Aujourd’hui, je ne vous parle pas de déco, mais des projets pour le blog en 2019. Je l’ai déjà écrit sur les réseaux sociaux, j’en ai au final peu parlé ici, 2018 est une année de changements et l’année prochaine, je compte bien rester sur la même veine. Donc aujourd’hui, je vous propose de découvrir un peu les coulisses du blog et comment se passe mon travail ici, notamment avec les agences de presse.

Les relations presse, le blog et les lecteurs

Les agences de presse ont des clients (des marques, plus ou moins renommées) et contactent les journalistes et les blogueurs pour leur transmettre des infos relatives à leurs clients. Ca peut être la naissance d’une marque, une nouvelle collection, un nouveau produit, etc. Il y a toujours un tas de raisons de communiquer avec la presse et la première c’est éviter d’être oublié. Le hic, c’est que pendant des années, j’ai été très passive avec les relation presse. Je recevait les communiqués ou dossiers de presse. Parfois je les lisais, parfois l’info avait du sens et je l’utilisais pour écrire un article ou une partie d’article. Une info qui a du sens pour moi c’est une info qui je suppose vous intéressera.
Le truc c’est qu’avec les années, j’ai été inscrite d’office sur des listes de diffusion (comme les newsletter mais en professionnel) et la plupart du temps, sans qu’on ne me demande quoi que ce soit. Je reçois donc un peu plus de 250 mails par semaine sur des sujets variés. Quand ça parle de décoration, ça me parle. Quand ça parle de voyages, parfois ça me parle. Quand on m’envoie des nouvelles à propos d’une voiture, ça ne me parle plus du tout. (Je n’ai même pas le permis, sans compter que je ne vis plus en France!) Le coup de la bagnole est un exemple parmi d’autres. Enfin bref, il était temps de faire du tri et sérieusement!
Pourquoi? Parce que 1/ le temps que je perds à tout sélectionner pour tout envoyer dans la corbeille est un temps que je pourrais consacré à autre chose 2/ je n’ai pas besoin de charger mon esprit d’informations qui ne sont pas utiles 3/ comment trouver l’info pertinente à vous transmettre quand on a plus de 50 mails qui arrivent dans la journée?

blog deco et relation rp communication

Ce que j’ai demandé aux agences de RP

J’ai donc pris mon courage à deux mains et à mon clavier et j’ai fait du tri. J’ai regardé chaque agence de relation presse de près. Je suis allée voir quels clients ils représentaient. Certaines agences de presse n’avait pas de clients susceptibles de m’intéresser et de vous plaire. (Ce n’est pas sur mon blog que vous irez chercher des infos sur un smartphone!). Ces agences, je tente de ne plus recevoir de nouvelles d’elles, j’y revient après.
Pour celles qui restent, je leur ai envoyé un mail en leur expliquant mes attentes. J’ai réfléchi plusieurs mois à cette histoire de relation presse et je me suis demandée comment je pouvais optimiser mes collaborations avec elles. Par exemple, quand elles m’invitent à des événements presse – ça me touche toujours autant – mais je ne vis pas en France, je ne peux donc pas me déplacer sur Paris plusieurs fois par mois. Je leur ai aussi demandé d’envoyer moins de mails, parce que je sais que je ne prends pas le temps de lire tous les mails et communiqués de presse que je reçois. Un à deux mails par mois avec un récap’ ce serait amplement suffisant. Après, je suis capable de cliquer sur un lien si je veux en savoir plus et si j’ai besoin de plus d’infos. Globalement, si tout se passe comme prévu, de 250 mails par semaines, je passerai à 10 mails par mois. Et là d’un coup, je serai quand même bien plus disponible pour ouvrir les mails qui arrivent et lire avec attention les infos qui sont dedans. J’ai demandé aux quelques agences de presse restantes une plateforme sur laquelle je pourrais trouver et disposer des informations nécessaires (infos, visuels et adresse de contact). Maintenant, j’espère qu’elles seront attentives à mes demandes. Je pense que je ne suis pas la seule blogueuse qui croule sous les mails et qui aimerait reprendre le contrôle de sa boite mail.

