La convalescence se fait le plus souvent chez soi, plus rarement en institut ou en hôpital. Elle peut être plus ou moins longue et plus ou moins difficile à supporter. Mais on s'accordera sur le fait qu'elle est plus agréable quand on est à la maison que dans un lit d'hôpital. Dans ce billet, je souhaite vous apporter quelques conseils pour que ce moment soit le plus sympathique possible.

Source: La voix du Nord

Image du sanatorium de Zuydcoote.

La préparation:

Avant de partir à l'hôpital, je vous conseille dans un premier temps de faire votre ménage et rangement à fond. 2 raisons à cela: 1) C'est une très bonne occupation de l'esprit, cela vous évite de stresser. 2) En rentrant vous n'aurez probablement pas la force de récurer, dépoussiéré, laver, frotter, plier, repasser... Et je pense qu'on sera tous d'accord sur le fait que c'est bien plus agréable quand on rentre et que c'est rangé. Faites le gros plein de courses, pour ne manquer de rien à votre retour et pour que votre famille lors de votre absence ne manque de rien.

Si vous avez des enfants, avant de partir passer dans leur chambre. Préparez leurs affaires pour le lendemain (ça donnera un coup de main à votre conjoint), laissez leur un petit mot sous leur oreiller pour qu'ils aient la surprise (les enfants ne sont généralement pas les bienvenus dans les hôpitaux).

Renseignez-vous éventuellement sur l'aide à domicile pour votre retour pour faire quelques courses, une partie du ménage, sortir le chien... Dans les premiers jours de votre retour, vous n'aurez probablement pas assez la forme pour faire tout ce que vous faisiez avant. Pas la peine d'ajouter la culpabilité en plus!

Aménagez votre intérieur de manière à ce que votre convalescence se passe sans douleur. Certaines opérations, certains traitements lourds vous obligent physiquement à changer vos habitudes. Demandez à votre médecin s'il y a des conséquences immédiates et physiques et prévoyez à votre retour des aménagements qui vous simplifieront la vie: un lit au rez de chaussée, les assiettes à portée de main, descendre les cartons à la cave si vous avez besoin de place pour un fauteuil ou une perf (dans le cas de l'HAD).

Prévoyez des occupations pour les jours où vous aurez la forme et quand l'ennui se fera sentir. Je ne parle pas des dossiers du boulot!!! Essayez d'acheter avant de partir tout le nécessaire pour vous occuper: livres, tissus, peinture, crayons, papier à lettre , que sais-je encore. Une fois rentré(e), vous n'aurez pas à courir à droite à gauche pour trouver de quoi vous occuper. Vous pourrez vous y mettre immédiatement.