bangkok thailande vie nomade asie

Après être restés un peu plus de deux semaines à Koh Lanta, on s’est dit que ça pourrait être bien de bouger et d’aller vers le nord. Pour cette première fois en Thaïlande, nous n’avons qu’un mois de visa. Mine de rien, ça passe très vite quand on est sur la route. On a donc pris la direction de Bangkok, la capitale de la Thaïlande.

bangkok thailande vie nomade asie

Bangkok, une belle découverte

Au départ, je n’étais pas très intéressée par la Thaïlande et aller à Bangkok ne me bottait vraiment pas. On a déjà eu l’occasion de visiter de grandes villes et des capitales. Et l’expérience ne nous branche pas beaucoup habituellement. Je crois que le pire c’était Bombay - capitale économique de l’Inde - qui nous a complètement lessivés en 3 jours. Mais Bangkok fut une agréable surprise. Les gens sont vraiment souriants - la France et certains français pourraient prendre des leçons de sourires avec les Thaïs, ça ne ferait pas de mal! Ils sont curieux et il y a une certaine bienveillance dans leur regard. Les tuctucs ne sont pas oppressants, les taxis non plus.

bangkok voyage tuktuk
Tuktuk thaï à Bangkok

On a aussi aimé la longue balade que nous avons faite dans Bangkok. On a pris à droite, puis à gauche, on est tombé sur un temple. Puis on a continué, on est tombé sur un marché. On a poursuivi notre chemin pour tomber sur le fleuve, avec des bateaux qui bourrent dessus. On est revenu sur nos pas, on est tombé sur un foodcourt où il doit y avoir peu de blancs qui s’y promènent. Comment on le sait? Parce que les prix qu’on a payés sont des prix locaux et pas les prix pour les touristes. Pour te faire une idée on a mangé à deux pour 100 Bhats, alors que chez les touristes on mange la même chose pour 300 Bhats. Ca fait réfléchir, n’est-ce pas! Après mangé on a continué la promenade dans un quartier typique, avec plein de vieilles maisons et des gens souriants. Bref, ça a été comme ça toute l’après-midi, des gens agréables, des visites de temples (qui font office de parking aussi) et pas trop de circulation dans les petites rues.

bangkok thailande detail porte
On a aussi aimé une balade qu’on a fait dans un parc entre la station de Tram et la gare routière Morchit. Le parc est composé de deux parties. La première était bondée de thaïs et quelques touristes (le Chakuchat Market est juste à côté mas j’y viens après). La seconde partie était plus calme avec quelques personnes qui se promenaient / faisaient du vélo / prenaient des photos. Et comme c’était bien plus calme on a pu profiter de la nature, des oiseaux et des écureuils. On n’avait pas forcément prévu de faire ce parc mais le hasard a bien fait les choses.

bangkok thailande parc morchit nature ecureuil

Les quelques défauts de Bangkok

Bon malgré tout, faut que je sois honnête, Bangkok reste une capitale avec quelques défauts. On va tout de suite aborder le Chakuchat Market. Sur le papier, on avait lu que c’était un très grand marché que le weekend. On s’attendait à quelque chose de moins propre. Tout est fait pour les touristes, il n’y a rien de local là-dedans à part peut-être les masseuses. On a eu du bol, le temps n’était pas de la partie donc on a pu déambuler dans les allées sans trop de soucis. On n’en a pas fait le tour mais je crois qu’on a vu ce qu’il y avait à y voir: des fringues, des bijoux, des masseuses, des sacs… Rien d’artisanal. Bref on a été un peu déçu. C’est devenu lus drôle quand il a commencé à pleuvoir (des pluies comme on en voit qu’en Asie) et que le marché a commencé à être inondé. C’était très drôle parce que les gens n’osaient pas marcher dans l’eau peur d’abimer leurs belles chaussures. Flo a fini à pied nu, c’était trop casse gueule avec les tongues. Et puis contrairement à certains touristes asiatiques, nous, on n’a pas peur de la pluie! (Ca serait con venant de Dunkerque, non?) Bref, on a fini le marché complètement noyés, même s’il est couvert partiellement et on a fini avec de l’eau jusque mi-mollets parce que la route était inondée. Ca c’était drôle.