via GIPHY

Les drôles de découvertes chez les RP

Pendant mes 3 heures de tri, désabonnement, recherches, j’ai fait de drôles de découvertes à propos des agences de relations presse qui m’envoyaient des messages quotidiennement. La première découverte c’est que la grande majorité de agences RP utilisent ma boite mail perso. Ca c’est partiellement de ma faute, au début du blog, mon adresse mail de contact était mon adresse mail personnelle. J’ai aussi découvert que chez certaines agences, j’étais sur leurs listes de diffusion depuis très, très longtemps. Sauf que depuis la création de Cocon et maintenant, la ligne éditoriale a un peu changer (pas tant que ça mais quand même un peu!). Troisième découverte: Je ne connaissais pas la clientèle de certaines agences. Ca c’est très con parce que ça veut dire 1/ je ne lisais pas leur mail 2/ je ne faisais pas spontanément le lien entre l’agence de communication et la marque 3/ j’ai découvert que je n’avais pas d’intérêt pour certaines marques représentées. (Rappelez-vous l’exemple de la voiture et du téléphone).
Ces trois premiers constats ne sont pas les plus graves. C’est normal avec le temps qui passe. En revanche, j’ai découvert d’autres choses qui m’ont fait froid dans le dos. J’ai découvert que mon adresse mail avait été achetée par des agences de communication et de presse via deux “plateformes”. On ne vit pas dans le monde des bisounours et des licornes, mon adresse mail n’a pas été donnée aux agences. Elle a été vendue. Bien entendue sans que je sois au courant. La première “agence” était dans mon collimateur depuis quelques mois déjà parce que les communiqués de presse étaient mal ciblés et / ou dégueulasses. Je suis allée faire un tour sur leur site web et je suis vraiment désolée que de petites entreprises se fassent baiser par cette agence. Il y a peut-être quelques retombées, mais la qualité des communiqués de presse envoyés ne devraient même pas être monétisée. Là, clairement, les petites entreprises qui passent par là se font baiser! La seconde “agence” me semble être un monstre quant à son envergure, une bonne grosse multi-nationale qui se fait du fric – entre autre – en revendant des adresses mails. J’apprécie moyen, moyen, pas du tout en fait!

via GIPHY

La protection et la réglementation des données

Même si vous ne faites pas attention à l’actu du web, vous avez du voir que depuis quelques mois les sites ont fait des changements pour être en conformité avec la réglementation européenne et surtout pour protéger vos données. Je ne reviens pas dessus, c’est assez chiant comme ça et ce n’est pas 100% pertinent. Ce qui est intéressant c’est que vous comme moi, nous avons le droit d’avoir accès aux informations qui sont recueillies sur les sites web. Et normalement cette procédure doit être simple. La blague!
Pour les agences de presse et de communication classique, ça n’a pas été trop difficile de soit les contacter soit me désabonner. Je les félicite. Pour quelques agences, il a fallu que j’envoie un mail. J’espère qu’il sera traité dans les plus brefs délais histoire que je ne reçoive plus de mails de leur part.
Et puis il y a eu la seconde agence dont je viens de parler. J’ai découvert leur existence parce qu’une seule des agences de communication avait mentionné comment elle avait eu mon adresse mail. J’ai été curieuse, je suis allée voir sur le web ce que c’était et je suis tombée sur le mastodonte dont je parlais précédemment. Je me suis rendue compte en me désabonnant, que ce mastodonte avait vendu mon adresse mail (perso qui plus est) à plusieurs agences de comm. C’est tout con, j’avais toujours à faire au même formulaire de désabonnement.
Et puis, j’ai voulu contacter cette grosse “agence” pour savoir quelles étaient les données qu’ils avaient sur moi. Ce ne fut pas une partie de plaisir. Le formulaire de contact ne sert pas à ça. Il faut aller dans leur section destinée à la protection des données. Il y avait un formulaire à remplir avec – je te le donne en mille – des données personnelles à leur communiquer. Et j’aurais peut-être des nouvelles de leur part dans 30 jours, étant donné que c’est de délais légal pour me donner accès à mes infos. (Je leur ai demandé quelles infos ils avaient sur moi, à qui ils les avaient vendues.) C’est donc une affaire à suivre!

via GIPHY

Concrètement, qu’est-ce qui va changer?

2019 sera comme 2018, une année de changements. Je ne sais pas encore si je vais consacré un article à ce propos sur le blog. Il y a des chances. Je ne fais juste pas comme tout le monde, je n’attends pas le premier de l’an pour prendre des mesures et des “bonnes” résolutions. Le premier changement – outre le fait de faire du tri aujourd’hui – sera le changement d’adresse de contact. Ca ne va pas me prendre trop de temps. Il faut juste que je mette ça sur ma to do list et que je contacte les agences avec qui je veux continuer de collaborer.
Pour vous lectrices et lecteurs, cela devrait changer une chose: Je devrais pouvoir partager avec vous plus de nouveautés déco. Les agences que j’ai gardé dans mon tri sont des agences de communication et de presse qui ont une clientèle variée et des marques qui ont une identité qui colle au blog.
Ce qui va changer pour moi? Je reste sur ma lancée de Less is more – Moins mais mieux. Je ne devrais plus crouler sous les mails si je n’ouvre pas ma boite mail pendant deux jours consécutifs. Et ça c’est tout de même un putain de luxe quand on bosse sur le web. J’ai créé aussi un nouveau Webzine dans un domaine radicalement différent de la déco, si tout va bien, je pourrais gérer les CP des deux sites sans soucis!

via GIPHY

Voilà, voilà, tu viens d’avoir un petit aperçu des coulisses du blog. J’espère que ça ne t’a pas trop ennuyé(e). J’espère aussi qu’en 2019, tu prendras toujours autant de plaisir à lire le blog! La semaine prochaine je continue sur cette lancée et à te parler du blog, puisque je te parlerai des réflexions que j’ai eu tout au long de cette année et des conséquences que cela va avoir l’an prochain, sur le blog et sur les réseaux sociaux.