lifestyle bilan 2020 nomade blog professionnel humain slow

J'ai plusieurs brouillons de cet article et je n'arrive pas à me contenter d'une de ces versions... Je crois que c'est la première année où j'ai tant de mal à faire un bilan. Et je tiens à le faire, histoire de laisser 2020 derrière moi - symboliquement - même si cette année n'a pas été si mal. C'est peut-être ça d'ailleurs le soucis de cet article: Oser dire que mon année 2020 n'a pas été si pourrie malgré la situation sanitaire, le confinement des français et tout ça...

Bilan - Etre nomade en plein Covid

Que de surprises en 2020! - Notre parcours

On a commencé notre année en Indonésie, on y est resté quelques semaines et j'ai été malade comme un chien. (Ce que j'ai pris pour une grosse grippe ne l'était peut-être pas au final!) Nous n'étions jamais allé en Indonésie et c'est très joli. Des paysages à couper le souffle du moins à Sumatra.

Ensuite, on est passé par la Malaisie, notre QG en temps normal. On y passe toujours plusieurs mois par an. Un quotidien bien rodé, assez simple. On a écourté notre visa pour normalement faire un visa run à la Julie & Flo. On pensait partir en Thaïlande 3 semaines et revenir en Malaisie pour bosser un peu.

On est arrivé en Thaïlande et c'est à ce moment où notre quotidien et nos habitudes de voyages ont été un peu chamboulés. Nos 3 semaines au royaume de Siam se sont transformer en 7 mois. Heureusement, on avait partiellement prévu le coup. On s'était dit: "si on est bloqués, autant aller à Kanchanaburi, on y aura la paix". Et ce fut vrai dans l'ensemble. La cohabitation avec les touristes bloqués n'a pas été de tout repos... En revanche, toutes nos affaires étaient et sont encore en Malaisie. De minimalisme on est passé à ultra-minimalisme. On est partis de Thaïlande parce qu'il le fallait, non sans peine.

nomade en 2020 Indonesie
Début 2020 en Indonésie au milieu d'un cratère

Commence alors une partie inédite de notre quotidien nomade. Les frontières de l'Asie étaient fermées - le sont globalement toujours. On a quitté l'Asie pour la Turquie. Istanbul nous a fait une bonne première impression mais au quotidien, à y vivre, ce n'est pas le meilleur choix que l'on ait pu faire. Cela s'explique en partie à cause des prix de l'hébergement (et sa pauvre qualité). On a quitté la Turquie avant la fin de notre visa pour 2 raisons essentielles: 1/ pour une fois avec le virus, on a cherché à anticiper un peu au cas où 2/ les mesures anti-Covid devenaient pénibles à vivre.

C'est de cette manière qu'on a trouvé un vol pas trop trop cher pour Hurghada. Je ne connaissais pas le nom du bled avant de le voir apparaitre dans mes recherches. Nous sommes en Egypte depuis mon anniversaire. Il est rare qu'on ait fait le tour d'un bled en quelques jours, c'est ce qui s'est passé pour Hurghada. On est donc assez vite monté sur le Caire. Je n'ai pour le moment pas écrit d'articles à ce propos... Il va falloir que je m'y mette!

nomade en 2020 Thailande
Notre quotidien à Kanchanburi... Y'a pas, la Thaïlande me manque!

Période totale de confinement 2020 - Un weekend

Depuis le mois de mars, on a pris l'habitude d'être un peu plus informés quant à ce qui se passe en France mais aussi dans les pays où l'on projette de retourner. Les pays d'Asie c'est plus classique quand on vit en Asie. En France, c'est le confinement et tous les dramas politiques qui nous ont obligés à nous y intéresser. Mine de rien, on est français (quand même), nos proches sont en France et je bosse avec une clientèle essentiellement française. Ouais, fallait être informés.

