entre à l’intérieur, on se rend compte que cette façade n’est rien d’autre qu’une peau. En réalité, c’est un autre bâtiment qui a été construit à l’intérieur du vieil hangar; L’ambiance quand on rentre est douce et agréable. Il y a un calme inhérent qui est impressionnant. Les murs sont blancs, le verre est omniprésent et on retrouve aussi du bois pour le sol. C’est très contemporain. Comme c’est un ancien entrepôt, on pourrait croire aussi que c’est un endroit lugubre. Pas du tout. L’un des défis de l’architecte a été de faire entrer la lumière et il est clairement réussi. (Gros coup de bol, mercredi il faisait super beau en plus!).
Deuxième raison qui m’a fait aimer cette visite, c’est le sens qu’on a donné à la Halle aux sucres. J’ai beau vivre sur le Dunkerquois, je ne savais pas trop ce qu’on faisait là-bas. Une partie du bâtiment est réservée à la formation et à des bureaux, nous n’y somme pas allés, on a connu plus intéressant. En revanche, la deuxième moitié de la Halle aux sucre est ouverte à tout public et elle porte son intérêt sur le territoire: Comment vit-on dans la ville aujourd’hui? dans celle de demain? A quoi ressemble l’espace dans lequel on vit? … Il y a un tas de questions qui découlent de notre environnement et la Halle aux sucres y répond d’une manière très originale.

la halle aux sucres decouverte sortie expo

La Halle aux sucres et le territoire

Cet espace est une référence en France quant à ses réflexions sur le territoire. Comme je le disais plus haut, c’est ouvert au public, à tous les publics: le petits comme les grands. Les différents espaces d’exposition ont été conçu pour que chacun y trouve son compte et apprenne de nouvelles choses.
Dans un premier temps, une exposition permanente sur trois étages nous invite à nous questionner et à apprendre sur trois aspects du territoire: le social, l’économie et l’environnement. Certes, le territoire de la communauté urbaine de Dunkerque est présent, mais d’autres pistes de réflexions sont apportées par rapport à d’autres pays, d’autres cultures, d’autres territoires. On a tous repéré à un moment, une série de photos dans l’expo. L’une d’elles a beaucoup tourné sur Facebook: On voyait une famille avec tout ce qu’elle consommait en une semaine. A la Halle aux sucres, il y a les autres photos, et, on se rend compte qu’en France on consomme vraiment énormément. On se rend compte aussi que certains pays consomme plus sain que d’autres. (Le “panier” des américains ne faisait vraiment pas envie…)
Mais ce n’est pas tout. L’ensemble de l’expo est super ludique. Il y a un tas d’écran qu’on peut manipuler. On peut aussi sentir les odeurs de la ville. Il y a un espace qui plait largement aux enfants: c’est un grand cercle sur lequel ils peuvent construire une ville: une ville dense, une ville étendue, une ville avec des arbres, avec du bitume… Ce jeu de construction est super attractif et je n’avais envie que d’une chose c’était de monter dessus et de construire moi aussi. Une fois la ville construite, il est possible d’entendre le bruit qu’elle fait, de la voir sur écran, etc. Ca m’a super plu parce que c’est une manière d’apprendre vraiment différente.
Bref, tout en se promenant au sein de cette expo, on apprend un tas de choses et on regarde différemment le monde dans lequel on vit et dans lequel on évolue.

expo halle au sucre territoire ville lego dunkerque

Simone et Lucien Kroll – une expo éphémère

Lucien Kroll est architecte, sa femme Simone est paysagiste. Et la spécificité de ce couple, c’est qu’ils créent des espaces où l’habitant est au coeur de leur travail. L’expo retrace les différentes réalisations du couple mais elle donne aussi de quoi s’interroger sur notre manière de vivre au sein de la maison. Une partie de l’expo est en extérieur, sous des dômes / serres que l’on peut visiter. Perso, je vais y retourner pour prendre le temps vraiment de regarder l’expo…

expo lucien et simone kroll dunkerque

halle aux sucres dunkerque dome serre expo culture sortie

5 raisons de découvrir la Halle aux sucres

1/ Le cadre est vraiment sympa
2/ On peut y aller juste pour boire un café
3/ C’est un espace qui plait à tous: aux petits comme aux grands
4/ On apprend sans s’en rendre compte
5/ Ce n’est pas un musée où tout est figé et où on n’a pas le droit de toucher
5 bis/ La vue du belvédère est impressionnante: on y voit presque tout Dunkerque

vue de la halle aux sucres dunkerque paysage soleil

Pour plus d’infos: Le site La Halle aux sucres / la page Facebook