En général quand vient l'été, je suis prise d'une boulimie de lecture. Je commence par acheté deux bouquins en me disant que je vais les lire dans le jardin; comme il ne fait pas beau, je commence à l'intérieur. C'est toujours comme ça et une fois que le soleil est revenu je n'ai plus rien à lire. Aujourd'hui, je vous montre des endroits dans lesquels j'aimerai lire et ensuite je vous parle des livres que j'ai lu ces deux dernières semaines et ceux qui m'attendent.

Source

Source

Source

Source

Source

Source

Pour les bouquins que je vous propose:

La Reine et moi, Sue Townsend, traduit de l'anglais par Anne Débarède, éditions Points, 2011. L'intrigue se déroule, il y a quelques années puisque Diana est encore vivante. Suite à un changement de 1er ministre, la reine se retrouve mise à la porte de Buckingham Palace et elle est relogée avec toute sa petite famille dans un quartier craignos. Tout au long du livre, on voit l'adaptation (ou pas) de la famille royale anglaise, avec un tas de détails sympas. C'est décalé, c'est divertissant et ça vaut le coup.

Le Livre sans nom, anonyme, traduit de l'anglais par Diniz Galhos, éditions Sonatine, 2007. Je l'ai fini hier et ce n'est que du bonheur quand on aime le cinéma (tout le bouquin est bourré de références cinématographiques). Dans un bled paumé d'Amérique du Sud qui est un repère de malfrats, 5 ans auparavant, une vague de meurtres a eu lieu, quelque chose de bien sanguinolant (comme un steack). C'est l’œuvre de Bourbon Kid, un type à capuche qui boit un verre de bourbon avant de dézinguer tout le monde; Il ne reste qu'une survivante du massacre qui se réveille. Je n'en dit pas plus... Si vous aimez les films de Robert Rodriguez et de Quentin Tarantino, vous allez vous sentir à l'air dès le 1er chapitre. Si vous aimez être surpris et ne pas trouvé qui est le coupable tout de suite, vous allez aimer.

L’œil de la Lune, anonyme, Traduit de l’anglais par Diniz Galhos, éditions Sonatine, 2011. C'est la suite. Je viens juste de le commencer mais dès le départ on retrouve certains personnages, on comprend ce qui est laissé en suspend dans Le Livre sans nom. Et il y  a toujours la même ambiance. De manière générale, je ne suis pas une grande fan des suites, mais là, ça commence bien!

Le Cimetière du Diable, anonyme, Traduit de l’anglais par Diniz Galhos, éditions Sonatine, 2011. C'est le bouquin qui a motivé l'achat du Livre sans Nom. La couverture est bien sombre et la 4ème de couverture explique que Judy Garland, James Brown, Kurt Cobain (suis fan depuis l'adolescente de Kurt Cobain), Janis Joplin et d'autres se retrouvent dans le bouquin. Ça ne peut qu'être chouette à lire! Et comme c'est le même auteur que les 2 livres précédents, je pense que l'ambiance sera au rendez-vous.

Et vous, vous lisez quoi de beau pendant les vacances?

5 commentaires

  1. Ah je ne savais pas qu’il y avait une suite au livre sans nom !! D’ailleurs je la lirai bien dans la bibliothèque au creux exprès pour lire 😉

  2. petite préférence pour les vieilles pieres à l’ombre … mais ca n’engage que moi…

  3. La quatrième photo est incroyable !! Même si en ce moemnt, je rêve plutôt à la 5ème.

    En ce moment, je lis “Un jour” de David Nicholls, qui pourrait bien être un livre de vacances pour moi : un roman bien épais, avec l’histoire d’amour qui va bien…
    Sinon des romans historiques, j’aime bien aussi. Tant que c’est bien épais et que ça tient en haleine, c’est le principal 🙂

  4. Merci pr les titres Ju! Vais regarder après ça. Bien qu’en ce moment, je fouille ds la biblioth_que du village et que je dévore une histoire de vampires (moi qui n’y croit pas le moins du monde, je me laisse emporter) (et non, c’est pas twilight lol faut pas pousser non plus)

  5. Ces endroits sont très agréables. Que ce soit pour y lire ou pour y faire d’autres activités, je serais toujours partante. Et pas mal le choix des livres.

Comments are closed.