Je ne suis pas une accro du développement personnel vulgarisé, j'entends par là les bouquins que Bridget Jones achète quand elle décide de se prendre en main dans le 1er film. Je suis l'anti-thèse de la fatalité. La fatalité pour moi, c'est un choix par forcément conscient que l'on fait - on accepte telle ou telle situation et on la laisse faire des ravages. La situation je l'accepte et j'avance. Je m'appuie dessus pour mieux bondir à décrocher ce que je souhaite. Et j'aspire à être heureuse.
Depuis maintenant une dizaine d'années (même un peu plus), j'ai compris qu'être adulte ce n'est pas fantastique, comme quand on y songe quand on est enfant ou adolescent. J'avais une vision idyllique de l'état adulte. Dure fut ma chute, mais enrichissante. Je sais que 2014 aura son lot de merdes bien magiques (magiques parce qu'elles apparaissent dans ta vie au moment où tu t'y attends le moins). Je le sais et je sais que sur le coup, ça va me miner. Je sais aussi que je saurai avancer coûte que coûte. Mais passons!

La nouvelle année arrive à grand pas. Et 2014 sera une bonne année! Elle se profile comme telle, en tout cas: Il y a quelques semaines j'ai appris que j'allais être marraine. Je croise les doigts pour que ce soit une petite fille (il n'y a que des petits mecs pour le moment autour de moi). Je suis si contente pour mes amis. Et il me tarde d'en savoir plus pour commencer les achats. (Je suis déjà en train de cogiter sur la déco de la chambre...) Je n'ai pas la vocation d'être mère de famille nombreuse. J'ai encore du mal à me dire qu'un enfant puisse sortir de mon corps et créer un carnage du cou jusqu'aux genoux. (Je vis dans la vraie vie, je sais que je n'aurais pas le corps de Kate 2 semaines après avoir pondu George Alexander...) Donc, je kiffe le statut de marraine! Gâter un gamin, ne pas avoir de séquelles physiques, ne pas galérer les 1ers mois parce qu'il ne fait que pleurer, l'emmener en promenade le dimanche à la plage, lui faire manger de la glace alors qu'il fait à peine 10°, l'embarquer regarder la bande à carnaval... Je veux bien changer les couches aussi, je sais faire, même quand elles sont dignes d'un film d'horreur. Je suis déjà super excitée de voir ma copine, que je connais depuis plus de 15ans, être enceinte. Je suis heureuse pour eux deux. Et j'adore parler avec ma copine barbue (autrement dit le mec de ma copine). Bref! Faut m'imaginer devant mon Mac en train de réaliser la danse de la marraine tordue!!!

etre marraineSource

Deuxième bonne nouvelle pour l'année 2014, il y a quelques jours une très bonne copine m'a demandé d'être son témoin de mariage. Je ne m'y attendais pas du tout pour de nombreuses raisons. Elle a commencé en me parlant de sa robe. Comme se marier a toujours été un rêve pour elle, je n'avais pas de mal à imaginer son émotion quand elle a essayé les différentes robes. Et de fils en aiguille, elle a commencé à chercher ses mots et elle a fini par me demander d'être son témoin. Mes yeux se sont remplis de larmes. (Je ne pleure pas facilement sur le coup de l'émotion) Je suis super honorée par sa demande, parce que je sais qu'elle importance son mariage a dans sa vie. Elle l'a rêvé. Elle l'a espéré. Elle l'a imaginé... Et je suis touchée d'en faire partie de manière si importante. Je savais que j'allais en faire partie, ce n'était pas concevable que je ne sois pas invitée, hein! Mais être le témoin de son union, de leur amour c'est juste extra. Bref! Faut m'imaginer devant mon Mac en train de réaliser la danse du témoin!

temoin de mariageSource

Les personnes qui me connaissent un peu dans la vraie vie, celle qui n'est pas virtuelle, savent que je n'aspire pas forcément aux mêmes choses qu'elles. Je n'ai jamais rêvé d'être maman avant 30 ans de toute façon maintenant c'est trop tard. Je n'ai jamais rêvé de rentrer dans une église avec une robe blanche qui bouffera la moitié de ma penderie. En revanche, être marraine, être témoin sont deux choses qui me remplissent d'une joie incommensurable. Je suis flattée d'être pour mes amies un choix de confiance au point de m'inclure dans leur vie à ce point là. Je suis honorée par les marques de leur affection. Autant vous dire tout de suite en 2014, vous allez avoir des articles sur le mariage et la naissance! Mouhahah!
Je suis désolée de vous balancer mon bonheur en pleine figure avec cet article. Mais pour en revenir au début de cet article. N'acceptez pas la fatalité. Cherchez les petites choses et les grands moments qui feront que votre vie soit heureuse! Et vous serez heureux...

Source de l'image à la une

Comments are closed.