Non, je ne pars pas dans la veine du développement personnel, même si le titre de cet article peut y faire penser. J’aime dire non. Je n’ai pas trop de mal à le faire et je m’estime chanceuse. Aujourd’hui, je vous propose d’apprendre à dire non pour devenir minimaliste dans votre quotidien, que ce soit dans la maison ou plus largement dans votre vie.

la newsletter minimaliste

Pourquoi savoir dire non et le minimalisme sont intimement liés?

Le minimalisme est à mon sens un refus d’un certain ordre établi. On refuse de posséder beaucoup alors que notre société nous encourage à toujours avoir plus – même si ça ne répond pas à un besoin ou à une envie. C’est un peu le jeu de “celui qui a la plus grosse”, mais pour le coup c’est celui qui possède le plus. Enfin… dans le cas du minimalisme, on refuse de se prêter au jeu. On réfléchit à ce que l’on possède, à ce sont on a réellement besoin, à nos habitudes de consommation, etc. Donc en refus d’un certain système établi, il est primordial de savoir dire non. Et ça s’apprend.

minimalisme bureau idee amenagement

Dire non à ses mauvaises habitudes

Avant de se mettre les gens à dos, la principale personne à qui on doit dire non, c’est soi-même. On ne vous met pas un couteau sous la gorge quand vous faites des emplettes… En revanche, je vous l’accorde, on fait en sorte que la tentation soit partout ou presque. Quand on va faire le plein de courses pour la semaine, on peut choisir de ne pas acheter certains produits ( et esquiver les produits Mosento par exemple) parce qu’ils ne respectent les valeurs auxquelles on croit. On peut aussi refuser d’aller dans certaines enseignes parce qu’elles font bosser des gamins à l’autre bout du monde…
En mauvaise habitude, on peut citer: La flemme et la facilité d’acheter dans telle enseigne plutôt qu’une autre / Acheter de manière compulsive à Ikea ou à Action / Ne pas se poser les bonnes questions avant d’acheter… Prenez du recul sur votre manière de consommer. Vous vous rendrez compte de vos fâcheuses tendance à consommer voire à sur-consommer. Et il vous faudra mettre une alerte mentale quand vous serez sur le point de reproduire ce schéma malencontreux. Une fois que ça vous fera tilt, vous aurez l’occasion de refuser ou d’accepter l’achat.

minimalisme cuisine rangement idee

Dire non quand on en a pas besoin

Contrairement à Marie Kondo qui vous demande si les objets vous mettent en joie, je préfère me demander si j’ai besoin des objets qui m’entourent ou que je prévois d’acheter. Ai-je besoin d’un énième legging noir alors que j’en ai déjà deux? Ai-je besoin de nouvelles assiettes pour le quotidien? Ai-je besoin d’une nouvelle parure de lit alors que j’en ai 4 dans l’armoire? Cette question est assez simple au final. On y répond par oui ou par non. Elle aide à faire des choix, surtout quand on cherche à casser la dynamique d’achats dont on à l’habitude.

minimalisme coin detente lecture fauteuil

Dire non aux cadeaux empoisonnés

Il y a déjà quelques mois, dans un groupe Facebook dédié au minimalisme, j’ai lu un message qui mettait en valeur le problème des cadeaux. A Noël, aux anniversaires, pour x ou y raisons, on a tendance à offrir des cadeaux et à recevoir. On a eu le coup à Noël, on était en France. Mais si on a insisté clairement sur le fait qu’on ne voulait pas de cadeaux, on en a eu quand même. C’est un peu ennuyant parce qu’on passe pour des personnes qui ne sont pas hyper reconnaissantes, mais on n’avait besoin de rien! J’ai échangé une tunique que j’ai reçue pour deux fringues plus adaptées à mon mode de vie. Et on est resté droits dans nos pompes en offrant aucun cadeau. On a dit pour rire mais avec une grosse dose de vérité que le cadeau, c’était nous. Et c’était déjà pas mal. Comme toute chose, il est nécessaire que l’info soit répétée plusieurs fois pour qu’elle soit intégrées dans l’esprit de nos interlocuteurs. Même si vous décidés de refuser les cadeaux, le message ne passera sans doute pas dès la première fois. Soyez patient(e), répétez, expliquez pourquoi vous ne voulez pas vous encombrer de cadeaux. Et au fils des occasions, vous devriez en recevoir moins.

etre minimaliste conseil deco maison

Pour conclure, être minimaliste ce n’est pas juste une lubie qu’on peut mettre en place sans trop se questionner sur nos habitudes. En prenant un peu de recul on se rend compte que les objets qui nous entourent viennent de partout. Il y a quelques jours, j’avais une discussion de ce genre sur Instagram avec une personne qui aime le minimalisme, mais qui craint le regard de ses proches, notamment de ses amis. Je suis peut-être une grande optimiste pour le coup, mais je crois qu’à force de dialoguer, les gens de notre entourage peuvent au moins comprendre qu’on souhaite un environnement plus en adéquation avec nos valeurs.


Découvrez plus d’articles à propos du minimalisme: