Avant d’arriver à la frontière avec le Laos, où nous sommes actuellement, nous avons passé deux semaines sur l’île de Koh Lanta. Un vrai coin de paradis, surtout qu’on était au bout de l’île, qu’on était hors saison (donc avec très peu de touristes) et qu’on a trouvé une guesthouse super sympa et abordable sur Booking.com. On devait rester 2 ou 3 jours on est resté un peu plus de deux semaines.

citation aventure koh lanta thailande vie nomade

Koh Lanta, notre première escale en Thaïlande

Avant de t’énerver à te dire Oh combien on a passé un bon moment sur Koh Lanta, faut aussi que je rappelle, que le séjour sur l’île était notre premier point de chute en Thaïlande. Le trajet entre Penang et Koh Lanta a été relativement facile. On a été pris en minibus à la guesthouse à Penang. Hop, on est passé par les frontières. Rien de bien compliqué en soi (surtout quand on a été en Inde, les autres pays semblent beaucoup plus faciles!). On a changé de minibus à Hattyai (le bled juste après la frontière). Le chauffeur était super cool. Il nous a fait des pauses clopes. (Il était content de ne pas être le seul à fumer!). Il nous a fait du change, parce qu’il n’y avait pas de bureau de change sur notre route. On a donc pu manger un bout sur la route. C’était bon, pour 40 bahts chacun (+/- 1€). Il nous a déposé à un croisement et nous a mis dans un « bus » local. C’est un pickup avec des bancs à l’arrière. Ce « bus » nous a déposé au Ferry. Hop! On était sur l’eau. Easy!
En revanche, on s’est retrouvé sur le Ferry des locaux. Il nous a déposé super loin de là où on devait aller. Mais on a eu un bol du tonnerre. Un blanc s’est arrêté pur nous avancer un peu. On a du gagner 10 bornes! Youpi! Juste à y repenser, je lui en suis encore reconnaissante. Il nous a déposé pas trop loin du Ferry à touriste où on a pris un tuctuc, négocié à l’indienne. En 12heures, on avait quitté la Malaisie pour la Thaïlande et on était sur cette île de rêve.

thailande koh lanta paradis nature et mer

Koh Lanta, une île de rêve ou presque

Comme tu l’as déjà compris, on a vraiment apprécié nos deux semaines à Koh Lanta. Ca avait un goût de vacances et presque de paradis. C’était vraiment chouette. On était à une rue de la plage. La mer est transparente et chaude. Il faut toutefois se méfier du courant. La bouffe est succulente. Le wifi est plus efficace qu’en Malaisie. Bref, du bonheur!
On a profité de ces deux semaines pour ne rien foutre. Ca c’est clair. J’ai quand même travaillé. J’ai été très efficace. C’est top. Mais on s’est bien reposé. Et ça c’est vraiment top. Etre sur les routes, même si on ne bouge pas tant que ça, ça reste un peu plus crevant que de rester le cul dans son canapé. ^^ On s’est rendu compte aussi qu’on n’avait pas des envies extravagantes: la plage, une guesthouse sympa, de la bonne bouffe… ça nous suffit. On a quand même bu une bière sur la plage en regardant le coucher de soleil. Histoire de bien prendre conscience de la chance qu’on avait! Les photos vont parler d’elles-même. Pas besoin d’en rajouter une couche!

plage thailande koh lanta voyage

Partir en Thaïlande hors saison

Nous, on ne choisit pas vraiment si on arrive dans un pays pendant la saison touristique ou pas. Ce n’est pas comme si on était en perpétuelles vacances! On fait en sorte d’esquiver un peu la pluie quand on peut. C’est ce qu’on a fait quand on a quitté le Kerala. Bref, la saison touristique et la fin de la mousson en Thaïlande, c’était début octobre cette année. On est arrivé avant. Et c’était très bien. Il y a des avantages à arriver avant les touristes. Le premier, c’est de ne pas être envahi par les touristes. Bah oui, voir des gens blancs à moitié à poil en train de picoler dans la rue, très peu pour nous. C’est malheureusement la réalité dans une partie de la Thaïlande pendant une bonne partie de l’année. Deuxième point intéressant, les hébergements sont moins chers. Notre piaule nous coutait environ 5€ / nuit, alors qu’en saison elle est à 8€. Je pense que c’est la même chose pour les gros resorts. Troisième fait intéressant, on profite des prix basse saison, même au restau. On est parti en début de saison, on a vu les prix augmenter en quelques jours. C’est connu, mais je préfère le dire ici, en Thaïlande, il y a des prix pour tout: les locaux, les touristes, les touristes en haute saison. Bref, faut bien regarder si on ne veut pas se faire niquer!

koh lanta visiter la thailande voyage vie nomade
Les seuls hics en basse saison, c’est le risque de pluies et quelques boutiques fermées. Pour ce point, ça nous a fait rire de les voir tout retaper 2 jours avant le début de la saison. Il y a quand même des boutiques et des restau ouverts toute l’année, mais c’est plus restreint. Quant à la pluie, ça arrive. On est maintenant en « haute » saison, et, il pleut quand même. Le risque d’avoir de la pluie, c’est un peu au petit bonheur la chance. On a eu 2 ou 3 jours avec une belle tempête, dans ce cas là, on en profite pour se reposer. (Et moi pour bosser). Même quand le soleil n’est pas au beau fixe, il y a toujours la possibilité de faire un tour sur l’île ou sur la plage. (Prendre un bain de pied c’est vraiment chouette même s’il fait un peu moche!)

koh lanta thailande vie nomade asie paysage

koh lanta thailande asie vie nomade nature

koh lanta coucher de soleil thailande vacances paradis

koh lanta bateau ocean indien thailande paradis vie nomade

Si vous avez aimez cet article, retrouvez nos photos en temps réel sur Instagram ; )


pub