puri odisha visite vie nomade recit de voyage

Après Chennai nous nous sommes envolés vers Puri. Enfin, l'aéroport qui se trouve à Bubhaneswar, à 65 km de Puri. On a pris deux avions avec Goindigo, une compagnie aérienne lowcost indienne. Tout s'est très bien passé, les avions étaient simples. Mais ça nous a carrément fait du bien de pouvoir être tranquilles après la journée de folie qu'on avait eu à Chennai.
Puri est une toute petite ville en Inde – 200 000 habitants. Elle est située dans l'état d'Odisha. C'est notre dernière étape en Inde du Sud.

Puri, une ville côtière vivante

Nous sommes restés près de la mer, une nouvelle fois. Contrairement à Pondicherry, où la mer n'est pas accessible et où la plage est très sommaire quant au sable et aux animations, ici c'est vivant ! Les gens se baignent dans la baie du Bengale (tout habillés, évidemment!). Il y a de nombreuses boutiques et petites échoppes. Les boutiques sont ouvertes toute la journée, mais quand le soleil décline, les petites échoppes sur le sable se mettent en place. Il y a des souvenirs religieux, des sacs, des vêtements et surtout de nombreux stands qui proposent de quoi manger et du chai !
Notre hôtel était un peu loin de toute cette agitation. Cela nous a permis de nous promener le long de la plage très souvent. On a pu goûter à la plage animée dont je viens de parler, mais aussi à la plage calme et paisible, juste parfois dérangée par le moteur fatigué d'un rickshaw.

vie nomade inde puri plage phare

puri inde du sud plage odisha

Les petites rues derrière la plage de Puri

Comme à chaque fois, on a préféré délaissé le rickshaw au profit de nos pieds pour se balader et se perdre. On a donc pu découvrir les petites rues de Puri. Je ne sais pas ce que vous imaginez de l'Inde, mais c'est tout à fait ce que je pensais. Des petites rues tortueuses, avec de part et d'autre des maisons aux façades étroites et colorées. Les « égouts » à ciel ouvert, avec les odeurs associées, of course ! Les vaches et les taureaux qui se promènent, dorment, mangent.
Les façades de Puri valent le coup d'eoil. Elles sont pour la plupart très simples structurellement parlant. Mais elles sont toutes colorées et décorées. On y voit la représentation des dieux d'ici (j'y reviens après), mais aussi des dessins qui représentent des poissons, la nature, etc... Ce que j'ai aimé aussi c'est qu'à côté de ces dessins, il y aussi des messages un peu particuliers : le mariage. Untel weds Unetelle. Sur de nombreuses maisons, on sait donc qui est marié avec qui. C'est drôle. C'est carrément impensable en France !
Pour finir sur ces petites rues, il faut que je partage avec vous ma joie : Il y a des singes ! Plein de singes dans ces petites rues. C'est la première fois qu'on en croise lors de notre voyage. Et c'est quand même bien sympa de voir des singes, sans qu'ils soient en cage dans un zoo !

inde puri petit singe

vie nomade inde puri singe en liberte

maison puri facade dessin dieu

petite rue puri temple jagannath
(Et accessoirement, sur cette photo, tu vois le bordel du câblage électrique!)

Puri, ville de pèlerinage

Comme je le disais en titre, Puri est l'une des villes sacrées en Inde. Elle est un lieu de pèlerinage important pour les hindous. Ils doivent venir au moins une fois dans leur vie pour visiter le temple Jagannath. Ce temple est énorme, en pleine ville. Il est interdit au non-hindous, donc nous n'avons pas pu y rentrer. La foule grouille autour de ce temple et évidemment il y a de très nombreux mendiants. D'ailleurs, on s'est fait suivre par une mendiante là bas. La plupart ne font pas spécialement chier. Mais elle, elle était vindicative. Elle nous a littéralement suivi pendant 10minutes, sans comprendre que nous ne lui donnerions rien. (Et c'est clairement pas en nous cassant les couilles, qu'on va donner!) Bref, les mendiants sont tous estropiés, ce n'est pas agréable à voir. Mais ils font partis de la réalité indienne.
Le temple Jagannath est protégé par de grands murs et à l'intérieur, il y a trois dieux. Physiquement, ces dieux ne ressemblent pas du tout à ceux qu'on a croisé jusqu'à présent, ils nous font plus penser à des personnages de Southpark ! Ils sont vraiment typiques de la région d'Odissa. Une fois par an, en juin-juillet, les dieux migrent vers un autre temple de Puri. C'est un événement important et il est même retransmis à la télé. Ils sont sur trois chars et ils y a des milliers de pèlerins qui les accompagnent.
De ce qu'on en a vu, ce temple est très différent des temples qu'on avait croisés jusqu'à présent. C'est un temple en pierre, très imposant. Il m'a fait pensé un peu au temple du roi Louis dans le Livre de la Jungle. (Ce qui a inspiré ce livre, c'est le Kerala, une autre région au sud qu'on a prévu de faire à notre prochain visa en Inde). On a peu de photos de ce temple, mais si vous êtes curieux, il y a des images sur Tripadvisor.

temple jagannath visiteurs inde puri

temple sacre hindouisme jagannath
Vue du temple Jagannath de l'extérieur

temple jagannath puri odisha

detail temple puri jagannath

jagannath temple puri india discovery

dieux puri street art odisha ville sacree
Représentation des 3 dieux à Puri

Outre le temple important, il y a des temples comme partout, à tous les coins de rues. Des petits temples, des plus grands... C'est une ville sacrée à plus d'un titre. Il y a beaucoup de moines et de monastères. (Oubliez l'idée du monastère catho que vous avez en tête ! On en est à des années lumières). Il y a aussi de nombreux boudhistes. En effet, pendant de nombreux siècles, Puri a hébergé une relique de Bouddha, une dent qui est maintenant au Sri Lanka. Si vous quittez l'agitation des lieux phares de la ville (le temple Jagannath et la plage), vous trouverez des endroits qui respirent la quiétude et le calme. J'ai vraiment apprécié. Et bizarrement, j'ai trouvé que cette quiétude était plus saine que celle d'Auroville.

Je reviendrai avec un second article sur Puri, parce qu'on a encore des choses à vous faire découvrir !

puri odisha visite vie nomade recit de voyage

detail temple hindouisme puri odisha inde