4 mois de vie nomade en inde et cest pas fini

Mercredi, ça faisait 4 mois tout pile que nous sommes arrivés en Inde. Que le temps passe vite! Mine de rien, 4 mois, c'est 1/3 d'une année. Je peux parler au nom de Flo: On ne regrette pas d'avoir tout quitter pour devenir SDF-I (SDF-International). Jusqu'à présent, j'ai pas mal écrit sur les villes que nous avons visitées. En revanche j'ai moins écrit sur notre vie ici. On va se rattraper!

Une vie nomade tranquille

Si j'ai eu envie de partir en juillet, c'est pour différentes raisons. L'une d'entre elles, c'est que je cumulais 3 tafs et j'étais épuisée d'avoir à bosser comme une connasse pour payer les factures (et rien de plus). J'avais aussi le sentiment d'être trop dispersée et de ne pas me donner à 100% dans mes boulots. C'est un peu nul comme sentiment!

citation inspirante voyage travel

Donc on est parti! On n'a pas une vie comme en vacances, où on glande sur un transat du matin jusqu'au soir. Mais notre vie est bien plus douce que celle qu'on a laissée en France. Et ça c'est chouette! On a la chance d'être au soleil, d'avoir bonne mine et mardi passé, on est même allé se baigner dans l'océan indien. Se baigner un 31 janvier, c'est vraiment top! (Surtout sans combinaison pour couper du froid). La vie est plus douce au soleil, c'est déjà un point.

citation bien etre slow life et vie nomade

Ensuite, faut pas oublier que je bosse. Le blog est maintenant mon activité principale. En France, ça ne nous permettait pas de vivre, mais en Inde, le niveau de vie est différent. On ne vit pas comme des pachas, j'y reviens après. Mais écrire ici ou ailleurs, c'est mon boulot. Je suis une digitale nomade, yeah! Trêve de conneries... J'ai eu beaucoup de mal à écrire durant les 3 premiers mois de notre trip, surtout au niveau de la déco. Comment veux-tu que j'écrive sur l'art de vivre alors que je vis dans un pays où le revenu moyen est de 120$ / mois, alors qu'ils meublent leur maison avec des chaises et des tables en plastique, alors qu'il y a des familles qui vivent dans moins de 5m². Bref, tout ça, ça m'a fait beuguer quelques semaines et surtout ça fait carrément réfléchir. Mais au bout d'un moment (+ en me mettant des coups de pieds aux fesses + en méditant sur ce sujet), j'ai réussi à me remettre tranquillement mais sûrement à la rédaction d'articles déco. Doucement j'arrive à reprendre un rythme. C'est cool. Et même si je ne bosse pas 8h / jour, je dois facilement être à mes 35h / semaine. Y'a quand même un sacré de luxe dans cette histoire: Je bosse le matin, mais c'est la nuit en France. Donc quand je bosse, je ne suis pas ennuyée avec une floppée de mails qui arrivent et qui font distraction. Je suis plus productive! (Bon, faut encore que Flo comprenne que je bosse quand je suis en train de taper frénétiquement sur mon clavier, mais un jours ça le fera!).

Une vie nomade simple

Comme je l'ai dit quelques lignes plus haut, on ne vit pas une vie de luxe et d'abondance. On vit une vie simple: des petits hôtels qu'on essaye d'avoir aux meilleurs prix et pas trop miteux, de la bouffe et de l'eau qui ne rendent pas malade, pas trop de craquage au niveaux des fringues / souvenirs parce que nos sacs ne sont pas extensibles. Pour revenir rapidos sur la bouffe, c'est top d'être en Inde puisqu'ici tu peux manger bien / bon / beaucoup pour vraiment pas cher. A Pondicherry, de temps en temps on s'autorisait à craquer et à manger français. Mais depuis, on mange essentiellement indien et c'est top pour le budget comme pour les papilles.

wifi vie nomade digitale citation
Ahah! C'est tellement vrai!

Comme on n'a pas un budget de fou, on fait beaucoup de choses à pieds quand on visite une ville. On pourrait faire les feignasses et prendre le tuctuc - dans l'absolu le tuctuc n'est pas si cher. On pourrait louer un scooter aussi. Mais on a remarqué qu'à pied on avait vite le contact avec les gens, les gamins qui font des signes, les "Hi!", les "Where do you come from?", les "Hare Krishna"... Et tout ça en scooter et en tuctuc, tu ne l'as pas!

vie nomade voyage en inde bilan 4 mois

On visite peu de monuments payants aussi. Le seul qu'on voulait faire, on ne l'a pas fait pour cause de Flo qui dort 36h consécutives avec de la fièvre (Pour nos 4 mois ici, c'était cadeau!). C'est des choses qui arrivent, on le ferait peut-être une prochaine fois ou pas! Mais forcément quand t'es dans un pays que tu ne connais pas et que tu es malade, tu ne fais pas le malin et tu restes au lit. C'est simple, mais ça marche! (Et on a quand même des médocs avec nous). Je me suis perdue, je disais donc que jusqu'à présent on n'avait pas eu besoin de payer pour visiter. Il y a des trucs chouettes à faire et qui sont gratuits. Et ça nous permet de voir autre chose que des touristes blancs! (On aurait pu rester en France / à Auroville pour ça... lol)

Et la France, dans tout ça?

