Il y a les petits bonheurs au quotidien et il y a les gros, ceux dont tu te souviendras à vie. Ce week end, c’est ça!
Tu le sais, je t’en parle depuis deux semaines, je suis témoin du mariage de ma copine Lau. C’est le grand jour et d’ailleurs, même si on se voit dans 3heures, on est en train de parler via Facebook. Hier, on a installé la salle. Tout est prêt. Le photographe est un copain. Il reste plus longtemps que prévu. C’est chouette. Ma tenue est prête, la mariée va se préparer bientôt. Je la rejoins à la boutique de robe. J’ai hâte.
C’est con, mais je sais à quel point le mariage est important à ses yeux et rien que pour ça je suis heureuse pour elle. Être le témoin de tout ça, c’est juste extra. En plus son futur mari est un chouette type. C’est donc un vrai mariage qui fait plaisir et qui rempli cette journée de bonheur.

Mais pas que…

Hier en rentrant de la salle, mon bonheur a été décuplé. Bon d’abord, j’ai eu peur, mais après ça a été. Je regarde mon téléphone et je vois que ma copine Marie a appelé. Oui, sauf qu’elle et moi, on ne s’appelle jamais, sauf cas grave. Je l’ai appelé quand j’ai su que j’avais mon cancer. Je n’avais pas laissé de message. Elle a su sans me rappeler qu’il fallait qu’elle vienne. Bah là, c’est l’inverse. Elle a appelé. J’ai vu son appel manqué. Soit c’était grave, soit ça voulait dire qu’elle était à la maternité. Je rappelle, je tombe sur son répondeur… J’appelle son homme et là le ton de sa voix le trahi. Je suis marraine!!!
Mon filleul est arrivé hier en milieu d’après-midi, il a vu le soleil et s’est dit que ça serait bien d’en profiter. C’est une petite crevette, même pas fripée. Bah oui, avec 5 semaines d’avance, il n’a pas eu le temps de fripé. Même si je ne suis pas fana des nourrissons, celui là est très beau.
J’avais pourtant dit à Marie: “Ne ponds pas le 7, c’est le seul jour où je ne pourrais pas me libérer”. Elle m’a écouté, c’était le 6! Donc à peine rentrée, j’ai filé à la maternité. Chéri m’a déposé. Et j’ai vu mon adorable filleul et sa maman. D’ailleurs si un jour je ponds, je voudrais avoir le même teint frais qu’elle après.
Le papa est aux anges! J’ai l’impression que nos conversations au Kebab au début de la grossesse, c’était hier. Le papa, comme prévu est venu manger avec nous après. Son sourire, son rayonnement de bonheur est agréable à voir.

Spéciale dédicace à mes copines: Laurène et Marie

Les filles,
Merci, merci, merci.
Merci pour l’amour que vous me témoignez en m’intégrant dans vos plus grands moments de bonheur.
Merci parce que sans vous je ne serai pas ce que je suis.
Merci de me faire ressentir cette joie incommensurable.
Merci pour les années passées et pour celles à venir.
Ce beau week end présage qu’il y aura encore de belles années qui renforceront notre amitié.
Je suis si heureuse pour vous et je ne vous souhaite que du bonheur.
Oui c’est ça: “C’est bonheur”! 😉
Je vous aime!

Ce message est planifié pour diverses raisons: 1) Laisser le temps aux parents d’annoncer la naissance 2) Laisser le temps aux futurs mariés de se dire oui…

Source de l’image