Le mois de mai est le mois idéal pour concevoir ses projets d’été notamment le bricolage, les travaux de rénovation… J’ai remarqué qu’une partie de mes clients savaient faire mais ils n’avaient pas les idées.  Le mois de mai est fait pour imaginer, rêver de ce qui nous plait. En juin, on s’occupera des achats de matériaux et de la logistique. Juillet et août seront, quant à eux, réservés à la réalisation et aux finitions.

En mai, donc, on rêve. On projette aussi. On imagine… Les sources d’inspiration peuvent être partout mais on va éviter de faire la même déco que la copine! Quelques sources d’inspiration: Les magazines de déco, les blogs déco, les forums de déco (mais je ne suis pas fan personnellement), les moteurs de recherches et Pinterest, les magasins d’ameublement, ceux de bricolage,… mais aussi, une balade au bord de la mer, un gite pendant les longs week-end du mois de mai, un restau sympa… Tout peut être source d’inspiration.

Source: La maison d’Anna

Une fois qu’on a formé sa base d’inspiration, il faut faire le tri; Que ce soit moi, mes clients ou mes copines, je sais qu’on a la fâcheuse tendance à tout vouloir. Oui, mais non! Tout l’ensemble ne peut pas servir pour décorer. Il faut faire un choix. Cette étape est autant personnelle que la précédente. Le choix se fait par rapport à ce que vous attendez: du bien être, de l’organisation, de la convivialité, de l’ergonomie, de la fonctionnalité, de la luminosité… Une fois que l’on sait ce que l’on veut, on fait le tri dans les sources d’inspiration. Tu aimes les espaces grands et lumineux, blancs et sans bazar, mais cette année tu t’attaques à ton entrée qui ne dépasse pas les 3m², qui n’a pas de fenêtre, et qui accueille manteaux, chaussures et cartables… Tu peux laisser cette idée de côté parce que tu n’auras jamais le même rendu que sur la photo que tu as vue. Il faut faire correspondre ce qu’on aime avec ce qui est possible physiquement de faire.

Source: Déco Design

Le tri est fait? Passons à la dernière étape de ton rêve de mai: Le budget. Oui, tu as le doit de rêver de gagner au loto d’ici juillet mais on va faire comme si tu n’allais pas gagner et se focaliser sur tes vrais moyens. A chaque fois que je vais chez des clients, je leur pose la question: Votre budget est de combien? Deux réponses sont possibles: soit j’ai un budget qui ne correspond pas du tout au projet (tu ne refais pas toute la déco avec 150€, je suis décoratrice pas magicienne), soit j’ai  un “Je ne sais pas, mais le moins cher possible!” et là mon boulot est d’expliquer le coût des matériaux. A ce moment là, mes clients comprennent que la déco a un prix et ne sont pas étonnés par la somme à dépenser une fois que je leur donne leur dossier. Pour que tu te fasses une idée: 1 pot de peinture c’est au minimum 30€ et il t’en faudra sûrement plus d’un (qui dit peinture, dit rouleaux, pinceaux, etc ce qui fait grimper la note), 1 paire de rideaux si tu veux du joli qui tienne au soleil et à la machine à laver c’est au minimum 50€ (et tu ajoutes la barre et les fixations), une suspension autre que la boule japonaise qui jauni et qui ne coute pas cher c’est au moins du 100€… Bon rien qu’avec ça, tu dépasses le budget et on n’a pas prévu l’ampoule à mettre dans la suspension, donc tu es dans le noir. Pour éviter le hors piste du compte bancaire, il faut créer une enveloppe avant de faire les achats (en juin). Cette enveloppe permettra de faire un second tri dans tes envies. On revient à mon exemple précédent et le cas de l’entrée: Faute d’avoir un espace blanc et minimaliste, tu voulais créer un mur sombre et y mettre des cadres. Oui, mais le mur sombre nécessite un éclairage plus soutenu et les cades ont un prix (un cadre ça va, 10 cadres, ça revient plus cher d’un coup!). Dans ce cas, il faut aller en magasin et regarder les prix, faire la somme de toutes les envies et comparer à l’enveloppe qui est à disposition; Dans 9 cas sur 10, le coût des achats est plus élevé que l’enveloppe prévue. Faut faire le choix entre ce qui peut attendre et ce qui ne peut pas. La peinture, le papier peint n’attendent pas. Les cadres, bougies, housses de coussins et de canapés, les luminaires peuvent attendre au moins les soldes de juillet!

Source: ici

Bref, en mai tu cogites tes projets! Si on récapitule, il faut définir ce que l’on aime, définir les contraintes de la pièce et définir le budget. En juin, on occupera nos week-end à faire les magasins de bricolage et de déco pour acheter ce dont on a besoin. En juillet, on commencera les travaux et on profitera des soldes pour finaliser la déco!