Bah pas pour tout de suite! Clairement pas pour tout de suite!
Evidemment, nos familles et nos amis nous manquent et on pense fort à eux très souvent. Le saucisson, le fromage, un peu le boeuf et la bière belge nous manquent aussi. (Je tuerai pour un bout de saucisson et un welsh!). Mes chats me manquent! Mais voilà, c'est à peu près tout.

slow life relation humaine voyage souvenirs

On vit bien sans télé, ou quand on en a une, on vit bien de regarder un film en anglais / regarder un match de Cricket. (Je kiffe le Cricket depuis que Flo m'a expliqué les règles!) On vit bien de rencontrer des gens extras. On vit bien à bouger tous les 10 jours grosso-merdo, on est même en avance sur notre planning. Notre planning, c'est d'être sorti de l'Inde avant le 10 mars, fin de notre visa. On vit bien de découvrir un nouveau monde, une nouvelle culture, plein de plats et d'épices différents...
Et puis, personnellement, je ne suis pas prête à revenir en France. Je ne suis pas partie ces quelques mois pour retrouver le même merdier que j'ai quitté. Je n'ai plus envie d'être l'esclave d'un système qui ne correspond pas à mes valeurs. Et comme au bout de 10 ans à essayer de correspondre au système, ça ne marche pas, je pense qu'il me faut du temps pour ré-évaluer ma position face à tout ça! Bref, rien qu'avec ces quelques phrases, tu comprends bien, que je ne suis pas prête à revenir en France.

citation bienvieillance voyage vie nomade

Enfin, dis-toi qu'en Inde on a la possibilité de rêver. Le pays lui-même laisse présager un monde meilleur dans l'avenir. Ca nous donne un tas d'idées. Et même si la plupart de ces idées n'aboutiront pas, ça fait quand même du bien d'entrevoir un futur qui pourrait être différent. Le rêve c'est gratuit, ça ne fait pas de mal et ça me redonne espoir. (Bah oui, faut être conscient que j'étais bien cassée psychologiquement avant de partir). L'Inde est aussi un super pays pour méditer, pour te pousser dans tes retranchements, pour apprendre à mettre des mots et avancer. Donc forcément, tu te doutes bien, qu'on ne va pas rentrer de si tôt, même si on pense souvent à ceux qu'on a laissés en France (et au Welsh et au saucisson!)

Voilà rapidement le bilan de ce tiers d'année passé en Inde, avec notre nouveau mode de vie nomade. En parlant de bouger d'ailleurs, on vient de quitter le sud de l'Inde et nous voilà dans le nord. Les semaines à venir vont être très différentes (ou pas, va savoir) de ce que nous avons connu jusqu'ici. Mais c'est une autre histoire et j'aurais bien souvent l'occasion de t'en reparler!

apprentissage lors dun voyage et de la vie nomade

4 mois de vie nomade en inde et cest pas fini

5 commentaires

    1. Author

      Merci Véronique!
      Je suis contente aussi de donner à réfléchir. Je pense que c’est la première étape pour qu’on construise ensemble un monde meilleur 🙂
      A très bientôt!

  1. Bravooooo ! Tu as réussi à franchir le cap… Je rêve aussi de tout quitter pour vivre une vie de voyages et de digital nomade (SDF-I hihihi), mais je ne suis pas aussi courageuse que toi 🙁 Peut-être que l’on se croisera un de ces jours (who knows !) sur les routes du monde, ou dans un joli petit hôtel au bord de l’eau autour du point wifi 😉 Profites un max et fais nous rêver, ceux rester ici dans le froid et la pluie 😉

    1. Author

      Jusqu’à ce qu’on ait l’idée de partir, je ne pensais pas être capable de tout quitter pour aller voir ailleurs si on y était! Mais en juillet, c’était comme une évidence, fallait qu’on parte et qu’on voit le monde.Je te souhaite un jour de vivre cette expérience. C’est enrichissant. J’apprends beaucoup de moi-même. Et tous les jours, on découvre de nouvelles choses, c’est extra!
      J’espère aussi qu’on aura l’occasion de se croiser en IRL autour d’un bon café et d’une connexion web 😉
      Je t’embrasse et t’envoie du soleil 🙂


Comments are closed.