Home staging… home staging… tous les décorateurs d’intérieur n’ont que ce mot à la bouche. Mais le home staging au juste, qu’est-ce que c’est ?

Il s’agit d’un concept qui nous vient tout droit des Etats-Unis. Le principe est simple : il s’agit de redécorer un bien immobilier qui a vocation à être vendu. Redécorer, ou plutôt décolorer… le fondement du home staging c’est en effet la dépersonnalisation d’un lieu par l’ajout d’éléments de déco neutres (peintures, tapis, rideaux, luminaires…). Voici quelques menus conseils pour réussir son home staging…

Des couleurs, mais pas n’importe lesquelles !

On privilégiera les couleurs claires et dites « neutres » pour repeindre ses murs usés ou recouverts d’une peinture vert pomme, certes à votre goût, mais pas forcement de celui de votre futur acheteur. Choisir des blancs neige, des gris clairs ou des beiges sable ne serviront pas seulement à dépersonnaliser votre bien mais aussi à séduire l’œil de vos visiteurs. N’oubliez pas que repeindre ses murs en couleur clair, c’est aussi donner un coup de neuf à votre intérieur, un effet de propre et du volume !

Source

Source

Du mobilier parsemé et épuré

Bien sur, faire du home staging ne signifie pas que vous ayez à déménager tous vos meubles et ne laisser que les murs. Néanmoins il ne faut pas non plus que votre intérieur ressemble à la braderie de Lille le premier dimanche de septembre ! L’idéal étant un juste milieu entre les deux. Pour cela, veillez dans un premier temps à présenter une maison bien rangée à vos acheteurs potentiels : pas de pantoufles ou d’escarpins gisant sur le sol, non ! A la place on achète un rangement à chaussures et on rapatrie ses trésors dedans. Evitez également d’encombrer l’espace de l’entrée avec l’armoire de votre arrière grand-mère, certes magnifique, mais résolument trop imposante. A la place pensez à la mettre dans le salon ou bien dans la chambre, voire carrément au cagibi si votre intérieur est petit (vous pourrez bientôt lui redonner une place dans votre nouveau chez vous). Les consignes : permettre à votre visiteur de se projeter dans les lieux avec des meubles neutres et un espace dégagé.

Source

Source

Compartimenter l’espace salon – salle à manger

Aujourd’hui notre salon est aussi souvent notre salle à manger. Afin de créer le coup de cœur chez votre acheteur, pensez à rentabiliser cet espace de vie en créant 2 sphères distinctes : d’un côté le salon, de l’autre la salle à manger. Cette astuce permet de créer des espaces « cocons » qui mettront à l’aise vos visiteurs, elle structure la pièce et donne un usage précis à vos mètres carrés. Pour cela plusieurs solutions s’offrent à vous : vous pouvez utiliser des panneaux, un ou plusieurs paravents ou encore une grande bibliothèque. Le positionnement de votre canapé peut aussi faire office de séparateur de pièce.

Source

Source