J’ai toujours aimé lire. J’ai un tas de bouquins un peu partout chez moi (et 3 gros cartons à la cave remplis) mais je n’arrive à jeter, ni à vendre un livre. En plus la plupart sont annotés (déformation universitaire). Je continue d’acheter des livres et à choisir je préfère acheter un bouquin plutôt qu’un CD ou un Blu-ray!

Hier j’ai fini mon bouquin. Je suis toujours un peu triste à la fin d’un livre, parce que j’aimais bien être dedans. Hier, c’était: Les Écureuils de Central Park sont tristes le lundi de Katherine Pancol. J’ai commencé à lire ce bouquin parce qu’une amie m’avait dit qu’il était extra. Et comme une quiche, j’ai commencé par la fin parce qu’il y a 2 opus qui le précédent: Les Yeux jaunes des Crocodiles et La Valse lente des Tortues. Je vous rassure, commencer par la fin, ça ne pose pas trop de problèmes à la compréhension de l’histoire.

Source: ici

Je ne vois pas l’intérêt de vous raconter l’histoire, ni de vous faire une fiche de lecture.

Il y a un tas de personnages, au début faut s’accrocher pour suivre. Qui est machin? Qui est truc? … Une grande partie de l’intrigue se passe entre Paris et Londres. Et il est question d’ammmmoooouuurrrrr! En plus de 900 pages, l’amour est décliné sous toutes ses formes: l’amour parent / enfant, l’amour vache, l’amour impossible, le 1er amour, le sexe, l’amour compliqué, l’amour fidèle, la vengeance, la haine, la non réciprocité des sentiments… Un vrai régal! L’écriture est de manière générale fluide. Certains passages sont un peu durs à gober parce que très denses mais ils contribuent à l’intrigue, dense elle aussi à ce moment-là. On peut aussi si retrouver, parce qu’un jour où l’autre on a eu une relation similaire. Il y a une part d’improbabilité aussi qui laisse un peu rêveur, dubitatif mais ce n’est pas désagréable. Il ne faut compter sur moi pour vous dire si ça fini bien, c’est le but de la lecture! Il y a vraiment beaucoup de personnages (j’essaye mentalement de les compter mais je suis nulle  à ce jeu là) et tous apportent quelque chose à l’histoire. C’est vraiment bien ficelé!

Bref, avant la rentrée je vous le conseille. Il est extra!