Quand tu décides de voyager longtemps, tu fais un choix, celui d’être séparé de tes proches pendant un certain nombre de semaines, de mois ou d’années. Avant de partir, on ne se rend pas bien compte de ce que ça implique. On pense au quotidien, mais ça va bien au delà. On n’est pas là pour les moments heureux comme les naissances, ou, pour les moments plus durs, comme les décès. Parce qu’à moins d’être seul de chez seul – ce qui est dans l’absolu rare – on n’y coupe pas, même si on vit à des milliers de kilomètres.

Read More