On a donc suivi avec beaucoup d'attention le confinement en France. On a regarder de loin la question du masque: "Il ne faut pas le mettre, ça ne sert à rien" / "Il faut mettre un masque que vous allez payer hors de prix, mais juste dans certaines rues" / "Il faut mettre un masque à l'école mais celui qu'on vous donne est empoisonné"... Et on a suivi tout cela avec beaucoup de stupéfaction. On était en Thaïlande. Le masque est un objet qui est utilisé en temps normal quand quelqu'un est malade. On a pas eu de pénurie. On a pas eu de réfractaires au masque. On l'a tous mis - au moins par précaution. Le bordel à la française autour du masque nous a laissé un peu pantois.

nomade en 2020 Turquie
Istanbul quand il faisait encore à peu près beau

Nous n'avons pas été confinés. L'état d'urgence en Thaïlande avait instauré un couvre feu mais pas de confinement. Encore une fois, la différence entre la France et la Thaïlande est plurielle et s'exprime de bien des manières. Le nouvel an bouddhiste n'a pas eu lieu, les thaïs n'en ont pas fait un foin. Pendant tout ce séjour exceptionnellement long en Thaïlande, nous avons vécu simplement et calmement. A vrai dire, c'était juste parfait surtout sur la fin quand les écossais et le singapourien étaient partis!

Nous avons été confinés il y a peu en Turquie. Après que David soit parti, les mesures se sont intensifiées. Et on a découvert le samedi après-midi que la ville était confinée depuis la veille au soir. C'est la seule fois où on a vraiment du composer avec le confinement. Et comme on sortait peu, que la boucherie d'en face faisait déjà de la bouffe à emporter, ça n'a pas changé grand chose à notre weekend. La présence militaire était beaucoup plus dérageante. Voir des flics au quotidien, on a l'habitude. Voir énormément de flics et de militaires, entendre l'hélico survoler la ville tous les soirs et croiser des véhicules blindés à chaque sortie... Ce fut un peu trop pour nous.

nomade en 2020 Egypte Hurghada
Nous voilà en Egypte. Dans notre dos c'est la mer Rouge. (Retour des fringues plus légères aussi! Vive le soleil!)

Nos plans nomades pour 2021

Ahah comme d'hab, il n'y a pas de plan. Déjà en temps normal, on n'en fait pas. Avec le Covid et la situation sanitaire encore moins! Voyager en temps de Covid n'est pas impossible c'est juste très différent. Surtout quand on voyage avec un budget serré et qu'on veut rester plus d'un mois dans un pays. On envisage un tas de pays. On fait le tri entre ce qui est ouvert, ce qui est cher et les conditions de visas. On ne se ferme pas trop de portes. On espère pouvoir retourner en Asie quand ce sera possible. On est plus Asie que Moyen-Orient, un jour je prendrai le temps de vous expliquer pourquoi. L'Asie nous manque, vous n'imaginez pas à quel point!

nomade en 2020 Egypte Caire Nil
Il y a beaucoup de choses à dire et à montrer à propos du Caire. Voilà le Nil 😉

Bilan pro & blog - du positif

Que s'est-il passé en 2020 côté pro?

Dans mon bilan de l'an passé, j'avais fait une liste de choses à faire. Certaines n'ont pas été tenues du tout comme la mise à jour d'une formation. Ca m'emmerde de m'y coller. J'ai totalement laissé tombé.

J'avais aussi envie de créer en 2020 un blog qui me ressemblait plus et qui ressemblait à ce que j'avais envie de lire. Ca c'est totalement bon. J'ai changé ma manière d'écrire. Je prends à nouveau plaisir à écrire tous les jours. J'ai fait de chouettes découvertes avec de nouveaux blogs que je lis régulièrement. Je ne suis toujours pas une fan d'Instagram et je passe beaucoup plus de temps sur Pinterest.

Le blog a subi quelques changements aussi mais plus dans la matrice. J'ai eu besoin de faire de la place. J'en ai profité pour mettre à jour ma version de WordPress. Ca ne change pas grand chose pour vous. Il a fallu que je prenne la main. Maintenant c'est bon. Ca joue pas mal sur mon plaisir à écrire.

Il y a eu quelques turbulences avec la mise en place du confinement en France mais dans l'absolu je suis heureuse que cette pandémie rende mes interlocuteurs plus humains. Il y a plus de bienveillance dans leurs échanges. Ca fait beaucoup de bien. Il n'y a eu qu'un gros con qui surpasse tout le reste... Ca arrive, j'en fais mon affaire!

