slow lifestyle demenagement astuces simples

Est-ce que je peux dire que je suis devenue une pro du déménagement depuis 2016? Ce qui est certain c’est qu’en étant en Asie, on est dans l’obligation de changer régulièrement de pays à cause des visas. On reste tout au plus 3 mois au même endroit. Par conséquent, on a quelques bons réflexes au quotidien quand il s’agit d’emballer (si possible sans perdre de temps toutes nos affaires) et quitter la chambre qui nous a servi de logement. Mais comment mon expérience de nomade peut-elle vous aider à envisager un déménagement serein?

N’attendez pas la dernière minute pour trier ce qui est à déménager

Déménager c’est mettre sa vie en carton et déplacer ces fameux cartons d’un point A à un point B. Quand on quitté la France, entre le moment de notre décision et celui où on est monté dans l’avion, il y a eu à peine un peu plus de trois mois. Et pendant cette période, on devait se renseigner sur un pays dont on ne connaissait pas grand chose (l’Inde), on devait s’occuper de la paperasse (passeports, visas, résiliations diverses) et surtout on devait savoir ce qu’on faisait de toutes nos affaires. Et à cette époque là, on en avait beaucoup!
Je ne pensais pas être capable de faire un tri efficace et j’ai remarqué qu’en y allant par étape c’était plus facile. J’ai commencé avec ce qui ne servait pas, ce qui n’avait pas d’utilité, ce qui était cassé, abimé, troué. La deuxième vague a été ce qui ne me servirait plus une fois partie mais qui pouvait servir à d’autres. C’est à ce moment là où on a commencé à faire des aller-retour à l’asso solidaire qui se trouvait dans notre rue. On a donné des vêtements en bon état mais qui ne nous allait plus. On a donné des livres (des kilos et des kilos de livres). Troisième vague: ce qui peut-être vendu. On avait quelques meubles vintage qui avaient de la valeur, de la déco qui n’avait que quelques mois, de la vaisselle en bon état, etc. On a fait des photos, mis tout ça sur les réseaux sociaux et on a tâché de vendre tout ce qui était possible. Quatrième vague: Apporter les invendus à l’association d’entraide et commencer à se libérer de ce qui avait une valeur affective. C’est pour moi ce qui a été le plus difficile. Les sentiments associés à un objet. Ca lui donne une valeur qui n’est pas commerciale et c’est très difficile de s’en débarrasser. Et enfin, ce qui restait, ce qu’on voulait garder, on a du le déménager. On a essentiellement stocker nos affaires dans le grenier de la grand-mère de Flo. Mais la question du stockage, j’y reviens après.
La chose à retenir de cette histoire, c’est que le tri de fond ne s’est pas fait sur un weekend mais sur plusieurs semaines. Il n’est pas juste question de se demander si oui ou non on garde tel objet. C’est un travail de fond qui permet de moins avoir à déménager et de perdre moins de temps. Et pourquoi je vous parle de tout cela? Parce qu’il est inutile de déménager ce qui ne vous sert pas. N’attendez pas d’être dans votre nouveau logement pour trier et vous séparer de l’inutile.

Organiser vos cartons pour un emménagement facile

J’ai toujours été spécialement désorganisée quand je déménageais en France et depuis qu’on est parti, c’est très différent. Je pense plus: “Il faut que j’emballe toutes mes affaires rapidement pour être tranquille” mais je pense: “Comment faire pour qu’une fois qu’on sera dans un nouvel endroit ce soit pratique?” Evidemment, j’ai beaucoup, vraiment beaucoup moins d’affaires que vous. (J’ai moins de 15 kg d’affaires…) Mais mon expérience peut vous aider. Dans mon sac, il y a deux types d’objets: ce qui peut servir et ce qui sert réellement. La première catégorie se trouve dans le fond et les bord du sac. Ce qui me sert au quotidien est empaqueté par catégorie au dessus. De cette manière, je peux accéder à ce dont j’ai besoin en quelques secondes. La trousse de toilette, mon pyjama, des vêtements et des sous-vêtements propres. Tout ça est emballé dans des sacs à zip.
Imaginez faire la même chose pour votre déménagement. Les premiers jours sont toujours un peu brouillon quand tout n’a pas trouvé sa place. Cette méthode vous permet d’avoir le plus important à portée de main. Elle vous permet aussi de ranger plus facilement puisque chaque catégorie d’objets est regroupée.

