Si tu suis le blog, tu sais qu’on vient de passer 1 mois dans la petite ville de Melaka. Si nous n’avions pas travaillé en workaway, je pense qu’une semaine en prenant notre temps aurait été largement suffisant pour visiter cette ville. On a pu le voir d’ailleurs à l’hôtel, les gens généralement restaient 1 à 2 nuits puis s’en allaient. Comme on visite tranquillement, courir pendant 2 jours ne nous intéressait pas. Et avec le boulot, comme Flo et moi avions des horaires décalés, il nous fallait bien un mois.

Ville historique de Melaka

Melaka, comme Georgetown sur l’île de Pennang, sont des villes classées à l’UNESCO. Je reviendrai dans un autre article sur Georgetown. Melaka a une histoire importante, c’était un point stratégique à l’époque coloniale. Melaka est le plus ancien port de Malaisie. Au XVIème siècle, la ville était portugaise. Un peu plus d’un siècle plus tard se sont les Pays-Bas qui contrôlent la ville et le port. Puis au XIXème c’est l’empire britannique qui gouverne la ville et le reste de la Malaisie. Bref, cette ville a une riche histoire coloniale.
maison typique jonkeer street melaka malaisie
Elle est classée à l’UNESCO à cause / grâce à son patrimoine architectural. En réalité, Melaka est une ville moyenne, mais quand on parle de tourisme, on parle souvent du centre historique avec une ancienne église portugaise et l’ensemble des rues qui composent Jonker street. On n’a pas visité l’église. On s’est rarement promené aux abords, ce n’est pas un endroit très agréable. Il y a beaucoup de monde, ça grouille de touristes et de vélo rickshaw un peu particuliers – ils sont très décorés et très bruyant. Bref, les abords de l’église, très peu pour nous. On a préféré se promener en long, en large et en travers dans les rues qui composent Jonker Street. Ce sont de petites rues, avec un peu de circulation (rien de bien méchant) et surtout avec une architecture bien particulière. Les façades ne sont pas larges, mais la plupart des maisons sont très profondes. On a pu voir l’intérieur de certaines de ces anciennes habitations. Bah oui, maintenant, ce sont soit des commerces, soit des hôtels, soit des restaurants… Tourisme quand tu nous tiens! Bref, l’intérieur: haut de plafond, des pièces en enfilade et généralement entre la 2ème et la 3ème pièce, il y a un jardin d’intérieur. C’est super joli à voir. Limite, on a préféré faire les magasins pour découvrir l’architecture plutôt que pour consommer à proprement parlé. C’est assez charmant et à force de s’y promener, on a trouvé des endroits bien plus sympas que les grands axes (avec trop de touristes à notre goût).
velo rickshaw melaka malaisie
Les fameux velos rickshaw!

Découvrir les maisons traditionnelles malaises

Un peu plus loin que la Jonker street et ses moults chinois insupportables qui se promènent, il y a Kampung Mortem. C’est un petit quartier avec des maisons typiquement malaises. Globalement, ce sont des maisons en bois qui sont sur pilotis (pas à 6 mètres du sol, hein!) On est loin des grandes maisons à haut plafond de Jonker street. Là, c’est plus cosy et semble plus petit. La balade dans ce quartier vaut le détour. C’est calme, les maisons sont entretenues. Et mis à part dans ce quartier, il y a peu de maisons dans ce style dans le reste de Melaka. (Quelques unes dans Jonker street, quelques unes dans un quartier non touristique, et puis c’est à peu près tout!)
decouverte melaka malaisie voyage vie nomade
En se promenant dans ce quartier, on a parlé vite fait avec un ciel homme. Il était assis sur le toit en tôle de sa maison. Il était en train de peindre le toit aux couleurs du drapeau de Malaisie. Il nous a expliqué que c’était pour la fête nationale qui arrive à grand pas. (Le 31 août). Il nous a fait rire en criant qu’il détestait les anglais. Heureusement qu’on était français. Mine de rien, l’indépendance n’est pas si lointaine… Et l’époque coloniale reste dans l’esprit des plus anciens.
maison decouverte architecture malaie melaka malaisie

Melaka, tourisme et consommation

Melaka est notre deuxième étape en Malaisie. Elle a confirmé le sentiment que nous avions déjà à Kuala Lumpur, la Malaisie est un temple dédié à la consommation. A Melaka, surtout dans le centre historique et aux abords, il y a un tas de boutiques vintage, avec des objets d’occasion. Je n’ai même pas eu la curiosité d’y jeter un oeil et risquer d’avoir un coup de coeur pour quelque chose qui ne sert à rien… du moins dans le sac à dos. Le côté boutiques vintage, c’est mignon. En revanche, après rien de sensass’. Toujours dans Jonkerstreet, vous trouverez toujours les mêmes produits d’une boutique à une autre. Et si vous vous éloignez un peu de ce cercle touristique, vous tomberez sur de grands centres commerciaux, avec des Mac Do à tous les coins de rues. Youpi! Bref, Melaka est une jolie ville mais sans le tourisme et le commerce à outrance, elle ne serait pas grand chose, je pense. (Et à mon sens, ça reflète l’ensemble de la Malaisie, on verra avec le temps!).
rive melaka malaisie tourisme voyage vie nomade
La ville de Melaka est traversée par un canal / rivière / je ne sais pas trop. Toutes les maisons ou presque sur les rives sont décorées avec des oeuvres de street art et c’est un endroit vraiment agréable pour se promener!
Voilà, voilà! Ce qu’on retient de Melaka. On retient aussi que la bouffe dans le quartier indien vaut carrément le coup (accro à la bouffe indienne!) et le Kaya Kaya Café dans le quartier historique qui est un endroit carrément charmant – même pour travailler!
On était assez contents de partir… Mais c’était sans savoir ce qui allait nous tomber sur la gueule à Penang… Dans le prochain article, tu sauras quelle a été la pire journée de galère depuis qu’on est arrivés en Asie, soit il y a plus de 10 mois!
petite rue quartier historique melaka malaisie
maison street art melaka malaisie vie nomade voyage
maison de maitre architecture coloniale melaka
maison architecture malaie melaka asie
maison architecture coloniale melaka malaisie