Les retards de paiements... La galère pro accentuée par la pandémie

Les retards de paiements sont fréquents dans mon boulot. C'est un problème que je rencontre uniquement avec les clients français. ca contribue grandement à la précarité de mon job. Cette année avec le Covid, cela a posé de gros problèmes. J'ai encore une facture qui traine qu'un client daigne l'honorer... Ca fait 9 mois... En revanche, en temps normal j'arrive toujours à gérer. Cette année, avec le confinement, ça a fait flipper les entreprises et certaines se sont dit qu'il était préférable de faire galérer les prestataires. Quand une boite met du temps à payer, c'est gérable. Quand c'est plusieurs entreprises qui le font, c'est la merde. On a eu faim. On a vu aussi qu'on pouvait compter sur certains de nos proches quand c'était plus que nécessaire. Merci à eux!

Ma vie palpitante au boulot... J'avais tout de même plus chaud en Thaïlande qu'en Turquie. Et la question de la météo joue aussi pas mal sur la fatigue même s'il ne fait pas si froid en Egypte. En Turquie on a eu froid sa race!

Mes objectifs 2021 côté blog & pro

  • Continuer sur la lancée au niveau déco - je suis sur un rythme et une ligne éditoriale qui ont du sens, ça me plait je ne vois pas trop l'intérêt de changer ça.
  • Etre plus régulière sur les réseaux sociaux. J'aime écrire mais ce qui tourne autour me plait moins. Du coup, j'ai une tendance à être peu régulière. Il faut que je crée une nouvelle routine à ce niveau là.
  • Je continue à ne pas me mettre de pression autour des articles slow et des articles nomades. Côté slow, c'est un peu en pause. J'ai besoin de retrouver de l'inspiration. Côté nomade, les articles arriveront quand ils arriveront. Je sais que certains les attendent avec impatience mais je ne veux pas automatiser ce types d'articles et me transformer en simple blog voyage.
  • J'ai espoir que Flo s'implique un peu plus dans mon taf et me donne un coup de main de temps en temps. Ca commence. C'est déjà pas mal!
  • Il faut que je prenne un moment pour poser sur papier et dessiner 2021. Je n'ai pas encore pris le temps de le faire.

Bilan Perso rapide

Fatigue persistante en fin d'année

En ce moment, je suis crevée. Ce n'est pas une question de Lévo. C'est juste que notre mode de vie n'a pas été clément ces derniers mois. La transition Asie / Moyen-Orient est assez rude. Notre vie en Asie nous plaisait à 100% et on avait un quotidien qui nous allait bien. En Turquie et en Egypte c'est très différent. En Turquie, j'ai mal dormi sur l'ensemble de notre visa. Etre en dortoir n'est pas fait pour moi et j'ai besoin de sommeil. J'ai accumulé un gros manque de sommeil de qualité. En Egypte, c'est mieux mais pas génial. On dort en décalé et donc le matin mais la ville redevient bruyante à partir de 5h du matin avec le premier appel à la prière. C'est la première fois que l'appel à la prière me dérange.
Il y a aussi le fait que ces deux pays soient tout de même vachement moins zen que les pays d'Asie. C'est une fatigue psychologique. Les gens sont durs. Ce n'est pas très agréable d'évoluer dans cette ambiance. La politesse, le respect et la gentillesse thaïlandais me manquent! Je prends mon mal en patience, je sais que je vais finir par retrouver un équilibre et ne plus être fatiguée à ce point. On est à plus de 3 mois de sommeil de mauvaise qualité, ça se sent.

quotidien nomade 2020 aéroport Helsinki
Aéroport d'Helsinki en période de Covid... C'est la fête! L'un des meilleurs aéroports qu'on ait visité!

