Me revoilà pour la suite de nos aventures en Asie… Ce mois de février a été difficile pour moi. En fait, c’est peut-être juste lié à la période de l’année, parce que l’an passé à cette même époque nous étions à Varanasi et cela avait été compliqué aussi. Pour le coup je ne peux pas mettre ça sur le mauvais temps hivernal comme en France, vu qu’ici on a le soleil et la chaleur.

vie nomade chronique asie thailande

Parfois la vie est reloue!

Les gens m’ont gonflés ce mois-ci. J’ai eu beaucoup de mal à apprécier de vivre en communauté à la guesthouse. Entre ceux qui baisent sans mettre de sourdine, ceux qui marchent comme des pachydermes sur le parquet, certains voisins de chambres qui baisent, s’engueulent, pleurent, font un skype la nuit (les verbes sont dans l’ordre chronologiques du déroulement chaque nuit), ceux qui laissent des traces de freins dans les toilettes, ceux qui hurlent plus qu’ils ne parlent et les travaux à côté de la guesthouse… Tout ça, ça fait beaucoup. Bref, je me suis retrouvée crevée, sans trouver un moment / endroit pour me reposer dans le calme.
Tu vas me demander pourquoi nous ne sommes pas partis? Il y a différentes raisons qui expliquent le fait qu’on soit resté. La première c’est le nouvel an chinois qui fait que tous les hébergements augmentent leurs prix. On ajoute à cela le fait que la guesthouse où nous séjournons possède un extérieur et qu’on vit essentiellement dehors. Et mine de rien, chercher un extérieur réduit considérablement le choix.

parc chiang mai nature vie nomade
Non, ce n’est pas notre guesthouse… C’est le parc de Chiang Mai où on est allé se promener pour la Saint Valentin 😉

Pour passer du coq à l’âne: Je me suis demandée aussi si on avait le droit sur un blog de parler de tout parce que je me suis fait troller. Je déteste ça. J’ai le sentiment qu’il faille être creux et consensuel dans tout ce qu’on entreprend sur les réseaux sociaux et même ici, au risque de s’attirer les foudres des bien-pensants. J’ai des personnes qui sont très racistes et qui votent FN dans mon entourage, je ne lis pas ce qu’ils partagent, je ne commentent pas. J’accepte juste qu’ils pensent différemment de moi. En ayant cette manière de penser, j’ai beaucoup de mal à comprendre pourquoi on me casse les couilles. En même temps, quand j’y repense, il y a quelques mois, une publication sponsorisée sur Facebook d’un de mes partenaires avait fait fait couler de l’encre numérique alors qu’il n’y avait pas de raisons, il n’y avait pas matière à faire chier, mais on n’a pas tous cette vision des choses. Par hasard, je suis tombée sur une vidéo TEDx très intéressante, une vlogueuse revenait sur le harcèlement sur le web. Elle y a eu à faire et je me demande encore comment elle a réussi à passer outre les 40 000 insultes qu’elle a reçues… Bref, c’était intéressant et réconfortant.

Enfin dernière couille en date, mon compte bancaire a été bloqué sans raison. Je suis chez Compte Nickel qui n’est pas si nickel que ça. Ils ont des pratiques douteuses, un service client qui est parfois très incompétent mais les frais de retraits hors zone euro sont intéressants… Bref, j’ai reçu deux mails, sans explications, pour me dire que mon compte était bloqué. Je suis assez fière de moi parce que je n’ai pas trop pété les plombs à cette nouvelle. Je me félicite de méditer très régulièrement, dans des cas comme celui-ci, ça aide pas mal à garder son sang-froid. En revanche, depuis plus de 10 jours, ils font les morts. Impossible de savoir comment récupérer mon argent. Donc pour vous donner une idée, on vit là tout de suite avec quedal! Je pense vu la tournure des choses que j’aurais l’occasion de vous en reparler.

ombrelle chiang mai couleur

Le verre est quand même à moitié plein

Ce mois-ci on a aussi étendu notre visa thaïlandais. On est allé dans un premier temps au mauvais centre d’immigration. Mais une fois arrivé au bon, on a trouvé des gens vraiment sympas. Je ne me lasse vraiment pas de la sympathie des thaïs, même quand on a à faire à l’administration. (Certains services en France devraient faire des stages ici…) En deux heures, après avoir parlé quelques mots de français, payer 1900 bahts et patienter un peu, on avait 30 jours en plus ici. Pour tout vous dire, on a renouveler notre visa pour éviter d’arriver à notre prochaine destination en plein nouvel chinois et parce qu’on aime la vie en Thaïlande.

chiang mai thailande nouvel an chinois
Nouvel an chinois dans le Chinatown de Chiang Mai – beaucoup de monde, beaucoup de stands de bouffe super bonne. Une ambiance agréable!

Bon, à part cela, on a quand même rencontré des gens extras. Je vous parlais de Johanna le mois passé avec qui on a passé beaucoup de temps et avec qui on a eu de bonnes parties de rigolade. Elle m’a d’ailleurs emmené me faire masser. (Et elle nous a fait découvrir cette splendide chanson, attention, ça dépote) On a fait la rencontre de Jules, un jeune qui voyage depuis plusieurs mois. Et on termine avec Jo, un Montréalais, digital nomade comme moi. J’ai eu la visite surprise de mon frangin, qui a du faire un saut à l’hôpital de Chiang Mai pour sa cheville. (Ouais quand tu te fais mal au Laos, tu vas te faire soigner en Thaïlande…)
Suite à mon problème de banque, j’ai eu la bonne surprise aussi de pouvoir compter sur des gens. J’ai mis un message sur Facebook, histoire de prévenir rapidement notre famille au cas où… Et des potes ont proposé de m’aider. Potes avec qui je n’étais pas spécialement proches en France. J’ai été vachement touchée par leur démarche. Et ça fait un bien fou de voir qu’on peut encore compter sur des gens. (Ouais un jour j’écrirai sur l’amitié depuis qu’on est parti… vous comprendrez probablement mieux mon étonnement positif).

vie nomade asie thailande
T’as vu ma tronche? Y’a des moments où je me fais chier devant mon ordi, donc je m’amuse avec l’appareil photo ^^

Enfin, il y a toujours la petite routine du dimanche soir qui me fait un bien fou… Vous allez me demander quelle routine? Depuis quelques semaines, on tâche avec mes frangins de s’appeler en vidéo tous les dimanches. Le soir pour Antoine et moi. En début d’après-midi pour Alex qui est en France. On dit beaucoup de conneries, notre petit frère nous puni en nous montrant le plafond. (Et ça arrive souvent!) La semaine passée, c’était quand même top, parce que le petit dernier avait quitté le cocon maternel pour aller en voyage scolaire en Espagne. On n’a pas fait de vidéo mais on était super content de découvrir son périple hors de France. Antoine et moi, rêvons qu’Alex vienne nous rejoindre en Asie pendant les vacances d’été…

Voilà, voilà! C’était notre quotidien en février en Thaïlande 😉 Malgré les galères j’ai espoir de retrouver une vie normale sans trop de merdes qui nous tombent sur la gueule. Et on est bien contents d’avoir chaud et d’être au soleil 😉

chiang mai nouvel an chinois folklore
Qui dit Nouvel An chinois, dit grand dragon 😉