Voilà, dimanche, ça a fait un an que nous sommes arrivés en Asie. Un an que nous avons commencé notre nouvelle vie et que je vous en parle ici sur le blog, sur Facebook et que je partage avec vous notre quotidien sur Instagram. Je ne vais pas faire de bilan, un bilan, c’est bien quand on a fini quelque chose. Notre vie nomade n’est pas achevée. Bien au contraire, on est au début de cette nouvelle vie! J’aurais pu te faire un article sur les belles leçons qu’on a apprises en un an. J’aurais pu aussi faire un article sur les changements qui se sont opérés dans notre vie. Mais non, aujourd’hui, ce sera du léger. Parce qu’un peu de légèreté ça ne fait jamais de mal.

un an vie nomade asie

Un an de vie nomade avec…

De belles rencontres
De très belles rencontres
Des français partis en Asie aussi
Des chats (d’ailleurs vous pourrez en voir quelques uns dans cet article 😉 )
Des litres de Pepsi (pour réussir à avaler mes plats épicés)
De l’incrédulité quand Flo mange épicé sans sourciller
Un couscous algérien partagé avec des algériens, une russe, une japonaise, une philippine, un anglais, et nous!
Un camembert (Pas deux… un seul!)
Des transports en commun
Des routes merdiques qui s’apparentent plus à de la piste que de la route
Des toilettes turcs (pas tout le temps, mais ça arrive!)
Des réservations d’hôtels et de guesthouses à foison

petit chat melaka malaisie
Des chambres d’hôtel à Gogo
Des endroits où on est comme à la maison avec des gens extra qui nous entourent
Des découvertes à presque tous les coins de rue
La surpopulation
La nature
Les animaux qui ne sont pas dans un zoo comme les singes et les éléphants
Des chats et ma phrase fétiche: « Oh! Un p’tit chat! » (même si le chat est plus gros qu’une dinde!)
Beaucoup de sueur (Tu verrais ma tête quand j’écris cet article… )
Les connards de moustiques
A dire: « Tiens fils de pute! Tu ne piqueras plus! »

petit chat katmandou nepal vie nomade
L’océan indien et le Gange
Un grand intérêt pour la politique française (si tu nous connais, saches que la plus virulente à ce propos, ce n’est pas moi ^^ mais Florian. Dingue, hein!)
De longues conversations « philosophiques » avec mon frère (parfois on dit de la merde aussi)
Des conversations vidéos à 3 avec mes deux frangins
Un tas de photos envoyées à la famille de Flo (sans le consentement de Flo généralement)
Un boulot de serveuse pour moi et un boulot de femme de ménage pour Flo
4 pays, 22 villes
Des températures avoisinants les 30° (sauf au Népal où on a eu bien plus froid)
Des galères (faut pas se voiler la face, hein!)
Des galères de tunes
De la fatigue qui fait dormir même dans un bus indien
De la solidarité et de la bienveillance
Des litres de thé au lait (chai ou teh-tarik)
Des appels à à la mosquée qui rythment nos journées (c’est kiffant d’être aux toilettes sur le toit de la guesthouse et d’entendre les différentes mosquées!)
Des saveurs incroyables
Des odeurs incroyables aussi (pas que du bon!)

chats bombay inde cartons
Des cafards (c’est l’insecte qui me révulse par excellence)
Des écureuils de toutes les tailles (même plus gros qu’un chien)
Des expériences intenses dans certains temples ou face au Gange
Des bang-lassis et des lassis tout court
Des passages l’immigration (et parfois ça ne se passe pas comme prévu!)
Des kilomètres de marche
Des baignades dans l’océan indien (on a juste mis les mains dans le Gange!)
Des fous-rires à deux
Des hémorroïdes, des touristas (Glamour, n’est ce pas!)
Des otites (parce que j’aime galérer avec mes oreilles!)

chat sur une caisse en bois malaisie georgetown

Un an de vie nomade sans…

Ménage (Avoue! ça te fait rêver)
Vaisselle (Je suis bizarre mais ça me manque de temps en temps)
Avoir une vraie cuisine et pouvoir se faire un bon repas
Nos familles et amis
Mes chats (et Dieu sait qu’ils me manquent…)
Les potes (qui nous ont dit: « on viendra vous voir » (On n’y croit plus!))
Être là pour nos amis dans les bons et les moins bons moments
Chaussettes ni chaussures fermées
Papier toilette (pour Flo, parce que moi, j’aime encore bien mon rouleau de PQ!)
Vrai fromage / Welsh / Raclette

chat noir malaisie melaka
Saucisson (Ouch! C’est dur!)
Vin blanc
Voter (on assume!)
Carnaval (Ce fut dur!)
Trop de prises de tête
Trop de crises d’angoisse (deux en fait, contre un état perpétuellement angoissé en France!)
Anti-dépresseurs (faut pas oublier que j’en prenais avant de partir)

Bref une année qui a passé très vite pour laquelle on ne regrette rien! Une première année qui est le début de notre jolie aventure.

chat qui dort malaisie melaka