Vous avez déjà entendu parler de minimalisme et de slow life, ici. Parfois je parle de zéro déchet. Trois notions très en vogue en ce moment. Elles se rejoignent souvent puisqu’elles prônent un art de vivre différent. Mais comment savoir ce qui vous conviendrait le mieux au quotidien? On passe au crible ces 3 mouvements lifestyle histoire que vous puissiez y voir plus clair et pourquoi pas changer quelques unes de vos habitudes.

la newsletter minimaliste

Vivre dans un univers minimalisme

Si vous suivez un peu le blog, vous savez que le minimalisme m’intéresse beaucoup. C’est un art de vivre très complet à mon sens. Ce n’est pas juste vivre dans une maison vide, mais c’est vraiment s’interroger sur ce qui nous semble essentiel ou pas. Depuis des années, je me pose pas mal de questions sur notre manière de consommer et surtout la manière dont on nous pousse à consommer. Et être minimaliste, c’est dire: “Stop” et prendre un moment pour savoir si on a besoin, ce que ça va réellement nous apporter. Ce que j’apprécie aussi avec le minimalisme – notamment dans la décoration – c’est qu’on change de paradigme. On n’a pas besoin d’un tas de possessions pour vivre bien, pour être heureux et pour avoir un certain confort. Par ailleurs, le minimalisme est un mode de vie complet qui permet de créer un cadre quotidien avec des routines, des habitudes…

mobilier salon minimalisme fauteuil design

Réduire pour améliorer son environnement avec le slow living

Le mouvement slow, j’ai commencé à m’y intéresser en France quelques années avant de partir. Je n’avais plus le contrôle de mon emploi du temps. Je travaillais trop, je n’avais pas de temps à consacrer à mes proches et surtout à ma petite personne. (Je suis une personne égoïste dans le sens où j’ai besoin de temps pour moi et je le revendique). Sauf qu’à cette période là de ma vie, je n’avais le temps de rien et j’étais incapable de lever le pied. Pour tout vous dire, le processus est encore en cours chez moi… Dans la maison, on a l’idée de slow dans notre manière de consommer. On va éviter d’acheter de la décoration ou du mobilier en fast-consommation, autrement dit les trucs-à-pas-cher qui ne tiendront pas longtemps et qui sont conçus dans des conditions hyper limites. On va privilégier le travail artisanal et local. Généralement, cela coûte un peu plus cher. C’est le prix à payer pour certaines valeurs qui nous tiennent à coeur. Et comme on consomme moins, il est moins dérangeant de dépenser un peu plus pour un meuble ou de la décoration qui nous tient à coeur.

petit salon minimaliste chaleureux

Refuser l’excès de déchets avec le Zéro Déchets

Le zéro déchet est aussi un mouvement qui fait partie de la maison et du quotidien. C’est celui dont je suis le moins proche (je vous explique après pourquoi) et celui dont je parle le moins ici. Il m’arrive de le mentionner mais je ne suis pas experte là dedans, du tout. Je viens de le dire, je n’en suis pas proche. Je n’aime pas la manière dont c’est vendu. Je trouve ça un peu trop américanisé et le discours est trop tranché pour moi. J’aime quand c’est nuancé. J’aime quand on ne fait pas de prosélytisme. Et quand je vois un discours du genre: “j’ai moins de 500 g de déchets par an” c’est beau, mais pas très réaliste quand on commence. La reine française du zéro déchet vis aussi aux USA donc il y a quelques différences culturelles à prendre en compte aussi. Mis à part ça, l’idée de faire attention à ses déchets me parle. L’écologie a toujours été un point auquel je m’intéresse, et ce, depuis des années. Si on peut changer certaines de nos habitudes pour jeter moins, autant le faire. Néanmoins, avec mon mode de vie et les pays dans lesquels je vis, c’est pas si évident…

salle a manger decoration minimalisme famille

Pourquoi ces 3 manières de vivre plaisent autant?

Je pense qu’on est nombreux à vouloir un meilleur cadre de vie mais aussi un environnement plus propre. Il y a une réelle prise de conscience collective mais elle ne date pas d’hier. Il y a encore du boulot notamment vis à vis des autorités. Mais ça c’est autre chose. Qu’on soit minimaliste, dans une démarche slow ou zéro déchet, cela entre dans l’esprit du colibri. Chacun fait sa part sans la mesure possible. Ca nous laisse une certaine liberté au final de faire mais aussi de progresser.

minimalisme slow interieur zero dechet comment sy retrouver

Comment choisir ce qui nous convient le mieux entre minimalisme, slow living et zéro déchet?

Je ne vais pas vous dire de choisir tel ou tel mouvement… Ce n’est pas mon genre. Ici je parle de minimalisme et de slow parce que ça me parle. D’autres blogueuses parlent très bien du zéro déchets. Ne vous mettez pas dans une case, essayez ce qui vous semble le plus adapté à votre quotidien, votre budget et vos valeurs. Le minimalisme me plait parce que je suis anti-capitaliste et je refuse qu’on m’oblige à consommer. Le slow living me plait parce qu’il est essentiel de lever le pied et prendre le temps pour soi et pour les autres. Demandez-vous quelles sont les valeurs importantes pour vous avant de vous lancer dans quoi que ce soit. Vous verrez, si vous faites les choses avec coeur et en adéquation avec vos valeurs, ce sera plus facile et vous vous verrez progresser. Dans tous les cas, ces 3 mouvements prennent du temps pour être pleinement effectifs dans votre quotidien. Il faut en avoir conscience pour ne pas se décourager et laisser tomber. 😉


Besoin de plus d’infos sur le slow living et le minimalisme?