Stocker, une solution parfois très pratique

A moins que vous ne soyez en train de préparer un changement de vie pour devenir nomade comme nous, il est possible que vous n’ayez pas la place dans votre nouveau logement pour tout ranger. Il est possible aussi que vous ayez une période de transition de quelques semaines entre 2 logements et même si vos parents vous hébergent, ils n’ont pas la place pour entreposer toutes vos affaires. La solution est de stocker ailleurs.
Nous, comme on est partie sans date de retour et qu’on est originaire d’une région où avoir une maison est encore possible, on a eu la chance de stocker le reste de nos affaires dans notre famille. Comme je le disais plus haut, le gros de nos affaires se trouve chez la grand mère de Flo et le reste chez la mère de mon frère. Il existe aussi une alternative qu’est le box de stockage. C’est ni plus ni moins une location d’espace pour vous libérer. Selon le volume de ce que vous avez à entreposer, le box sera plus ou moins grand et plus ou moins cher. C’est une alternative vraiment intéressante notamment quand on vit dans une métropole. Par exemple, vous louer un box en Ile de France. Cette région est bien connue pour être chère niveau logement et le box vous permettra de faire des économies.

Ce qui a de la valeur déménage différemment

On a chacun deux sacs. Nos gros sacs avec toutes nos affaires. Ils vont en soute que ce soit dans l’avion ou dans le bus. Et on a nos “petits” sacs. C’est entre guillemets puisque le mien a quand même une contenance de 40L. Ce sac ne nous quitte pas. Dedans se trouve ce qui a de la valeur. Papiers, ordinateur, etc. (Il y a aussi des choses plus pratiques comme du papier toilette, une brosse à dent, des chewing-gums…) On fait en sorte de toujours avoir un oeil sur ces sacs peu importe le type de transports. Et je vous conseille d’en faire de même pour ce qui a de la valeur dans votre déménagement. Les bijoux, les laptop, les téléphones, les papiers d’identité et les papiers nécessaires pour emménager. Même si vous n’allez pas faire 36 aller-retour avec ce sac, vous savez qu’en le déplaçant, il faut être attentif. Cela vous évitera d’égarer ce qui a de la valeur ou que ce soit noyer dans les différents cartons du déménagement.

Quelques astuces en plus pour un déménagement slow

  • Mettre en place un code couleur pour ranger les cartons dans la bonne pièce (vert pour le chambre, bleu pour la salle de bain, etc.). La couleur se retrouve sur les cartons et la porte de chaque pièce.
  • Trier et donner une seconde vie aux livres, appareils de cuisine qui ne servent presque jamais, les vêtements trop petits, les jouets avec lesquels les enfants ne jouent plus. Vous pouvez les vendre sur le web ou encore en faire don à une association.
  • Vous profitez de votre déménagement pour changer de décoration? Vendez la ou donnez la, mais ne la déménagez pas.
  • Utilisez vos valises et vos sacs de voyages pour déménager vos vêtements.
  • Profitez de ce déménagement pour regrouper les vêtements par saisons. Pas besoin de votre combinaison de ski si vous déménagez en plein été.
  • Utiliser du journal et de vieux prospectus pour emballer ce qui est fragile.
  • Avant de jeter vos cartons, demandez si quelqu’un de votre entourage n’en aurait pas besoin. (C’est toujours galère de trouver des cartons et ils pourraient avoir une énième vie).
  • Attendez de prendre vos marques dans votre nouveau logement avant d’acheter de nouveaux objets.
  • Faire le tri régulièrement pour ne plus avoir à le faire au prochain déménagement.

slow lifestyle demenagement astuces simples

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Veuillez remplir le captcha *