femme indienne pondicherry saree

Voilà, voilà, nous sommes enfin arrivés en Inde, depuis le 1er octobre, après presque 3 mois de préparation. Et pour le moment, voilà quelques détails de notre voyage et les premières photos. Dans les prochains articles, on tâchera d'être plus organisés... Mais là, le "bordel" c'est un peu comme une saveur locale!

Le voyage jusqu'en Inde

On a fait un périple d'un peu plus de 24h. On est parti vendredi matin à 5h30 de Dunkerque. Direction Charles De Gaulle. Notre avion décollait à 11H25 pour l'Arabie Saoudite. 5h30 plus tard, nous voilà à Riyad, avec 8h de transit en zone internationale. 8h c'est loooong, très long. (Heureusement on a vite trouvé la zone fumeur). 2h50 du matin heure locale, départ pour Chennai, anciennement Madras. On est arrivé à 10h30 heure locale, soit 7h du matin en France. Après avoir récupéré nos sacs, on a pris un taxi pour rejoindre Pondicherry. Je ne sais pas trop combien de temps ça a mis, un bon 4h, je pense. Et comme le chauffeur a eu un peu de mal à trouver l'endroit où on allait dormir, on a perdu un peu de temps... Bref, 16h30 on était à bon port.

Pour les vols en avion, on est parti avec Saudia, en classe éco. (On n'a pas gagné au loto avant de partir). Le vol de Paris à Riyad était top. On avait la télé, on a eu des couvertures, coussins, kit de voyage... Les hôtesses sont très élégantes, en revanche, leur accent anglais me laisse perplexe. (Mais les accents me posent problème, tout court). Le vol s'est super bien déroulé. Le second vol pour rallier Riyad à Chennai s'est bien passé aussi. En revanche, le confort était moins top. Pas de couverture, heureusement j'avais mon plaid en polaire. Pas de films... Mais on venait de glander 8h en transit, donc on a dormi sans se faire prier. Sur les 2 vols, la nourriture était top! Généralement, en avion, on ne se régale pas des masses. Mais là, on a eux des plats chauds, qui avaient du goût - bon goût. Bref, on recommande sans soucis Saudia, comme compagnie aérienne.

aeroport riyad saudia airlines
Aeroport de Riyad - Arabie Saoudite

Premières impressions sur l'Inde du Sud

Première chose qui nous a surpris dès notre sortie de l'aéroport: la chaleur. Ca déconne pas! T'as un rideau chaud et tu te sens vite bien con avec ton gros sweat à capuche. Juste après la chaleur, il y a les chauffeurs de taxi qui te saoulent pour te déposer. Ils sont même assez virulents entre eux. C'est farce. On s'est vite cassés. Et on a fini par prendre un taxi pré-payé, ça évite les drôles de surprises.
Pendant le route entre Chennai et Pondicherry, on s'est rendu compte d'un tas de choses: 1/ Le klaxon est la solution à presque tout sur la route. C'est un peu carrément bruyant. 2/ Les odeurs c'est tout une histoire. En 6 secondes tu peux passer à l'odeur de merde, d'épices, d'égouts, d'encens... dans le désordre, en même temps. 3/ Le mythe de la vache sacrée n'est pas un mythe, ils ne déconnent pas avec la vache, même si t'es sur l'autoroute à 110 et qu'un groupe de connasses de vaches a décidé de traverser. Le taxi pile! 4/ Toujours sur la route, ça ressemble à un joyeux bordel... Je crois que c'est la loi du plus fort, autrement dit, celui qui klaxonne le plus fort. (Le klaxon d'un bus, ça fait flipper surtout quand il arrive dans ton dos). 5/ Les indiens jouent bien au cricket. 6/ Les magasins, c'est loin d'être comme chez nous. Ce sont plein de petites échoppes, plus ou moins bien foutues ou juste grave flippantes.

Une fois qu'on est arrivés, on a enfin pris une douche et on est allé à la recherche de la bouteille d'eau sacrée. Déjà quand on était parti en Grèce, on nous avait déconseillé de boire de l'eau du robinet, mais là, en Inde, on ne va pas tester notre chance. Evidemment, on s'est vite perdus. On ne vit pas dans le quartier français de Pondicherry, mais dans un quartier tamoul. Je pense que j'aurais l'occasion de revenir sur l'endroit où nous avons posé nos sacs. Mais ce qui est chouette, c'est qu'on est vraiment en Inde. Autrement dit, il fait chaud, ça sent parfois bon, parfois pas, ça fait du bruit, les gens nous regardent bizarre (ils ne doivent pas avoir l'habitude de voir des blancs), mais dans l'absolu ils sont sympas avec nous. On a un tas d'animaux juste en bas de chez nous: des vaches (of course), des chiens, des chats (plus rares), des corbeaux (moins cool parce qu'ils font un bruit de fou), des lézards, des poules et sur le rooftop on voit aussi de temps en temps un écureuil. Bref, je disais... On s'est perdus, mais ça nous a permis de découvrir un peu notre quartier. C'était sympa.

Le lendemain, ce fut plus compliqué. Chaleur + fatigue + odeurs + bruit = Je me suis demandée si je n'avais pas fait une connerie. Et une bonne sieste là dessus, ça a effacé les doutes. (Mais pas le coup de soleil dans la nuque). Depuis, on récupère doucement de notre périple et on se fait petit à petit à la chaleur. On sort le matin, le soir et l'après-midi, on reste tranquillement à l'Ashram. Et je profite de ce moment pour bosser sous le ventilateur.

Le blabla c'est bien, mais je pense que vous avez hâte aussi de voir les photos...

 femme indienne pondicherry saree

anniversaire de gandhi inde pondicherry

promenade pondicherry plage

quartier français pondicherry inspection du travail

ancien tuktuk Inde Pondicherry

quartier français pondicherry bougainvilliers

3 commentaires

  1. Super, je vais vous suivre de prêt !
    Pour combien de temps êtes-vous partis ? Vous pensez vous installer là bas ou beaucoup vous déplacer dans le pays ?
    Merci pour les photos !

    1. Author

      Bonjour Juliette,
      Pour le moment on a un visa touriste de 6 mois (jusque mars) pour l’Inde. Après, dans tous les cas, on devra sortir du pays et on ira probablement au Népal. Là, on est donc à Pondicherry et on y est bien. On prend le temps de visiter, de découvrir et de se perdre. On va aussi chercher du boulot mais il faudra qu’on change de visa et qu’on sorte du pays pour ça… (Sont chiants les indiens pour ça).
      Le truc c’est qu’on n’a pas envie de faire du tourisme pour du tourisme, c’est à dire visiter à la va-vite. On va prendre notre temps et on a envie aussi de passer du temps avec les gens qui nous entourent. Donc on ne sait pas trop combien de temps on reste… Sachant que normalement en décembre, mon petit frère vient nous rejoindre. C’est donc possible qu’on reste jusque janvier à Pondy et qu’ensuite on remonte vers Chennai (anciennement Madras) et Calcutta (je rêve de voir Calcutta).
      Pour les photos, il y a en a aussi sur mon compte Instagram @cocondedeco 😉
      A très vite et merci encore pour votre commentaire 😉

  2. Bon, Juliette a tout dit. Pas mieux 🙂

Comments are closed.