temple thailande bangkok voyage tourisme vie nomade
Autre point négatif, la circulation et la pollution qui va bien avec! Il n’ y a pas de bouchons partout, mais il y en a. On a pris quelques fois le bus et à chaque fois on a été bloqué plus ou moins longtemps. Ce n’est pas grave quand on a rien de prévu, mais quand on va à la gare, il faut anticiper (ce qu’on a fait!). La ville est parfois bruyante, même si notre gesuthouse était en retrait de la rue, on entendait quand même les voitures. Pour quelques jours, c’est supportable mais c’est bien loin de ce à quoi on aspire! Même si c’était supportable, il ne faut pas oublier qu’on a visité Bangkok en octobre et que c’est encore un peu la saison des pluies. Je ne pense pas que supporter la circulation et la pollution soit facile à vivre quand il fait plus de 40° et un grand soleil…

street art or noir bangkok visite decouverte thailande voyage
Enfin, dernier point mi positif, mi négatif: Les prix. Autant te dire qu’à Bangkok (et probablement partout en Thaïlande), si tu es blanc, tu payes plus cher. Les hôtels et guesthouses sont chers pour la qualité qu’ils proposent. Il y a beaucoup de dortoirs, faut il aimer partager sa nuit avec 7 ou 13 personnes. (C’est pas notre cas!). La bouffe aussi c’est la même chose. Ne pensez pas trouver des restau et stands de street food pour les locaux si facilement. Si vous restez dans les zones à touristes, vous aurez les restau et la street food aux prix touristes. Soit 50 à 75 % plus cher. Et ouais! Je disais que c’était partiellement positif parce qu’on a quand même trouvé deux coins sympas où manger sans que ça ne revienne trop cher entre 75 et 100 bhats à deux. (Et promis, je ferai un article sur la nourriture Thaï qui est exceptionnelle!)

bangkok voyage asie tourisme vie nomade

Voilà voilà! On retiendra de Bangkok: les gens et leur sourire, le fait que ce ne soit pas surpeuplé (traumatisme lié à 8 mois en Inde) et les coins qui ne sont pas touristiques. On n’a pas visité le Palais Royal parce que 1/ C’est affreusement cher pour notre budget 2/ c’est fermé pour les obsèques du Roi qui est mort il y a un an. J'aurais l’occasion d’en reparler. On n’a pas fait beaucoup de photos de temples. Faut dire que les temples ont tout compris, ils ont transformé leurs cours en parking payant. C’est particulier, pas ce qu’on recherchait! Voilà, voilà. Mine de rien on était assez contents de quitter Bangkok pour repartir au vert après 4 nuits là-bas.

adresse ambassade france bangkok thailande
L'ambassade de France à Bangkok se trouve rue de Brest. Ca nous a un peu surpris de voir une rue en français au cours de l'une de nos promenades

bangkok arbre deco bouddhiste

bangkok architecture ancienne thailande

bangkok architecture patrimoine berge

bangkok epave camionette vintage

bangkok street art

bangkok temple entree fleurs tourisme

bangkok thailande temple bouddhiste

bangkok vieux vespa vintage

bangkok visite voyage tourisme vie nomade ruelle

parc bangkok morchit nature thailande

street art bangkok elephant immeuble

temple bangkok or thailande

thailande bangkok vespa vintage jaune

pub

2 commentaires

  1. Merci pour cet article de fou !!!!
    je ne pensais sincèrement pas que Bangkok pourrais être si facile à vivre…
    j’ai hâte de lire l’article sur la bouff j’en ai dejà l’estomac qui appel !! HAHAHA
    Merci encore de partager cela avec nous !
    <3

    1. Author

      Je ne pensais pas non plus aimer cette ville… En général, je déteste les grandes villes mais on a eu du bol de trouver les bons quartiers tranquilles 😉 Pour la bouffe, ça arrive. J’évite de trop y penser en ce moment parce que la bouffe au Laos, ce n’est pas la même partie de plaisir…
      A très vite 😉

Comments are closed.