1 an sans téléphone ni tablette

Il y a un peu plus d'un an, ma tablette est tombée et j'ai décidé de faire sans. Depuis qu'on a quitté la France, je n'ai plus de téléphone. J'ai donc essayé de vivre sans tablette et sans téléphone. C'est très à contre-courant, j'en ai conscience.
J'utilise mon ordinateur quand j'ai besoin d'internet ou quand je regarde un film. Vu mon manque d'intérêt pour les réseaux sociaux, je n'ai pas trop le manque ou la peur de manquer un truc de ouf. Je vis très bien de ne pas avoir de tablette / téléphone sur moi.
Le seul truc de chiant et pas des moindres, c'est que je doive demander à Flo qu'il me fasse des photos avec son téléphone. Je ne suis pas du tout photographe, j'ai laissé mon appareil en France il y a 2 ans quand on est rentré brièvement. Cette question de photo est vraiment la seule chose qui me fait regretter un téléphone portable.
Pour les communications, j'appelle fréquemment mes frangins via Facebook dispo sur mon ordi. J'appelle moins souvent les potes mais eux aussi c'est via Facebook. Cette année, j'ai fait un zoom avec les filles du DECOllectif et je fais en sorte que la plupart de mes communications pros soient par mail. (En Asie, le décalage horaire était plus gérable par mail que par téléphone, je reste sur cette dynamique!)

quotidien nomade 2020 froid aéroport
Toujours avoir un plaid dans ses affaires pour voyager - et au pire piquer celui des compagnies aériennes. Ici aéroport d'Helsinki. Il ne faisait pas bien chaud!

Les autres et moi en 2020

Cette année, on a rencontré quelques belles personnes même si la situation sanitaire est plus compliqués. Je ne suis pas une grande fan des rencontres en voyage que je trouve la plupart du temps très vaines. Je peux apprécier de bons moments quand ils sont courts et sans lendemains. Mais faut-il encore que la personne vaille le coup. Les belles rencontres, celles qui durent malgré l'éloignement, elles sont plus rares. Je suis heureuse de regarder 2020 et y voir de belles personnes. (Bon, si je regarde 2020, il y a aussi le couple d'écossais et le singapourien qui eux étaient des connards profonds!)
La pandémie a fait aussi que je me suis plus connectée sur Twitter. Et il va falloir que ça change. La morosité de Twitter joue sur mon moral. En plus, je vois des publications qui ne m'intéressent pas. Le témoignage d'inconnus sur des sujets comme le médical et le virus, je n'en ai pas besoin dans mon quotidien! Plutôt que de perdre de l'énergie en 2021 avec des inconnus, je préfèrerai avoir plus de temps pour écouter mes frangins qui visiblement en ont bien besoin.
Et en ce moment avec Flo ça roule plutôt pas mal. On a fait chambre à part à Istanbul contre notre gré. On était très heureux de retrouver notre intimité et notre tranquillité arrivés en Egypte. Ces quelques mois en Turquie nous ont montré comme notre quotidien à deux était important pour chacun de nous. Même si on passait du temps ensemble, la tranquillité d'être à deux dans notre piaule nous manquait. On a des personnalités assez calmes (oui même moi) et on a besoin de se retrouver au calme. On parle toujours autant à deux. On dit toujours autant de la merde à deux. Jusqu'ici tout va bien.

quotidien nomade 2020 3
Le meilleur pour la fin... J'ai beaucoup de photos où on a des tronches à chier. Voilà un petit aperçu...

Je ne fais pas une liste d'objectifs ou des plans personnels pour 2021, ça ne m'intéresse pas. Je veux juste faire en sorte d'être plus présente pour mes frangins et les gens qui comptent. Je vais continuer de méditer. Je vais continuer à défendre certaines valeurs politiques / humaines qui me sont chères même si ça ne plait pas à tout le monde. Et puis, on verra bien! Mai pen rai Ka!

Et vous, le bilan de 2020, ça donne quoi?


Soutenez mon travail sur Patreon et découvrez du contenu déco, slow et nomade inédit.
Retrouvez le blog sur les réseaux sociaux: Twitter, Facebook, Pinterest, Instagram et même Youtube

2 commentaires

  1. Je te souhaite de pouvoir retourner rapidement en Asie alors, ça a en effet l’air de bien vous correspondre !

    Belle année 2021 !

    Bons baisers depuis la Nouvelle Zélande.

    1. Author

      Je croise les doigts… Peut-être que cette année, toi et moi, nous aurons l’occasion de nous croiser en IRL. Si tu repars en roots vers la France (si j’ai bien compris ton programme) et si on a du bol de repartir vers des contrées asiatiques, il doit y avoir moyen! Ce serait top en tout cas 😉
      Bises d’Egypte 😉

Comments are closed.